Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Un grand DIEU pour des petits hommes

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Dieu
Source : Construire Ensemble
Réf./Date source : 01/03/2000  
Publié sur Lueur le
Partager

Dans un journal de 20 heures de décembre, PPDA sur TF1 faisait ce commentaire, à la suite d'un bouleversant reportage sur les catastrophes naturelles qui ont «blessé » la France ces derniers jours : « Nous vivons dans une société hyper informatisée et hyper protégée. Mais malgré cela, l'homme reste petit quand les éléments de la nature se réveillent ». Pour qui connaît l'histoire de Balaam, de son âne et de la manière dont Dieu agit, il n'est pas difficile d'admettre que Dieu a parlé par notre PPDA national.

Moïse, dans une méditation mémorable sur la condition humaine, écrit : Tu (Dieu) fais rentrer les hommes dans la poussière, et tu dis : Fils de l'homme, retournez !... Tu les emportes, semblables à un songe, qui, le matin, passe comme l'herbe : elle fleurit le matin, et elle passe, on la coupe le soir, et elle sèche (Psaumes 90:3-6). Quand Dieu l'appelle et l'envoie pour délivrer le peuple hébreu d'Egypte, il répond : Qui suis-je, pour aller vers Pharaon, et pour faire sortir d'Egypte les enfants d'Israël ? (Exode 3:11). Le roi David, lui aussi, avouera son insignifiance à plusieurs reprises, surtout lorsqu'il constate ce que Dieu a fait de lui et ce qu'il est en réalité dans sa condition humaine. Il s'émerveille devant l'Eternel et dit : Qui suis-je, Seigneur Eternel, et quelle est ma maison, pour que tu m'aies fait parvenir où je suis ? (2 Samuel 7:18).

Ce caractère éphémère de l'homme, sa petitesse, apparaît surtout quand il s'agit effectivement de faire face aux éléments déchaînés de la nature, quelles que soient les capacités dont il peut faire preuve, quels que soient les moyens de protection et de sécurité qu'il s'est donné. Mais ici, la foi parle autrement. Aussi petit soit-il, aussi insignifiant soit-il, l'homme qui croit parle autrement ; il vit autrement les événements gigantesques qu'il est pourtant incapable de contrôler. S'il constate la petitesse de l'homme, c'est pour magnifier d'autant plus un grand Dieu qui s'offre à des petits hommes et qui peut faire concourir toutes choses au bien de ceux qui croient en lui. Il en a fait la preuve.

Par exemple, il ordonne que le Messie naisse à Bethléhem et il commande les événements pour qu'au temps fixé, Marie et Joseph qui habitent à Nazareth, soient effectivement à Bethléhem. Pour cela, Dieu provoque chez César Auguste le besoin de faire recenser tous les habitants de l'Empire romain de l'époque, chacun dans sa propre ville. Petite Marie et petit Joseph sont ainsi conduits par un grand Dieu (Luc 2:1-5).

Comme eux, il y a des moments où nous nous sentons très petits, insignifiants dans un monde qui compte plus de 6 milliards d'habitants, où les événements sociaux, politiques et économiques sont inhumainement gigantesques et dans lesquels nous ne sommes peut-être plus que des numéros, un monde dans lequel nous avons peut-être l'impression que les grands de la terre, les hommes influents et les puissants orientent tout pour leur propre compte au détriment des petits. Mais tel n'est pas le cas car il est implicitement clair dans la Bible que toutes les forces de la création sont guidées par Dieu, non pas pour servir les puissants mais pour le bien des tout-petits qui l'aiment.

Dieu utilisera un empire pour le bien de ses enfants. Il ébranlera ciel et terre pour accomplir ses plans en faveur de ses petits. Ne pensons pas, parce que nous éprouvons l'adversité, que la main du seigneur se raccourcit. Ce n'est pas notre prospérité mais notre sanctification qu'il cherche, et à cette fin, il orientera les événements, le monde entier, bouleversera tout un royaume s'il le faut. L'esprit du roi est comme un ruisseau que la main du Seigneur dirige là où il veut (Proverbes 21:1). C'est un grand Dieu pour des petits hommes et c'est là une grande cause de joie et d'émerveillement pour nous : tous les rois et tous les présidents, tous les premiers ministres, tous les chanceliers du monde, sont soumis aux souverains décrets de notre souverain Père dans les cieux ; tous les événements de la vie sont sous son contrôle afin qu'au travers d'eux, quels qu'ils soient, le petit peuple qui croit soit toujours conforme à l'image de son Fils, Jésus le Christ, en qui l'humanité tout entière est appelée à trouver sa plénitude.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères