Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Jonas 4

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Jon 4 (Segond 1910)

   1 Cela déplut fort à Jonas, et il fut irrité. 2 Il implora l'Éternel, et il dit: Ah ! Éternel, n'est-ce pas ce que je disais quand j'étais encore dans mon pays ? C'est ce que je voulais prévenir en fuyant à Tarsis. Car je savais que tu es un Dieu compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et qui te repens du mal. 3 Maintenant, Éternel, prends-moi donc la vie, car la mort m'est préférable à la vie. 4 L'Éternel répondit: Fais-tu bien de t'irriter ?
   5 Et Jonas sortit de la ville, et s'assit à l'orient de la ville, Là il se fit une cabane, et s'y tint à l'ombre, jusqu'à ce qu'il vît ce qui arriverait dans la ville. 6 L'Éternel Dieu fit croître un ricin, qui s'éleva au-dessus de Jonas, pour donner de l'ombre sur sa tête et pour lui ôter son irritation. Jonas éprouva une grande joie à cause de ce ricin. 7 Mais le lendemain, à l'aurore, Dieu fit venir un ver qui piqua le ricin, et le ricin sécha. 8 Au lever du soleil, Dieu fit souffler un vent chaud d'orient, et le soleil frappa la tête de Jonas, au point qu'il tomba en défaillance. Il demanda la mort, et dit: La mort m'est préférable à la vie. 9 Dieu dit à Jonas: Fais-tu bien de t'irriter à cause du ricin ? Il répondit: Je fais bien de m'irriter jusqu'à la mort. 10 Et l'Éternel dit: Tu as pitié du ricin qui ne t'a coûté aucune peine et que tu n'as pas fait croître, qui est né dans une nuit et qui a péri dans une nuit. 11 Et moi, je n'aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche, et des animaux en grand nombre !

Jon 4 (Annotée Neuchâtel)

   1 Et Jonas en éprouva un vif chagrin et se fâcha. 2 Et il fit une prière à l'Eternel et dit : Eternel, n'était-ce donc pas là ce que je disais, lorsque j'étais dans mon pays ? C'est pourquoi je me suis hâté de fuir à Tharsis ; car je savais que tu es un Dieu miséricordieux et clément, lent à la colère, abondant en grâce et qui te repens du mal. 3 Et maintenant, Eternel, retire, je te prie, mon âme ; car la mort me vaut mieux que la vie. 4 Et l'Eternel répondit : Fais-tu bien de te fâcher ?
   5 Jonas était sorti de la ville et s'était assis à l'orient de la ville, et il s'était fait là une hutte de branches et s'y tenait à l'ombre jusqu'à ce qu'il vit ce qui arriverait à la ville. 6 Et l'Eternel Dieu fit pousser un ricin qui s'éleva au-dessus de Jonas pour lui faire ombre sur la tête, afin de le délivrer de son mal ; et Jonas se réjouit d'une grande joie à cause de ce ricin. 7 Et l'Eternel fit venir, au lever de l'aurore le lendemain, un ver qui piqua le ricin, et il sécha. 8 Et voici, au lever du soleil, Dieu fit venir un vent d'orient, brûlant, et le soleil donna sur la tête de Jonas, et il défaillit et demanda de mourir en disant : La mort me vaut mieux que la vie. 9 Et Dieu dit à Jonas : Fais-tu bien de te fâcher à cause de ce ricin ? Et il répondit : Je fais bien de me fâcher jusqu'à la mort. 10 Et I'Eternel dit : Tu t'affliges au sujet d'un ricin pour lequel tu n'as pas travaillé et que tu n'as pas fait grandir, qui est venu en une nuit et qui a péri en une nuit. 11 Et moi, je ne m'affligerais pas au sujet de Ninive, la grande ville, dans laquelle il y a plus de cent vingt mille hommes qui ne savent pas distinguer leur droite de leur gauche, et des bêtes nombreuses !