Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Esaïe 25

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Es 25 (Segond 1910)

   1 O Éternel ! tu es mon Dieu ; Je t'exalterai, je célébrerai ton nom, Car tu as fait des choses merveilleuses ; Tes desseins conçus à l'avance se sont fidèlement accomplis. 2 Car tu as réduit la ville en un monceau de pierres, La cité forte en un tas de ruines ; La forteresse des barbares est détruite, Jamais elle ne sera rebâtie. 3 C'est pourquoi les peuples puissants te glorifient, Les villes des nations puissantes te craignent. 4 Tu as été un refuge pour le faible, Un refuge pour le malheureux dans la détresse, Un abri contre la tempête, Un ombrage contre la chaleur ; Car le souffle des tyrans Est comme l'ouragan qui frappe une muraille. 5 Comme tu domptes la chaleur dans une terre brûlante, Tu as dompté le tumulte des barbares ; Comme la chaleur est étouffée par l'ombre d'un nuage, Ainsi ont été étouffés les chants de triomphe des tyrans.
   6 L'Éternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, Un festin de mets succulents, Un festin de vins vieux, De mets succulents, pleins de moelle, De vins vieux, clarifiés. 7 Et, sur cette montagne, il anéantit le voile qui voile tous les peuples, La couverture qui couvre toutes les nations ; 8 Il anéantit la mort pour toujours ; Le Seigneur, l'Éternel, essuie les larmes de tous les visages, Il fait disparaître de toute la terre l'opprobre de son peuple ; Car l'Éternel a parlé.
   9 En ce jour l'on dira: Voici, c'est notre Dieu, en qui nous avons confiance, Et c'est lui qui nous sauve ; C'est l'Éternel, en qui nous avons confiance ; Soyons dans l'allégresse, et réjouissons-nous de son salut ! 10 Car la main de l'Éternel repose sur cette montagne ; Et Moab est foulé sur place, Comme la paille est foulée dans une mare à fumier. 11 Au milieu de cette mare, il étend ses mains, Comme le nageur les étend pour nager ; Mais l'Éternel abat son orgueil, Et déjoue l'artifice de ses mains. 12 Il renverse, il précipite les fortifications élevées de tes murs, Il les fait crouler à terre, jusque dans la poussière.

Es 25 (Annotée Neuchâtel)

   1 Eternel, tu es mon Dieu, je t'exalterai, je louerai ton nom, car tu as fait des choses merveilleuses ; tes desseins formés de loin sont fidèles et fermes. 2 Car tu as fait de la ville un monceau de pierres et de la cité fortifiée une ruine ; les palais des barbares ne sont plus une ville : ils ne seront jamais rebâtis. 3 C'est pourquoi des peuples puissants te glorifieront ; les cités des nations terribles te craindront. 4 Car tu as été une forteresse pour le misérable, une forteresse pour le pauvre en sa détresse, un refuge contre l'orage, un ombrage contre la chaleur ; car le souffle des tyrans était pareil à l'averse qui bat une muraille. 5 Comme la chaleur dans une terre aride est abattue, tu humilies l'insolence des barbares ; comme la chaleur par l'ombre d'un nuage, le chant des tyrans est rabaissé.
   6 Et l'Eternel des armées préparera pour tous les peuples, sur cette montagne, un festin de viandes grasses, un festin de vins pris sur la lie, de viandes grasses et de moëlle, de vins pris sur la lie et clarifiés. 7 Et il déchirera, sur cette montagne, le voile qui enveloppe tous les peuples et la couverture qui couvre toutes les nations ; 8 il détruira la mort pour jamais ; le Seigneur, l'Eternel, essuiera les larmes de tous les visages, et il effacera l'opprobre de son peuple de dessus toute la terre ; car l'Eternel a parlé !
   9 Et on dira en ce jour-là : Voici, c'est notre Dieu ; nous avons espéré en lui, et il nous a sauvés ! C'est l'Eternel, en qui nous avons espéré ; égayons-nous et nous réjouissons en son salut ! 10 Car la main de l'Eternel reposera sur cette montagne ; mais Moab sera foulé sur place, comme la paille est foulée dans la mare à fumier ; 11 là, il étendra les mains comme le nageur les étend pour nager ; mais on rabaissera son orgueil, malgré tout l'effort de ses mains. 12 Et l'Eternel abattra le rempart élevé de tes murs ; il le renversera, le jettera à terre, dans la poussière.