Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Nahum 3

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Na 3 (Segond 1910)

   1 Malheur à la ville sanguinaire, Pleine de mensonge, pleine de violence, Et qui ne cesse de se livrer à la rapine !... 2 On entend le bruit du fouet, Le bruit des roues, Le galop des chevaux, Le roulement des chars. 3 Les cavaliers s'élancent, l'épée étincelle, la lance brille... Une multitude de blessés !... une foule de cadavres !... Des morts à l'infini !... On tombe sur les morts !... 4 C'est à cause des nombreuses prostitutions de la prostituée, Pleine d'attraits, habile enchanteresse, Qui vendait les nations par ses prostitutions Et les peuples par ses enchantements. 5 Voici, j'en veux à toi, dit l'Éternel des armées, Je relèverai tes pans jusque sur ton visage, Je montrerai ta nudité aux nations, Et ta honte aux royaumes. 6 Je jetterai sur toi des impuretés, je t'avilirai, Et je te donnerai en spectacle. 7 Tous ceux qui te verront fuiront loin de toi, Et l'on dira: Ninive est détruite ! Qui la plaindra ? Où te chercherai-je des consolateurs ?
   8 Es-tu meilleure que No Amon, Qui était assise au milieu des fleuves, Entourée par les eaux, Ayant la mer pour rempart, La mer pour murailles ? 9 L'Éthiopie et les Égyptiens innombrables faisaient sa force, Puth et les Libyens étaient ses auxiliaires. 10 Et cependant elle est partie pour l'exil, elle s'en est allée captive ; Ses enfants ont été écrasés au coin de toutes les rues ; On a jeté le sort sur ses nobles, Et tous ses grands ont été chargés de chaînes. 11 Toi aussi, tu seras enivrée, tu te cacheras ; Toi aussi, tu chercheras un refuge contre l'ennemi. 12 Toutes tes forteresses Sont des figuiers avec les primeurs ; Quand on les secoue, Elles tombent dans la bouche de qui veut les manger. 13 Voici, ton peuple, ce sont des femmes au milieu de toi ; Les portes de ton pays s'ouvrent à tes ennemis ; Le feu consume tes verrous. 14 Puise de l'eau pour le siège ! Répare tes forteresses ! Entre dans la boue, foule l'argile ! Rétablis le four à briques ! 15 Là, le feu te dévorera, L'épée t'exterminera, Te dévorera comme des sauterelles. Entasse-toi comme les sauterelles ! Entasse-toi comme les sauterelles ! 16 Tes marchands, plus nombreux Que les étoiles du ciel, Sont comme la sauterelle qui ouvre les ailes et s'envole. 17 Tes princes sont comme les sauterelles, Tes chefs comme une multitude de sauterelles, Qui se posent sur les haies au temps de la froidure: Le soleil paraît, elles s'envolent, Et l'on ne connaît plus le lieu où elles étaient. 18 Tes bergers sommeillent, roi d'Assyrie, Tes vaillants hommes reposent ; Ton peuple est dispersé sur les montagnes, Et nul ne le rassemble. 19 Il n'y a point de remède à ta blessure, Ta plaie est mortelle. Tous ceux qui entendront parler de toi Battront des mains sur toi ; Car quel est celui que ta méchanceté n'a pas atteint ?

Na 3 (Annotée Neuchâtel)

   1 Malheur à la ville de sang, qui n'est que fraude, pleine de violence, qui ne cesse pas ses rapines ! 2 On entend les fouets, on entend le fracas des roues ; les chevaux galopent, les chars bondissent. 3 Les cavaliers s'élancent, l'épée brille, la lance étincelle. Une multitude de blessés..., une masse de morts, une infinité de cadavres... On trébuche sur les cadavres. 4 C'est à cause de la multitude des prostitutions de la prostituée pleine d'attraits, de cette magicienne qui vendait les nations par ses prostitutions, et les peuples par ses enchantements. 5 A toi maintenant, dit l'Eternel. des armées ! Je vais relever les pans de ta robe sur ta face et je montrerai aux nations ta nudité et aux royaumes ta honte. 6 Je jetterai sur toi des ordures, je t'avilirai et je te donnerai en spectacle. 7 Quiconque te verra, fuira loin de toi et dira : Ninive est détruite ! Qui la plaindra ? Où te chercherai-je des consolateurs ?
   8 Vaudrais-tu mieux que No-Amon, qui était assise au milieu des fleuves, que les eaux environnaient, qui était une forteresse des mers, dont la mer était la muraille ? 9 Cus était sa force, ainsi que l'Egypte, et ils étaient sans limites. Put et les Libyens étaient tes alliés. 10 Elle aussi est allée en exil, captive ; ses petits enfants aussi étaient écrasés à l'angle de toutes les rues ; on jetait le sort sur ses hommes les plus honorés et tous ses grands ont été chargés de fers. 11 Toi aussi, tu seras enivrée, perdant tes, sens ; toi aussi, tu chercheras un refuge devant l'ennemi. 12 Toutes tes places fortes sont des figuiers chargés de figues mûres ; on secoue, elles tombent dans la bouche. 13 Voici, tes gens sont des femmes au milieu de toi ; devant tes ennemis, les portes de ton pays s'ouvrent toutes grandes ; le feu a dévoré tes barres. 14 Fais ta provision d'eau pour le siège ! Arme tes forts, vas à l'argile ! foule la terre glaise, met en état le four à briques. 15 Là, le feu te dévorera, l'épée t'exterminera, te dévorera comme la sauterelle, quand tu serais nombreux comme la sauterelle, nombreux comme la larve. 16 Tu as des marchands en plus grand nombre qu'il n'y a d'étoiles dans les cieux ; la sauterelle ouvre ses ailes et s'envole. 17 Tes princes sont comme la sauterelle, et tes chefs comme de jeunes sauterelles amoncelées ; elles se posent sur les murs en un jour froid ; le soleil se lève, elle fuient et l'on ne connaît plus leur lieu ; où sont-elles ? 18 Tes pasteurs sont endormis, roi d'Assyrie ! Tes hommes forts sont gisants, ton peuple est dispersé sur les montagnes, et il n'y a personne qui les rassemble. 19 Ta fracture est sans remède, ta plaie mauvaise. Tous ceux à qui arrivera le bruit de ton sort battront des mains à ton sujet. Car sur qui n'a pas passé ta malice continuellement ?