Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer 2 Corinthiens 2

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

2Co 2 (Segond 1910)

   1 Je résolus donc en moi-même de ne pas retourner chez vous dans la tristesse. 2 Car si je vous attriste, qui peut me réjouir, sinon celui qui est attristé par moi ? 3 J'ai écrit comme je l'ai fait pour ne pas éprouver, à mon arrivée, de la tristesse de la part de ceux qui devaient me donner de la joie, ayant en vous tous cette confiance que ma joie est la vôtre à tous. 4 C'est dans une grande affliction, le coeur angoissé, et avec beaucoup de larmes, que je vous ai écrit, non pas afin que vous fussiez attristés, mais afin que vous connussiez l'amour extrême que j'ai pour vous.
   5 Si quelqu'un a été une cause de tristesse, ce n'est pas moi qu'il a attristé, c'est vous tous, du moins en partie, pour ne rien exagérer. 6 Il suffit pour cet homme du châtiment qui lui a été infligé par le plus grand nombre, 7 en sorte que vous devez bien plutôt lui pardonner et le consoler, de peur qu'il ne soit accablé par une tristesse excessive. 8 Je vous exhorte donc à faire acte de charité envers lui ; 9 car je vous ai écrit aussi dans le but de connaître, en vous mettant à l'épreuve, si vous êtes obéissants en toutes choses. 10 Or, à qui vous pardonnez, je pardonne aussi ; et ce que j'ai pardonné, si j'ai pardonné quelque chose, c'est à cause de vous, en présence de Christ, 11 afin de ne pas laisser à Satan l'avantage sur nous, car nous n'ignorons pas ses desseins.
   12 Au reste, lorsque je fus arrivé à Troas pour l'Évangile de Christ, quoique le Seigneur m'y eût ouvert une porte, je n'eus point de repos d'esprit, parce que je ne trouvai pas Tite, mon frère ; 13 c'est pourquoi, ayant pris congé d'eux, je partis pour la Macédoine. 14 Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l'odeur de sa connaissance ! 15 Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent: 16 aux uns, une odeur de mort, donnant la mort ; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie. -Et qui est suffisant pour ces choses ? - 17 Car nous ne falsifions point la parole de Dieu, comme font plusieurs ; mais c'est avec sincérité, mais c'est de la part de Dieu, que nous parlons en Christ devant Dieu.

2Co 2 (Annotée Neuchâtel)

   1 J'ai donc jugé en moi-même ceci : de ne point aller vers vous de nouveau avec tristesse. 2 Car si je vous attriste, qui est-ce qui me donnera de la joie, sinon celui que j'aurai moi-même attristé ?
   3 Et j'ai écrit cela même, afin que, quand je serai arrivé, je ne reçoive pas de la tristesse de ceux de qui je devrais recevoir de la joie, ayant en vous tous cette confiance que ma joie est la vôtre à tous. 4 Car je vous ai écrit dans une grande affliction et le coeur serré de douleur, avec beaucoup de larmes ; non pas afin que vous fussiez attristés, mais que vous connussiez l'amour que j'ai abondamment pour vous.
   5 Que si quelqu'un a causé de la tristesse, ce n'est pas moi qu'il a attristé, mais c'est, en partie, vous tous ; ce que je dis pour ne pas surcharger. 6 C'est assez pour cet homme-là du châtiment qui lui a été infligé par le plus grand nombre, 7 de sorte que vous devez plutôt lui pardonner et le consoler ; de peur qu'il ne soit accablé par une trop grande tristesse. 8 C'est pourquoi je vous prie de lui donner des preuves de votre charité. 9 Car c'est aussi pour cela que je vous ai écrit, afin d'éprouver et de connaître si vous êtes obéissants en toutes choses. 10 Or à qui vous pardonnez, je pardonne aussi ; car pour moi, ce que j'ai pardonné, si j'ai pardonné quelque chose, c'est à cause de vous, en la présence de Christ, 11 afin que Satan n'ait pas l'avantage sur nous ; car nous n'ignorons pas ses desseins.
   12 Etant donc venu à Troas pour l'Evangile de Christ, quoique le Seigneur m'y eût ouvert une porte, 13 je n'eus point de repos en mon esprit, parce que je n'y trouvai pas Tite mon frère ; mais, ayant pris congé d'eux, je partis pour la Macédoine.
   14 . Or, grâces à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous l'odeur de sa connaissance en tous lieux ! 15 Car nous sommes pour Dieu la bonne odeur de Christ, à l'égard de ceux qui sont sauvés et à l'égard de ceux qui périssent ; 16 à ceux-ci, une odeur de la mort, pour la mort ; et à ceux-là, une odeur de la vie, pour la vie. Et qui est suffisant pour ces choses ? 17 Car nous ne falsifions point la Parole de Dieu, comme plusieurs font ; mais c'est avec sincérité, mais c'est de la part de Dieu, en la présence de Dieu, que nous parlons en Christ.