Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Job 26

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Jb 26 (Segond 1910)

   1 Job prit la parole et dit: 2 Comme tu sais bien venir en aide à la faiblesse ! Comme tu prêtes secours au bras sans force ! 3 Quels bons conseils tu donnes à celui qui manque d'intelligence ! Quelle abondance de sagesse tu fais paraître ! 4 A qui s'adressent tes paroles ? Et qui est-ce qui t'inspire ?
   5 Devant Dieu les ombres tremblent Au-dessous des eaux et de leurs habitants ; 6 Devant lui le séjour des morts est nu, L'abîme n'a point de voile. 7 Il étend le septentrion sur le vide, Il suspend la terre sur le néant. 8 Il renferme les eaux dans ses nuages, Et les nuages n'éclatent pas sous leur poids. 9 Il couvre la face de son trône, Il répand sur lui sa nuée. 10 Il a tracé un cercle à la surface des eaux, Comme limite entre la lumière et les ténèbres. 11 Les colonnes du ciel s'ébranlent, Et s'étonnent à sa menace. 12 Par sa force il soulève la mer, Par son intelligence il en brise l'orgueil. 13 Son souffle donne au ciel la sérénité, Sa main transperce le serpent fuyard. 14 Ce sont là les bords de ses voies, C'est le bruit léger qui nous en parvient ; Mais qui entendra le tonnerre de sa puissance ?

Jb 26 (Annotée Neuchâtel)

   1 Job prit la parole et dit :
   2 Quel secours tu as donné à l'impuissant !
Comme tu as aidé le bras sans force !
   3 Quels conseils tu as donnés à celui qui est privé de sagesse !
Que de savoir tu as montré !
   4 A qui as-tu adressé tes paroles ?
De qui vient l'esprit qui a parlé par toi ?
   5 Les trépassés tremblent
Au-dessous des eaux et de leurs habitants.
   6 Devant lui, le sépulcre est à nu
Et l'abîme sans voile.
   7 Il étend le septentrion sur le vide,
Il suspend la terre sur le néant.
   8 Il resserre les eaux dans ses nuages,
Et la nuée ne crève pas sous leur poids.
   9 Il voile la face de son trône,
Il le couvre de ses nuages.
   10 Il a tracé un cercle sur la surface des eaux,
Là où la lumière confine aux ténèbres.
   11 Les colonnes des cieux sont ébranlées
Et tremblent quand il gronde.
   12 Par sa force, il épouvante la mer ;
Par son intelligence, il brise Rahab.
   13 Par son souffle, le ciel devient serein ;
Sa main perce le serpent fuyard.
   14 Ce sont là les bords de ses voies,
Et nous n'en percevons qu'un faible bruit.
Le tonnerre de ses exploits, qui pourrait l'entendre ?