Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

II363 - La femme au crucifix

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Méditations Année II
Source : Lueur
Réf./Date source : 01/01/2011  
Publié sur Lueur le
Partager
Malheur à vous… hypocrites ! Parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis qui paraissent beaux au dehors, et qui au dedans sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impureté. Matthieu 23:27

L'autre jour on me demande de visiter une personne d'une quarantaine d'années en fin de vie, décédée depuis. Je l'avais rencontrée il y a quatre mois auparavant à l'occasion d'un mariage. Durant la cérémonie nous avions prié pour cette amie du couple. Elle avait demandé à me revoir, j'y suis donc allé, accompagné de la mariée.

A mon arrivée, il y avait une amie de la famille, la soixantaine passée, en bas de l'hôpital en train de fumer. Nous avons discuté un peu avec elle avant de nous rendre dans la chambre mais visiblement elle était agacée par notre présence.

Il était difficile de converser avec la malade : 'Je suis venue avec Bernard comme tu me l'as demandé, tu es contente ?' - oui merci.

Après un moment, je lui prends la main et propose que l'on prie puis je prie spontanément avec elle demandant au Seigneur de l'accompagner, de lui donner sa paix… mais durant ma prière, l'amie de la famille essaie de m'interrompre à haute voix : "ce n'est pas possible de faire ça, vous lui faites peur, je suis contre et son frère le serait aussi,...". Je poursuis ma prière jusqu'au bout puis m'adressant à elle je lui dis que je ne suis venu ni pour son frère ni pour elle mais pour la malade ! Que cette prière n'était pas une 'extrême onction' mais une prière de paix qu'elle a d'ailleurs reçue avec la prière.

A l'église pour accompagner le couple qui n'avait plus eu le droit de voir la malade, la femme est venue me dire sèchement de ne pas intervenir, ce que je ne pensais pas faire.

Le plus étonnant dans cette histoire, c'est que cette femme arborait très visiblement un crucifix en pendentif ! Quelle incohérence.

Lectures proposées : Matthieu 23:1-33

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères