Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Missionnaire ou démissionnaire ?

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Vie Chrétienne
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager
Dans l'Évangile selon Marc, les dernières paroles de Jésus sont: Allez par tout le monde et prêchez la bonne nouvelle à toute la création (Mc 16.15).

Nous courons deux dangers : Le premier consiste à ne voir que son petit coin, son petit quartier, sa petite église, ses petits problèmes, alors que Jésus a parlé du monde entier. Le second danger, c'est de ne voir les besoins des hommes qu'à partir de milliers de kilomètres, alors que le monde dont Jésus a parlé commence dans notre famille, notre église, notre ville, notre pays. Ouvrons les yeux de notre coeur pour découvrir que notre témoignage doit être porté d'abord à nos proches, là où Dieu nous a placés.

La moisson est blanche (donc elle est mûre), elle est grande (Jn 4.35, Mt 9.37), et il y a peu d'ouvriers.

Que pouvons-nous faire? Prier pour que Dieu envoie des ouvriers dans sa moisson.

Prier méthodiquement pour tous ceux qui sont engagés dans ce travail, mais aussi nous renseigner sur les problèmes. Des circulaires missionnaires sont disponibles sur Internet ou par courrier ("Évangéliser, c'est la vie", Croisade de maison en maison, Mission Baptiste Européenne ...). Prenons-en un exemplaire, et intercédons jour après jour pour ces missions, comme aussi en faveur de l'Église persécutée. Prions pour les missionnaires envoyés par nos églises. Écrivons-leur de temps à autre. Donnons en faveur de l'oeuvre missionnaire.

Plaçons-nous devant Dieu pour qu'il nous montre ce que nous pouvons et devons faire. Il a tant fait pour nous; il nous a donné son Fils unique pour nous sauver, pour nous arracher à la condamnation.
Soyons-en bien conscient: ne pas entrer dans la vision missionnaire, c'est être ... démissionnaire! Mais très certainement, nous ne voulons pas qu'il en soit ainsi.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères