Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Proverbes 8

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Pr 8 (Martin)

Discours de la Sapience, aux hommes, etc. La Sapience éternel.

   1 La Sapience ne crie-t-elle pas ? et l'Intelligence ne fait-elle pas ouïr sa voix ? 2 Elle s'est présentée sur le sommet des lieux élevés ; sur le chemin, aux carrefours. 3 Elle crie à la place des portes ; à l'entrée de la ville ; à l'avenue des portes. 4 Ô vous ! hommes de qualité, je vous appelle ; et ma voix s'adresse aussi aux gens du commun. 5 Vous simples, entendez ce que c'est que du discernement, et vous tous, devenez intelligents de coeur. 6 Ecoutez, car je dirai des choses importantes : et l'ouverture de mes lèvres [sera] de choses droites. 7 Parce que mon palais parlera de la vérité, et que mes lèvres ont en abomination la méchanceté. 8 Tous les discours de ma bouche [sont] avec justice, il n'y a rien en eux de contraint, ni de mauvais. 9 Ils sont tous aisés à trouver à l'homme intelligent, et droits à ceux qui ont trouvé la science. 10 Recevez mon instruction, et non pas de l'argent ; et la science, plutôt que du fin or choisi. 11 Car la sagesse est meilleure que les perles ; et tout ce qu'on saurait souhaiter, ne la vaut pas.
   12 Moi la Sapience je demeure [avec] la discrétion, et je trouve la science de prudence. 13 La crainte de l'Eternel c'est de haïr le mal. J'ai en haine l'orgueil et l'arrogance, la voie de méchanceté, la bouche hypocrite. 14 A moi appartient le conseil et l'adresse ; je suis la prudence, à moi appartient la force. 15 Par moi règnent les Rois, et par moi les Princes décernent la justice. 16 Par moi dominent les Seigneurs, et les Princes, et tous les juges de la terre. 17 J'aime ceux qui m'aiment ; et ceux qui me cherchent soigneusement, me trouveront. 18 Avec moi sont les richesses et la gloire, les biens permanents, et la justice. 19 Mon fruit est meilleur que le fin or, même que l'or raffiné ; et mon revenu est meilleur que l'argent choisi. 20 Je fais marcher par le chemin de la justice, et par le milieu des sentiers de la droiture ; 21 Afin que je fasse hériter des biens permanents à ceux qui m'aiment, et que je remplisse leurs trésors.
   22 L'Eternel m'a possédée dès le commencement de sa voie, même avant qu'il fît aucune de ses oeuvres. 23 J'ai été déclarée Princesse dès le siècle, dès le commencement, dès l'ancienneté de la terre. 24 J'ai été engendrée lorsqu'il n'y avait point encore d'abîmes, ni de fontaines chargées d'eaux. 25 J'ai été engendrée avant que les montagnes fussent posées, et avant les coteaux. 26 Lorsqu'il n'avait point encore fait la terre, ni les campagnes, ni le plus beau des terres du monde habitable. 27 Quand il disposait les cieux ; quand il traçait le cercle au-dessus des abîmes ; 28 Quand il affermissait les nuées d'en haut ; quand il serrait ferme les fontaines des abîmes ; 29 Quand il mettait son ordonnance touchant la mer, afin que les eaux ne passassent point ses bords ; quand il compassait les fondements de la terre ; 30 J'étais alors par-devers lui son nourrisson, j'étais ses délices de tous les jours, et toujours j'étais en joie en sa présence. 31 Je me réjouissais en la partie habitable de sa terre, et mes plaisirs étaient avec les enfants des hommes.
   32 Maintenant donc, enfants, écoutez-moi ; car bienheureux seront ceux qui garderont mes voies. 33 Ecoutez l'instruction, et soyez sages, et ne la rejetez point. 34 Ô ! que bienheureux est l'homme qui m'écoute, ne bougeant de mes portes tous les jours, et gardant les poteaux de mes portes ! 35 Car celui qui me trouve, trouve la vie, et attire la faveur de l'Eternel. 36 Mais celui qui m'offense, fait tort à son âme ; tous ceux qui me haïssent, aiment la mort.

Pr 8 (Segond 1910)

   1 La sagesse ne crie-t-elle pas ? L'intelligence n'élève-t-elle pas sa voix ? 2 C'est au sommet des hauteurs près de la route, C'est à la croisée des chemins qu'elle se place ; 3 A côté des portes, à l'entrée de la ville, A l'intérieur des portes, elle fait entendre ses cris: 4 Hommes, c'est à vous que je crie, Et ma voix s'adresse aux fils de l'homme. 5 Stupides, apprenez le discernement ; Insensés, apprenez l'intelligence. 6 Écoutez, car j'ai de grandes choses à dire, Et mes lèvres s'ouvrent pour enseigner ce qui est droit. 7 Car ma bouche proclame la vérité, Et mes lèvres ont en horreur le mensonge ; 8 Toutes les paroles de ma bouche sont justes, Elles n'ont rien de faux ni de détourné ; 9 Toutes sont claires pour celui qui est intelligent, Et droites pour ceux qui ont trouvé la science. 10 Préférez mes instructions à l'argent, Et la science à l'or le plus précieux ; 11 Car la sagesse vaut mieux que les perles, Elle a plus de valeur que tous les objets de prix.
   12 Moi, la sagesse, j'ai pour demeure le discernement, Et je possède la science de la réflexion. 13 La crainte de l'Éternel, c'est la haine du mal ; L'arrogance et l'orgueil, la voie du mal, Et la bouche perverse, voilà ce que je hais. 14 Le conseil et le succès m'appartiennent ; Je suis l'intelligence, la force est à moi. 15 Par moi les rois règnent, Et les princes ordonnent ce qui est juste ; 16 Par moi gouvernent les chefs, Les grands, tous les juges de la terre. 17 J'aime ceux qui m'aiment, Et ceux qui me cherchent me trouvent. 18 Avec moi sont la richesse et la gloire, Les biens durables et la justice. 19 Mon fruit est meilleur que l'or, que l'or pur, Et mon produit est préférable à l'argent. 20 Je marche dans le chemin de la justice, Au milieu des sentiers de la droiture, 21 Pour donner des biens à ceux qui m'aiment, Et pour remplir leurs trésors.
   22 L'Éternel m'a créée la première de ses oeuvres, Avant ses oeuvres les plus anciennes. 23 J'ai été établie depuis l'éternité, Dès le commencement, avant l'origine de la terre. 24 Je fus enfantée quand il n'y avait point d'abîmes, Point de sources chargées d'eaux ; 25 Avant que les montagnes soient affermies, Avant que les collines existent, je fus enfantée ; 26 Il n'avait encore fait ni la terre, ni les campagnes, Ni le premier atome de la poussière du monde. 27 Lorsqu'il disposa les cieux, j'étais là ; Lorsqu'il traça un cercle à la surface de l'abîme, 28 Lorsqu'il fixa les nuages en haut, Et que les sources de l'abîme jaillirent avec force, 29 Lorsqu'il donna une limite à la mer, Pour que les eaux n'en franchissent pas les bords, Lorsqu'il posa les fondements de la terre, 30 J'étais à l'oeuvre auprès de lui, Et je faisais tous les jours ses délices, Jouant sans cesse en sa présence, 31 Jouant sur le globe de sa terre, Et trouvant mon bonheur parmi les fils de l'homme.
   32 Et maintenant, mes fils, écoutez-moi, Et heureux ceux qui observent mes voies ! 33 Écoutez l'instruction, pour devenir sages, Ne la rejetez pas. 34 Heureux l'homme qui m'écoute, Qui veille chaque jour à mes portes, Et qui en garde les poteaux ! 35 Car celui qui me trouve a trouvé la vie, Et il obtient la faveur de l'Éternel. 36 Mais celui qui pèche contre moi nuit à son âme ; Tous ceux qui me haïssent aiment la mort.