Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II352 - Fausses conceptions (1/3)

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Ils n’avaient point d’enfants, parce qu’Elisabeth était stérile. Luc 1:7

J'ai l'impression de recevoir de plus en plus, via notre site internet, de demande de femmes qui sollicitent la prière car elles sont stériles. C'est vrai pour les personnes en provenance de l'Afrique, des Antilles mais pas uniquement car les demandes viennent aussi de nos pays de France, Suisse ou Belgique.

Il arrive que ces femmes, outre la souffrance de ne pouvoir enfanter, ont un sentiment de grande culpabilité, certaines allant même à se demander quelle faute elles ont pu commettre pour être ainsi "frappée par Dieu" d'une telle malédiction. Elisabeth traduit bien son sentiment de honte de ne pouvoir enfanter un peu plus loin dans la lecture en disant : "Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi : J’avais honte devant mon peuple parce que je n’avais pas d’enfant. Mais maintenant le Seigneur s’est occupé de moi, il a enlevé ma honte". La souffrance d'être stérile puis d'être jugée. Mais Dieu ne rend pas stérile, ce n'est pas une malédiction de sa part car lui est un Seigneur qui bénit

Une autre fausse conception voit le jour chez des malades. Il y a quelques mois, en visite à l'hôpital, cet homme - qui pourtant avait foi en Jésus - s'exprima par un : "qu'est-ce que j'ai fait ou que n'ai-je pas fait pour être frappé par cet accident vasculaire ?" rendant ainsi le Seigneur responsable d'un problème qui n'était que physique.

Cessez de croire que le Seigneur vous en veut, qu'il vous lance des malédictions ou vous punit pour quelque chose que vous auriez fait ou que vous auriez du faire. Lui sait vous aimer sans attendre votre amour en retour.

Lectures proposées : Luc 1:5-7

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères