Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

La Nouvelle Naissance : ses signes, ses effets
4. Second signe : La vie nouvelle se manifeste

Auteur :
Type : Livre en ligne
Thème : Rencontrer Dieu
Source : Carnets Croire & Servir   
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire :
  1. La Nouvelle Naissance : ses signes, ses effets
  2. La Nouvelle Naissance
  3. Premier Signe : L'assurance du Salut
  4. Second signe : La vie nouvelle se manifeste
  5. Troisième signe : L'esprit de prière
  6. Quatrième signe : Faim de la Parole de Dieu
  7. Cinquième signe : Les assauts de l'Ennemie
  8. Sixième signe : La victoire sur la tentation
  9. Septième signe : L'attente de Christ
  10. Comment puis-je parvenir à la nouvelle naissance ?

La vie nouvelle se manifeste au dehors.

Il est impossible qu'elle reste cachée. Remarquez que Jésus annonce : « Vous les reconnaîtrez à leurs fruits » (Matthieu 7 : 16). II en est bien ainsi. Si tu es seulement un chrétien de nom, il en va autrement : tu te sens gêné à la pensée de confesser Jésus, de dire ce qu'il est pour toi ; et, si cela t'arrive, tu choisis le moyen le moins compromettant. « On ne parle pourtant pas de cela », dit-on. Naturellement pas ! Comment pourrait-on parler d'une nouveauté de vie, comment rendre témoignage à Jésus, quand on n'a même pas Jésus en soi? « Celui qui a le Fils de Dieu a la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu, celui-là n'a pas la vie » (1 Jean 5 : 12).

O mon ami ! Réfléchis un instant : es-tu né de nouveau, ou ne fais-tu que courir après cette renaissance?

Tout être né de l'Esprit est forcément un témoin de Jésus, car il l'a découvert, il a expérimenté qui il est, Lui qui a porté ses péchés (Actes des Apôtres 4 : 20). C'est par ses paroles et par ses actes, oui, par sa vie entière que l'homme, dès sa seconde naissance, manifeste la présence de Jésus en lui. Comment donc? Parce que Christ lui-même habite par son Esprit dans le coeur de cette créature nouvelle (Ephésiens 3 : 17 ; Jean 14 : 23).
— « Mais, diras-tu, je connais de prétendus chrétiens dont les actes parlent si fort qu'on n'entend plus du tout leur voix ! »
— « Tu as raison, il y a encore et toujours l'ivraie parmi le bon grain. Et ceux-là ne manqueront pas de comparaître, un jour, devant le trône de Dieu pour la reddition des comptes ».
Mais cela change-t-il ta situation le moins du monde?

Corrigeons cette grossière erreur de croire qu'il suffit d'être inscrit sur les registres d'une Eglise. En effet, Dieu regarde, non où tu es, mais ce que tu es.

A ce propos, je me rappelle une jeune fille, considérée et aimée de tous. Elle était très religieuse, assidue...

Elle chantait dans le choeur, lisait quotidiennement la Bible, versait des cotisations pour la mission. On n'aurait trouvé meilleure chrétienne.
Or, une nuit, elle rêve qu'elle est morte, et qu'elle se trouve devant la porte du ciel : elle veut entrer. Pour elle, cela va de soi !
Mais un ange lui demande son nom ; puis, il prend un livre, le compulse :
— « Tu ne figures pas dans ce livre; tu es perdue. »
Aussitôt, elle proteste : — « C'est impossible; regardez encore ».
L'ange vérifie sans trouver son nom, et lui déclare :
— « Tu n'es pas d'ici, tu appartiens à la région inférieure. »
Alors elle crie de désespoir : — « Qu'ai-je fait pour mériter la perdition? »
L'ange répond :
— « Tu n'es pas perdue pour ce que tu as fait, mais pour ce que tu n'as pas fait. Tu n'as pas accepté Jésus comme ton Sauveur personnel » (Jean 1 : 12).
La jeune fille se réveilla, terrifiée. Sans attendre, elle s'agenouilla :
— « Seigneur Jésus, je viens à toi comme une pécheresse perdue. Je te remercie qu'il ne soit pas trop tard. Tu es mort pour mes péchés ; je t'accueille dans mon coeur... »

Voyez l'enfant que sa mère met au monde. Quel est le signe de vie le plus important chez ce petit être? Il crie ! Et quand il ne crie pas, il est à craindre qu'il soit mort-né. A combien plus forte raison dans la « seconde naissance ». Quand un pécheur, conscient de ses fautes, vient à la Croix pour renaître, alors il « crie », c'est-à-dire que la vie merveilleuse qu'il a reçue en lui se fait aussitôt connaître par des marques, par un changement. Cruel réveil pour certains de constater un jour : au lieu d'être sauvé, je suis perdu à jamais !

Certainement tu n'ignores plus maintenant si la régénération a eu lieu ou non pour toi.

A quoi distingue-t-on un homme parvenu à la vie nouvelle?
— Il en est comme d'un invité à un mariage. Il se trahit par son air radieux, par un oeillet parfumé à la boutonnière. Et les invités se réjouissent ensemble, et savent qu'ils font partie de la noce. Et de même quand se rencontrent des hommes « re-nés », chacun sent cet événement d'emblée chez l'autre. Je dirais presque qu'on voit et sent « les oeillets ». « Le Saint-Esprit témoigne à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » Désormais une seule passion domine la vie : gagner des âmes pour Christ !

Peut-être y a-t-il un lecteur que ces choses laissent perplexe.

Tu déclares sans doute : « Mais moi aussi, je crois, j'ai la foi. Nous avons pourtant tous le même Dieu ». Certes ! pourtant, il te manque encore cet important signe distinctif. La foi à elle seule ne fait pas naître de nouveau. Supposons que je veuille partir en voyage : j'étudie l'horaire. Je devrai prendre un train à telle heure. Je crois, certes, que l'horaire est sûr. Cette croyance me fera-t-elle parvenir à destination? Oh! non, ma croyance, ma foi doit se transformer en un acte qui la concrétise. Je me rends donc à la gare à cause de la chose que je crois. Je monte maintenant dans le bon train. A ce moment précis, ma foi devient efficace pour moi, parce qu'elle s'accompagnait de l'acte qui en découle.

Mon ami, à quoi bon ta foi en Dieu, et à ce qu'enseigne la Bible, si tu n'oses pas faire personnellement le pas nécessaire de la foi vers Jésus? (Jean 1 : 12; Jacques 2 : 19). Viens aujourd'hui à la Croix, agenouille-toi aux pieds du Christ, qui a donné sa vie pour toi !
Oh ! vivre, tu dois vivre.
Dans le sang de Jésus tu obtiens le repos !
Là tu trouves la paix, tu gagnes le repos... Oh ! accours à la Croix !

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères