Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II262 - Un doctorat après la prison

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Celui qui réfléchit sur les choses trouve le bonheur, Et celui qui se confie en l’Eternel est heureux. Proverbes 16:20

A sa demande, j'ai rencontré un homme à la prison, natif d'Afrique. Nous nous sommes installés dans un box pour discuter, très vite il se met à pleurer, désarçonné qu'il est de se retrouver là sans s'y attendre. Dans une nouvelle dispute conjugale, excédé, il a mis une claque à sa compagne mais vu sa force, elle a valsé de l'autre coté de la pièce. Celle-ci a porté plainte, il a été condamné à 6 mois de prison ferme en comparution directe. Il ne nie rien, et même s'il dit que la vie conjugale et avec les ados de sa compagne devenait impossible, il reconnaît qu'il n'aurait jamais du lever la main sur elle, mais maintenant il était là.

C'est assez rare pour le préciser mais ce jour-là j'ai prié pour lui avec la conviction que Dieu avait permis qu'il en soit là pour l'arrêter et l'obliger à réfléchir, que dès lors sa vie allait changer et que finalement, même si ce n'était pas agréable, même s'il le méritait, cette incarcération allait lui permettre de vivre autrement.

Nous l'avons aidé comme nous avons pu : vêtements, visites, timbres… A sa sortie, ne retournant pas vers sa compagne, nous lui avons procuré une domiciliation pour l'obtention d'une carte de séjour et de travail et continuer son mémoire pour un doctorat qu'il avait entrepris.

L'autre soir, coup de téléphone de sa part : "Bernard, je viens t'annoncer que j'ai passé avec succès mon doctorat en relations internationales, j'ai même eu une mention et applaudissements du jury. Je viens te redire merci pour ton accompagnement".

Il est des temps dans nos vies où des circonstances difficiles nous obligent à réfléchir… c'est juste salutaire !

Lectures proposées : Proverbes 16:16-22

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères