Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Apocalypse 10

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Ap 10 (Segond 1910)

   1 Je vis un autre ange puissant, qui descendait du ciel, enveloppé d'une nuée ; au-dessus de sa tête était l'arc-en-ciel, et son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu. 2 Il tenait dans sa main un petit livre ouvert. Il posa son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre ; 3 et il cria d'une voix forte, comme rugit un lion. Quand il cria, les sept tonnerres firent entendre leurs voix. 4 Et quand les sept tonnerres eurent fait entendre leurs voix, j'allais écrire ; et j'entendis du ciel une voix qui disait: Scelle ce qu'ont dit les sept tonnerres, et ne l'écris pas. 5 Et l'ange, que je voyais debout sur la mer et sur la terre, leva sa main droite vers le ciel, 6 et jura par celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et les choses qui y sont, la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont, qu'il n'y aurait plus de temps, 7 mais qu'aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu s'accomplirait, comme il l'a annoncé à ses serviteurs, les prophètes.
   8 Et la voix, que j'avais entendue du ciel, me parla de nouveau, et dit: Va, prends le petit livre ouvert dans la main de l'ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre. 9 Et j'allai vers l'ange, en lui disant de me donner le petit livre. Et il me dit: Prends-le, et avale-le ; il sera amer à tes entrailles, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel. 10 Je pris le petit livre de la main de l'ange, et je l'avalai ; il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l'eus avalé, mes entrailles furent remplies d'amertume. 11 Puis on me dit: Il faut que tu prophétises de nouveau sur beaucoup de peuples, de nations, de langues, et de rois.

Ap 10 (Annotée Neuchâtel)

   1 Et je vis un autre ange puissant, qui descendait du ciel, enveloppé d'une nuée, et l'arc-en-ciel était au-dessus de sa tête, et son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu ; 2 et il tenait à la main un petit livre ouvert. Et il posa son pied droit sur la mer et le gauche sur la terre ; 3 et il cria d'une voix forte, comme un lion qui rugit. Et lorsqu'il eut crié, les sept tonnerres firent entendre leurs voix. 4 Et quand les sept tonnerres eurent parlé, j'allais écrire, mais j'entendis une voix venant du ciel, qui disait : Scelle les choses qu'ont dites les sept tonnerres, et ne les écris points. 5 Et l'ange que j'avais vu se tenant sur la mer et sur la terre, leva la main droite vers le ciel, 6 et jura par Celui qui vit aux siècles des siècles, qui a créé le ciel et les choses qui y sont, et la terre et les choses qui y sont, et la mer et les choses qui y sont, qu'il n'y aura plus de délai ; 7 mais qu'aux jours de la voix du septième ange, quand il viendrait à sonner de la trompette, serait aussi accompli le mystère de Dieu, comme il l'avait annoncé à ses serviteurs les prophètes. 8 Et la voix que j'avais entendue du ciel me parla encore et me dit : Va, prends le petit livre ouvert qui est dans la main de l'ange qui se tient sur la mer et sur la terre. 9 Et je m'en allai vers l'ange, en lui disant de me donner le petit livre. Et il me dit : Prends-le et le dévore ; et il sera âcre à tes entrailles, mais, dans ta bouche, il sera doux comme du miel. 10 Et je pris le petit livre de la main de l'ange, et je le dévorai ; et il fut doux dans ma bouche comme du miel ; mais quand je l'eus mangé, il me causa de l'âcreté dans les entrailles. 11 Et l'on me dit : Il faut que tu prophétises encore sur beaucoup de peuples et de nations et de langues et de rois.