Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II357 - Le mort n'avait plus sa place dans le caveau

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Romains 12:18

C'est ce que titrait en gros caractère la presse et de narrer à l'intérieur une invraisemblable histoire familiale. Celle d'un père de famille d'une cinquantaine d'année décédé subitement au volant de son camion. Il fut mis comme convenu dans un caveau familial dans lequel se trouvait l'arrière-grand-mère du défunt, les enfants ayant reçu l'autorisation signée des grandes tantes. Mais le lendemain de l'inhumation, un proche d'une autre branche de la famille a téléphoné à la mairie pour "réclamer son droit à la concession". Ce membre de la famille était informé de la mort dès le début, l'emplacement lui avait été montré, il était là aux funérailles… et aurait pu dire de suite qu'il voulait la place ! Il veut être enterré avec sa grand-mère pour raison affective dit le frère du disparu. Le maire avait proposé une autre place pour le revendiquant encore en vie mais rien n'y fit. Après huit mois de pourparlers, de tentatives de médiation, le cercueil a du être exhumé pour une seconde inhumation ailleurs.

C'est une sordide et navrante histoire de famille qui risque de laisser des traces pour des années voire des générations. Combien de familles se déchirent pour des différents aussi stupides et futiles. L'autre jour encore en attendant notre tour chez le commerçant, un homme me parlait de sa mère malade… "Je ne sais même pas si elle vit encore, il y a 12 ans que je me suis brouillé avec elle". Quelle tristesse, quel gâchis !

Si vous êtes brouillé avec un membre de votre famille, entreprenez de suite des démarches pour retrouver la paix… et la joie de vivre ensemble.

Lectures proposées : Matthieu 5:23-24

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères