Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

1 Rois 11 (Annotée Neuchâtel)

   1 Et le roi Salomon aima des femmes étrangères en grand nombre, outre la fille de Pharaon : des Moabites, des Ammonites, des Edomites, des Sidoniennes, des Héthiennes, 2 appartenant aux peuples dont l'Eternel avait dit aux fils d'Israël : Vous n'irez point chez eux, et ils ne viendront point chez vous ; ils inclineraient certainement vos coeurs à suivre leurs dieux. Salomon s'attacha à eux pour ses amours. 3 I1 eut pour femmes sept cents princesses et trois cents concubines, et ses femmes détournèrent son coeur. 4 Et il arriva, au temps de la vieillesse de Salomon, que ses femmes inclinèrent son coeur vers d'autres dieux, et son coeur ne fut point tout entier à l'Eternel, son Dieu, comme le coeur de David, son père. 5 Et Salomon suivit Astarté, divinité des Sidoniens, et Milcom, abomination des Ammonites. 6 Ainsi Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l'Eternel, et il ne s'attacha point complètement à l'Eternel, comme David, son père. 7 Alors Salomon bâtit un haut-lieu à Camos, l'abomination de Moab, sur la montagne qui est en face de Jérusalem, et à Moloch, l'abomination des fils d'Ammon. 8 Et il fit ainsi pour toutes ses femmes étrangères, qui offraient des parfums et des sacrifices à leurs dieux.
   9 Et l'Eternel fut irrité contre Salomon, parce qu'il avait détourné son coeur de l'Eternel, le Dieu d'Israël, qui lui était apparu deux fois 10 et qui lui avait donné un commandement à ce sujet, celui de ne point suivre d'autres dieux ; et il n'avait point gardé ce que l'Eternel lui avait commandé. 11 Et l'Eternel dit à Salomon : Puisque tu as agi de la sorte et que tu n'as pas gardé mon alliance et mes statuts que je t'avais prescrits, je déchirerai le royaume de dessus toi et je le donnerai à ton serviteur. 12 Seulement, je ne le ferai point pendant ta vie, à cause de David, ton père ; c'est de la main de ton fils que je l'arracherai. 13 Je n'arracherai pourtant pas tout le royaume : j'en donnerai une tribu à ton fils, à cause de David, mon serviteur, et à cause de Jérusalem que j'ai choisie.
   14 Et l'Eternel suscita pour adversaire à Salomon Hadad, l'Edomite, qui était de la race royale d'Edom. 15 Dans le temps que David fut en Edom, Joab, chef de l'armée, étant monté pour enterrer les morts, tua tous les mâles d'Edom. 16 Car Joab resta là six mois avec tout Israël, jusqu'à ce qu'il eut exterminé tous les mâles d'Edom. 17 Et Hadad s'enfuit avec quelques hommes édomites d'entre les serviteurs de son père, pour aller en Egypte. Et Hadad était un jeune garçon. 18 Et ils partirent de Madian, et vinrent à Paran, et prirent avec eux des hommes de Paran, et arrivèrent en Egypte auprès de Pharaon, roi d'Egypte ; et celui-ci lui donna une maison, pourvut à son entretien et lui donna une terre. 19 Et Hadad fut en grande faveur auprès de Pharaon, ensorte que celui-ci lui fit épouser la soeur de sa femme, la soeur de la reine Tachpénès. 20 Et la soeur de Tachpénès lui enfanta son fils, Guénubath, et Tachpénès le sevra dans la maison de Pharaon, et Guénubath fut dans la maison de Pharaon, au milieu des enfants de Pharaon. 21 Et Hadad apprit en Egypte que David s'était endormi avec ses pères, et que Joab, chef de l'armée, était mort, et il dit à Pharaon : Laisse-moi partir, et je m'en irai dans mon pays. 22 Et Pharaon lui dit : Que te manque-t-il donc auprès de moi, pour que tu désires t'en aller dans ton pays ? Et il répondit : Rien, mais il faut que lu me laisses partir ! 23 Dieu suscita encore pour adversaire à Salomon Rézon, fils d'Eliada, qui s'était enfui de chez son maître Hadadézer, roi de Tsoba. 24 Et il rassembla des gens autour de lui, et il devint chef de bande, lorsque David massacra [les Syriens]. Et ils allèrent à Damas, ils s'y établirent et ils régnèrent à Damas. 25 Il fut l'adversaire d'Israël pendant toute la vie de Salomon, outre le mal que fit Hadad ; il eut Israël en aversion et il régna sur la Syrie.
   26 Et Jéroboam, fils de Nébat, Ephrathien deTséréda, serviteur de Salomon, sa mère, une femme veuve, s'appelait Tsérua, se révolta contre le roi. 27 Et voici à quelle occasion il se révolta contre le roi : Salomon bâtissait Millo ; il fermait la brèche de la cité de David, son père. 28 Et ce Jéroboam était un homme fort et vaillant, et Salomon vit comme ce jeune homme travaillait, et il le mit à la tête de tous les gens de corvée de la maison de Joseph. 29 Et il arriva dans ce temps-là que Jéroboam sortit de Jérusalem et que le prophète Ahija, de Silo, le rencontra en chemin ; celui-ci était vêtu d'un manteau neuf, et ils étaient seuls tous les deux dans les champs. 30 Et Ahija saisit le manteau neuf qu'il portait, et le déchira en douze morceaux, 31 et il dit à Jéroboam : Prends pour toi dix morceaux, car ainsi parle l'Eternel, le Dieu d'Israël : Voici, je vais déchirer le royaume d'entre les mains de Salomon, et je te donnerai les dix tribus. 32 Et la tribu unique lui restera, à cause de mon serviteur David, et à cause de Jérusalem, la ville que j'ai choisie entre toutes les tribus d'Israël ; 33 [et cela] parce qu'ils m'ont abandonné et se sont prosternés devant Astarté, la divinité des Sidoniens, devant Camos, le dieu de Moab, et devant Milcom, le dieu des fils d'Ammon, et parce qu'ils n'ont pas marché dans mes voies, pour faire ce qui est droit à mes yeux et pour garder mes statuts et mes ordonnances, comme David, son père. 34 Mais je n'enlèverai pas la totalité du royaume de sa main ; je le maintiendrai prince tout le temps de sa vie, à cause de David, mon serviteur que j'ai choisi et qui a gardé mes commandements et mes statuts ; 35 et j'enlèverai le royaume de la main de son fils et je te le donnerai, [à savoir] les dix tribus, 36 et je donnerai une tribu à son fils, afin que David, mon serviteur, ait toujours une lampe devant moi à Jérusalem, la ville que j'ai choisie pour y mettre mon nom. 37 Et je te prendrai, et tu régneras sur tout ce que ton âme désire et tu seras roi sur Israël. 38 Et si tu obéis à tout ce que je t'ordonnerai, si tu marches dans mes voies et que tu fasses ce qui est droit à mes yeux, en gardant mes statuts et mes commandements, comme l'a fait David, mon serviteur, je serai avec toi, je te bâtirai une maison stable, comme j'en ai bâti une à David, et je te donnerai Israël ; 39 et j'humilierai la postérité de David, à cause de cela, mais ce ne sera pas pour toujours. 40 Et Salomon chercha à faire mourir Jéroboam ; et Jéroboam se leva et s'enfuit en Egypte, auprès de Sisak, roi d'Egypte, et il resta en Egypte jusqu'à la mort de Salomon.
   41 Le reste de l'histoire de Salomon, tout ce qu'il a fait et sa sagesse, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales de Salomon ? 42 Et le temps que Salomon régna à Jérusalem sur tout Israël fut de quarante ans. 43 Et Salomon s'endormit avec ses pères, et il fut enterré dans la cité de David, son père. Et Roboam, son fils, régna à sa place.

Notes de la Bible Annotée Neuchâtel

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique. Plus d'informations
1 Rois 11
  • Note de section ou de chapitre
    Infidélité de Salomon.. Son châtiment; ses adversaires; sa mort.
  • 11.1 1 à 8 Salomon entraîné à l'idolâtrie par ses femmes.
    Les avertissements sérieux qu'il avait reçus (6.12 et suivants, 9.4 et suivants) durant les années écoulées, n'avaient pas été donnés sans motifs. Le Seigneur savait à quelle tentation l'exposaient son amour du faste et de la grandeur, sa prospérité inouïe et la largeur même de son esprit. Le moment vint où la pente fatale l'emporta, assurément par l'effet d'un manque de vigilance et de prière, et où il fut livré au torrent de ses propres inclinations. Dieu ne fit-il rien pour l'arrêter sur cette pente par l'intermédiaire de ses prophètes? Nous l'ignorons. Quoi qu'il en soit, nous comprenons que Dieu, en permettant cette chute du grand roi, voulait abattre l'orgueil de son peuple et briser, par le schisme qui devait en résulter, le sentiment de sa force propre. Comparez 12.15.
  • Aima des femmes étrangères en grand nombre. Salomon commettait par là une double faute, condamnée par Deutéronome 17.17. L'énumération suivante montre qu'elles appartenaient aux cinq nations voisines habitant sur les frontières du pays.
    Outre la fille de Pharaon. L'union avec cette princesse n'était pas proprement contraire à la loi, qui ne défendait que le mariage avec les Cananéennes. Peut-être cette princesse avait-elle renoncé à l'idolâtrie (voir 3.1, note).
  • 11.2 Vous n'irez point chez eux. Voir Exode 34.16; Deutéronome 7.3-4; Josué 23.12. Voir spécialement pour les Ammonites et les Moabites, Deutéronome 23.4,8.
    S'attacha à eux pour ses amours. L'amour pour ces femmes étrangères l'amena à se livrer aux rites religieux des peuples auxquels elles appartenaient. Ce danger était prévu Deutéronome 17.17; 7.15.
  • 11.3 Sept cents princesses : celles qui provenaient des familles royales des peuples environnants. C'était moins la sensualité que la vanité et la politique qui l'engageaient à se former cet immense sérail. En Orient, un harem nombreux est aussi indispensable à l'éclat d'une cour que chez nous une écurie richement montée. De plus, ces alliances contribuaient à resserrer les relations politiques d'Israël avec les cours environnantes. Le Cantique des cantiques, Cantique 6.8, parle de soixante reines et de quatre-vingts concubines. Le chiffre peut avoir varié aux différentes époques de la vie de Salomon. Celui du Cantique serait le plus ancien.
  • 11.4 Au temps de la vieillesse de Salomon. C'est alors seulement que la direction de sa vie changea complètement. L'énergie de sa conscience et de sa volonté avait de plus en plus faibli.
    Son cœur ne fut point tout entier à l'Eternel. Il n'abandonna pas complètement l'Eternel; il continuait à célébrer dans le temple le culte public (9.25). Mais, à côté de cela, il tolérait et protégeait lui-même à l'occasion les cultes étrangers. Il ne fit pas encore comme plusieurs de ses successeurs, qui abandonnèrent complètement le culte de l'Eternel (16.31-32; 22.54).
  • 11.5 Astarté, la divinité féminine des Phéniciens et de toutes les peuplades cananéennes, était adorée surtout par les femmes, et son culte était accompagné de débauches (Jérémie 7.18, note).
    Milcom, le dieu des Ammonites, le même que Moloch, verset 7.
    Les Cananéens avaient tous au fond une même religion. C'étaient toujours le soleil et la lune qu'ils adoraient sous des noms différents (Nombres 25.3).
  • 11.6 Fit ce qui est mal. Cette expression, qui reparaît souvent (14.22; 15.26; 16.30, etc.), est toujours appliquée à la transgression du premier commandement de la loi, qui est l'expression de la volonté suprême de Dieu (Exode 20.3; comparez Matthieu 6.24; 4.10).
  • 11.7 Camos, le dominateur, nom du soleil; comparez Nombres 21.29; Jérémie 7.31.
    Sur la montagne qui est en face de Jérusalem, c'est-à-dire à l'est, sur l'un des sommets du mont des Oliviers (2Rois 23.13); d'après la tradition, le plus méridional, qui a reçu par cette raison le nom de mont du Scandale.
  • 11.8 Il fit ainsi pour toutes ses femmes.
    2Rois 23.13 nomme, à côté des autels de Camos et de Moloch, celui d'Astarté. Ces trois autels suffisaient pour toutes ces femmes étrangères, car les Héthiens paraissent avoir adoré Astarté comme les Sidoniens; et les Edomites, Moloch. Sans doute, Salomon, en adoptant tous ces cultes, estimait, au nom de sa sagesse supérieure, qu'ils s'adressaient tous au fond à une seule et même divinité, plus ou moins grossièrement représentée sous ces formes diverses et dont Israël possédait, sous le nom de Jahvé, l'idée la plus pure. De là cette immense tolérance dans laquelle il voyait, avec complaisance en lui-même, une preuve de largeur d'esprit.
  • 11.9 9 à 13 Annonce du châtiment. Le châtiment suivra la faute; mais il n'est encore qu'annoncé et préparé dans ce chapitre.
    Fut irrité contre Salomon. comparez les avertissements 3.5; 9.2.
  • 11.11 Et l'Eternel dit à Salomon : sans doute par le ministère d'un prophète (6.11), peut-être d'Ahija (verset 29).
    Et que tu n'as pas gardé mon alliance, sur laquelle reposait l'existence même du peuple. David, malgré ses fautes, n'avait pas fait cela.
    Je déchirerai le royaume. La punition correspond à la faute (verset 13). En légitimant des cultes différents, Salomon avait profondément déchiré le sentiment religieux de son peuple.
  • 11.12 A cause de David. En considération de David, Dieu met un double adoucissement au châtiment. La punition n'en est pas moins sévère, puisqu'elle frappe Salomon dans l'avenir de sa dynastie.
  • 11.13 Une tribu à ton fils. Voir versets 31 et 32. Que résulta-t-il de cette menace? L'historien ne le dit pas. Faut-il conclure de ce silence qu'il s'humilia et se repentit? Il est probable qu'un fait si considérable serait mentionné.
  • 11.14 14 à 40 Les adversaires de Salomon. Ce morceau se rattache au précédent. En nous présentant trois hommes qui s'élèvent contre Salomon et provoquent des troubles pendant la dernière période de son règne, il fait pressentir la catastrophe qui suivra.
    14 à 22 Hadad l'Edomite.
    Hadad. Ce nom de chef édomite se rencontre déjà Genèse 36.3.
  • 11.15 Dans le temps que David fut en Edom. Comparez 2Samuel 8.13.
  • 11.16 Tout Israël : toute l'armée israélite.
  • 11.18 Et ils partirent de Madian. Ils s'étaient d'abord réfugiés en Madian. Le siège principal de cette tribu arabe était le pays situé immédiatement au sud de celui d'Edom, sur la côte est du golfe d'Akaba; de là elle s'était répandue vers le nord, jusqu'au désert à l'est de Moab et d'Ammon, et vers le sud, jusqu'au Sinaï, en traversant la mer Rouge (Exode 2.15; Nombres 22.4).
    Ils vinrent à Paran; se dirigeant droit au nord-ouest avec une caravane ou une escorte madianite qui les guida à travers le grand désert de Paran, au nord de Sinaï. ils continuèrent en ligne droite jusqu'en Egypte.
    Roi d'Egypte... Ce Pharaon, régnant du temps de David, était probablement le père de celui dont Salomon épousa la fille.
  • 11.20 Tachpénès le sevra... On sevrait les enfants à deux ou trois ans, ce qui donnait lieu à une fête de famille (Genèse 21.8). Nous ignorons ce qui avait pu procurer à Hadad de pareilles faveurs.
  • 11.21 Hadad espère, dans ces circonstances, réussir à affranchir son peuple et à recouvrer le trône paternel. Il ne paraît pas avoir réussi; comparez 1Rois 22.48 et 2Rois 8.20. Mais son retour causa de grands embarras à Salomon (verset 14). Voilà pourquoi il est nommé en premier au nombre des ennemis qui troublèrent la fin de son règne.
  • 11.23 23 à 25 Rézon le Syrien.
    Hadadézer était roi de Tsoba, contrée syrienne au sud-est du Liban. Après la défaite de ce roi par David (2Samuel 8.5 et. suivants) Rézon était parvenu à réunir une bande de fuyards et à s'emparer de Damas.
  • 11.25 Il fut au nord un sujet d'inquiétude pour Salomon, comme Hadad au sud. La dynastie qu'il fonda fut pendant des siècles un ennemi redoutable d'Israël.
  • 11.26 26 à 40 Jéroboam.
    Cet adversaire fut le plus important des trois. Aussi l'historien nous donne-t-il sur son compte des renseignements beaucoup plus détaillés. Les mots se révolta sont le sommaire et une anticipation de toute l'histoire subséquente.
    Ephrathien, delà tribu d'Ephraïm.
    Tséréda : localité dans la montagne d'Ephraïm, aujourd'hui peut-être le petit village de Sarda-hin, au nord-est de Béthel.
  • 11.27 Millo : voir 9.15, note.
    Il fermait la brèche. Ce terme de brèche désigne le ravin du Tyropéon qui, séparant les deux collines sur lesquelles Jérusalem était bâtie, offrait une entrée aux ennemis pour pénétrer dans la ville haute, dont le versant de ce côté n'était pas aussi abrupt que celui de la colline orientale. Le remblai que David avait déjà bâti là (2Samuel 5.9) fut changé en une forteresse par Salomon; comparez 1Rois 9.15.
  • 11.28 Les gens de corvée de la maison de Joseph : levés par Salomon pour exécuter ce travail. Quoique leur position fût moins pénible que celle des ouvriers cananéens (9.22, note), il est vraisemblable que cette tribu, rivale de Juda, ne supportait qu'avec peine ce genre d'impôt qui devait servir à fortifier la capitale. Ce mécontentement prépara les événements qui suivirent.
  • 11.29 Sortit de Jérusalem. Nous ne savons sous quel prétexte, mais il résulte du verset 37 que Jéroboam roulait déjà dans son esprit des projets de révolte et qu'il se dirigeait vers sa tribu pour en préparer l'exécution.
    Ahija, de Silo. Ce prophète était donc aussi Ephraïmite et sans doute Jéroboam et lui se connaissaient déjà.
  • 11.30 Le manteau : celui d'Ahija. Ce vêtement neuf est l'emblème du royaume de David, récemment fondé.
  • 11.32 La tribu unique : celle de Juda, à laquelle il faut ajouter celles de Benjamin et de Siméon, qui ne sont pas comptées, la première à cause de sa petitesse relative et de sa proximité de Jérusalem, en raison de laquelle elle est souvent considérée comme ne faisant qu'un avec celle de Juda (12.20-21; 2Chroniques 11.3,23); la seconde parce que son territoire était entièrement enclavé dans celui de Juda (Josué 19.1). Les neuf tribus restantes, en y ajoutant la portion de celle des Lévites qui habitait dans le nord, forment les dix données à Jéroboam.
  • 11.33 Ils m'ont abandonné... (comparez versets 4 à 8). Une partie du peuple s'était rendue complice de l'idolâtrie de Salomon; 11.11 et suivants; 20.5 et suivants.
  • 11.36 Une lampe : symbole de la vie (Proverbes 20.20), puis aussi de la conservation d'une famille (1Rois 15.4; 2Samuel 21.17). Sens : un successeur qui empêchera la dynastie de s'éteindre.
  • 11.37 Sur tout ce que ton âme désire : Tes désirs secrets seront réalisés; tu seras roi (1Samuel 9.19).
  • 11.38 Si tu obéis... Même condition que celle qui avait été mise à la royauté de Salomon (3.14; 6.12; 9.4). Jéroboam n'a pas rempli cette condition; aussi sa maison fut-elle extirpée déjà sous le règne de son fils (15.28). Elle ne possédait pas une promesse inviolable comme celle faite à David.
  • 11.39 Ce ne sera pas pour toujours : écho de la grande promesse fondamentale, 2Samuel 7.13.
  • 11.40 Salomon chercha à faire mourir..., soit qu'il eût eu vent de ce qui s'était passé entre Ahija et Jéroboam, soit que les allures hautaines de ce dernier trahissent ses desseins. Jéroboam, se sentant plus ou moins deviné, se déroba par la fuite.
    Sisaki en égyptien Schéshonk. On s'étonne de voir la cour égyptienne, si étroitement unie à Salomon, accueillir l'ennemi de ce roi. Mais l'histoire de l'Egypte nous apprend que le beau-père de Salomon fut le dernier roi de la vingt-unième dynastie égyptienne (tanitique), et que Sisak fut le premier de la vingt-deuxième (bubastique). Ce changement de dynastie explique le changement d'attitude de la cour d'Egypte.
  • 11.41 Ce livre plus complet, auquel renvoie l'auteur du nôtre, ne peut être la chronique officielle du royaume tenue par le chancelier (Mazkir), car chaque lecteur ne pouvait y avoir accès. Ce devait être un écrit privé, accessible au public, mais composé sans doute au moyen des Archives du royaume. Outre cela pouvaient être entrées en partie dans sa composition les monographies rédigées sur chaque règne par les prophètes contemporains, telles que celles qui sont mentionnées 2Chroniques 9.29 au sujet du règne de Salomon (le Livre du prophète Nathan, la Prophétie d'Ahija et la Vision de Jeddo). Outre ces deux espèces de sources, l'auteur avait sans doute recueilli les traditions orales qui circulaient de son temps. Ce grand ouvrage, intitulé tantôt Annales des rois de Juda, tantôt Annales des rois d'Israël, tantôt Annales des rois de Juda et d'Israël, est celui auquel renvoie notre auteur pour une connaissance plus complète de l'histoire des deux royaumes. Le sien était sans doute en partie un extrait de celui-là.
  • 11.42 42 et 43 Notice qui frappe par sa concision et qui contraste avec les détails circonstanciés donnés sur les derniers jours de David. Elle ne jette aucun jour sur la question de savoir si Salomon est revenu à Dieu avant de mourir.
    Quarante ans : probablement de 1015 à 975 avant Christ. Salomon n'a pas atteint un âge avancé, puisqu'il avait à peine vingt ans lorsqu'il monta sur le trône (3.7,14).
  • 11.43 S'endormit... : voir 2.10.
    Roboam. C'est le seul fils de Salomon dont parle le récit biblique; deux de ses filles sont mentionnées accidentellement, 4.11,15. Salomon ne paraît pas avoir eu beaucoup d'enfants, malgré le grand nombre de ses femmes. Quant à l'âge de Roboam, lors de son avènement, et à sa mère, voir 14.21.