Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Proverbes 20

Pr 20 (Segond 1910)

   1 Le vin est moqueur, les boissons fortes sont tumultueuses ; Quiconque en fait excès n'est pas sage.
   2 La terreur qu'inspire le roi est comme le rugissement d'un lion ; Celui qui l'irrite pèche contre lui-même.
   3 C'est une gloire pour l'homme de s'abstenir des querelles, Mais tout insensé se livre à l'emportement.
   4 A cause du froid, le paresseux ne laboure pas ; A la moisson, il voudrait récolter, mais il n'y a rien.
   5 Les desseins dans le coeur de l'homme sont des eaux profondes, Mais l'homme intelligent sait y puiser.
   6 Beaucoup de gens proclament leur bonté ; Mais un homme fidèle, qui le trouvera ?
   7 Le juste marche dans son intégrité ; Heureux ses enfants après lui !
   8 Le roi assis sur le trône de la justice Dissipe tout mal par son regard.
   9 Qui dira: J'ai purifié mon coeur, Je suis net de mon péché ?
   10 Deux sortes de poids, deux sortes d'épha, Sont l'un et l'autre en abomination à l'Éternel.
   11 L'enfant laisse déjà voir par ses actions Si sa conduite sera pure et droite.
   12 L'oreille qui entend, et l'oeil qui voit, C'est l'Éternel qui les a faits l'un et l'autre.
   13 N'aime pas le sommeil, de peur que tu ne deviennes pauvre ; Ouvre les yeux, tu seras rassasié de pain.
   14 Mauvais ! mauvais ! dit l'acheteur ; Et en s'en allant, il se félicite.
   15 Il y a de l'or et beaucoup de perles ; Mais les lèvres savantes sont un objet précieux.
   16 Prends son vêtement, car il a cautionné autrui ; Exige de lui des gages, à cause des étrangers.
   17 Le pain du mensonge est doux à l'homme, Et plus tard sa bouche est remplie de gravier.
   18 Les projets s'affermissent par le conseil ; Fais la guerre avec prudence.
   19 Celui qui répand la calomnie dévoile les secrets ; Ne te mêle pas avec celui qui ouvre ses lèvres.
   20 Si quelqu'un maudit son père et sa mère, Sa lampe s'éteindra au milieu des ténèbres.
   21 Un héritage promptement acquis dès l'origine Ne sera pas béni quand viendra la fin.
   22 Ne dis pas: Je rendrai le mal. Espère en l'Éternel, et il te délivrera.
   23 L'Éternel a en horreur deux sortes de poids, Et la balance fausse n'est pas une chose bonne.
   24 C'est l'Éternel qui dirige les pas de l'homme, Mais l'homme peut-il comprendre sa voie ?
   25 C'est un piège pour l'homme que de prendre à la légère un engagement sacré, Et de ne réfléchir qu'après avoir fait un voeu.
   26 Un roi sage dissipe les méchants, Et fait passer sur eux la roue.
   27 Le souffle de l'homme est une lampe de l'Éternel ; Il pénètre jusqu'au fond des entrailles.
   28 La bonté et la fidélité gardent le roi, Et il soutient son trône par la bonté.
   29 La force est la gloire des jeunes gens, Et les cheveux blancs sont l'ornement des vieillards.
   30 Les plaies d'une blessure sont un remède pour le méchant ; De même les coups qui pénètrent jusqu'au fond des entrailles.

Pr 20 (Annotée Neuchâtel)

   1 Le vin est moqueur, la cervoise est turbulente,
Et quiconque s'y livre n'est pas sage.
   2 La terreur qu'inspire le roi est comme le rugissement du lion ;
Qui l'irrite, expose sa vie.
   3 Rester loin des querelles fait honneur à l'homme,
Mais tout insensé montrera les dents.
   4 En automne, le paresseux ne laboure pas ;
Au temps de la récolte, il demandera et il n'aura rien.
   5 C'est une eau profonde que la pensée dans le coeur de l'homme ;
Mais l'homme avisé sait y puiser.
   6 Beaucoup de gens proclament leur bonté ;
Mais un homme fidèle, qui le trouvera ?
   7 Celui qui marche dans son intégrité, le juste,
Heureux ses enfants après lui !
   8 Le roi, assis sur le trône de la justice,
Dissipe par son regard tout ce qui est mal.
   9 Qui peut dire : J'ai purifié mon coeur,
Je suis net de mon péché ?
   10 Double poids et double mesure
Sont l'un et l'autre en abomination à l'Eternel.
   11 Déjà l'enfant fait connaître par ses actions
Si sa conduite sera pure et droite.
   12 L'oreille qui entend et l'oeil qui voit,
L'Eternel les a faits tous deux.
   13 N'aime point le sommeil, de peur de devenir pauvre ;
Ouvre les yeux et tu auras du pain en abondance.
   14 Mauvais ! mauvais ! dit l'acquéreur ;
Puis, s'en allant, il se félicite.
   15 Il y a de l'or et du corail en abondance,
Mais les lèvres sensées sont un objet précieux.
   16 Prends son vêtement, car il a cautionné autrui,
Et, à cause des étrangers, prends-lui des gages.
   17 Le pain de tromperie est agréable à l'homme,
Mais ensuite on se trouve avoir la bouche pleine de gravier.
   18 Les desseins bien médités réussissent ;
Fais donc la guerre avec prudence.
   19 Qui s'en va calomniant, dévoile les secrets ;
Ne fraie donc pas avec celui qui a les lèvres [trop] ouvertes.
   20 Celui qui maudit son père ou sa mère,
Sa lampe s'éteindra dans les ténèbres les plus noires.
   21 Un héritage mal acquis au commencement
Ne sera pas béni dans la suite.
   22 Ne dis pas : Je rendrai le mal !
Attends-toi à l'Eternel, et il te délivrera.
   23 Le double poids est en abomination à l'Eternel,
Et la balance fausse n'est pas une bonne chose.
   24 C'est l'Eternel qui dirige les pas de l'homme.
Comment le mortel connaîtrait-il soit chemin ?
   25 Il y a danger pour l'homme à prendre à la légère un engagement sacré,
Et, après avoir fait son voeu, à réfléchir.
   26 Un roi sage disperse les méchants
Et fait passer sur eux la roue.
   27 L'âme de l'homme est une lampe de l'Eternel,
Qui scrute les profondeurs de l'être.
   28 La bonté et la fidélité sont la garde du roi,
Et par la bonté il affermit son trône.
   29 L'ornement des jeunes gens, c'est leur force ;
La parure des vieillards, ce sont leurs cheveux blancs.
   30 Les meurtrissures sont un remède contre le mal,
Ainsi que les coups qui vont jusqu'aux entrailles.