Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Esaïe 56

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Es 56 (Segond 1910)

   1 Ainsi parle l'Éternel: Observez ce qui est droit, et pratiquez ce qui est juste ; Car mon salut ne tardera pas à venir, Et ma justice à se manifester. 2 Heureux l'homme qui fait cela, Et le fils de l'homme qui y demeure ferme, Gardant le sabbat, pour ne point le profaner, Et veillant sur sa main, pour ne commettre aucun mal !
   3 Que l'étranger qui s'attache à l'Éternel ne dise pas: L'Éternel me séparera de son peuple ! Et que l'eunuque ne dise pas: Voici, je suis un arbre sec ! 4 Car ainsi parle l'Éternel: Aux eunuques qui garderont mes sabbats, Qui choisiront ce qui m'est agréable, Et qui persévéreront dans mon alliance, 5 Je donnerai dans ma maison et dans mes murs une place et un nom Préférables à des fils et à des filles ; Je leur donnerai un nom éternel, Qui ne périra pas. 6 Et les étrangers qui s'attacheront à l'Éternel pour le servir, Pour aimer le nom de l'Éternel, Pour être ses serviteurs, Tous ceux qui garderont le sabbat, pour ne point le profaner, Et qui persévéreront dans mon alliance, 7 Je les amènerai sur ma montagne sainte, Et je les réjouirai dans ma maison de prière ; Leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel ; Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples. 8 Le Seigneur, l'Éternel, parle, Lui qui rassemble les exilés d'Israël: Je réunirai d'autres peuples à lui, aux siens déjà rassemblés.
   9 Vous toutes, bêtes des champs, Venez pour manger, vous toutes, bêtes de la forêt ! 10 Ses gardiens sont tous aveugles, sans intelligence ; Ils sont tous des chiens muets, incapables d'aboyer ; Ils ont des rêveries, se tiennent couchés, Aiment à sommeiller. 11 Et ce sont des chiens voraces, insatiables ; Ce sont des bergers qui ne savent rien comprendre ; Tous suivent leur propre voie, Chacun selon son intérêt, jusqu'au dernier: - 12 Venez, je vais chercher du vin, Et nous boirons des liqueurs fortes ! Nous en ferons autant demain, Et beaucoup plus encore ! -

Es 56 (Annotée Neuchâtel)

   1 Ainsi a dit l'Eternel : Observez le droit, et faites ce qui est juste ; car mon salut est près d'arriver et ma justice de se manifester. 2 Heureux l'homme qui fera cela et le fils de l'homme qui s'y attachera, gardant le sabbat pour ne le point profaner, et gardant sa main de faire aucun mal !
   3 Que le fils de l'étranger qui s'est attaché à l'Eternel ne dise pas : L'Eternel m'exclura de son peuple ! Et que l'eunuque ne dise pas : Voilà, je suis un arbre sec ! 4 Car voici ce que l'Eternel dit aux eunuques : Ceux qui garderont mes sabbats et qui aimeront ce qui m'est agréable, et qui s'attacheront à mon alliance, 5 je leur donnerai dans ma maison et dans mes murs un monument et un nom qui vaudra mieux que des fils et des filles : je leur donnerai un nom éternel, qui ne sera point retranché. 6 Et les fils de l'étranger, qui se sont attachés à l'Eternel pour le servir et pour aimer le nom de l'Eternel, afin d'être ses serviteurs, qui gardent le sabbat, pour ne le point profaner, et qui s'attachent à mon alliance, 7 je les ferai venir à ma montagne sainte, et je les réjouirai dans la maison où l'on me prie ; leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel ; car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples, 8 dit le Seigneur, l'Eternel, qui rassemble les bannis d'Israël : j'en recueillerai encore d'autres vers lui avec ceux qui sont déjà rassemblés.
   9 Animaux des champs, approchez tous ! Venez tous pour manger, animaux de la forêt ! 10 Ses gardiens sont tous aveugles, sans intelligence ; ce sont tous des chiens muets, qui ne savent pas aboyer, qui rêvent couchés, qui aiment à dormir ; 11 et ces chiens sont avides, insatiables ; ce sont des bergers qui ne savent pas comprendre ; ils vont tous leur chemin à eux, chacun après son profit, du premier au dernier : 12 Venez, j'irai chercher du vin, et nous nous remplirons de cervoise ; et demain comme aujourd'hui nous ferons très grande chère !