Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Proverbes 9

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Pr 9 (Segond 1910)

   1 La sagesse a bâti sa maison, Elle a taillé ses sept colonnes. 2 Elle a égorgé ses victimes, mêlé son vin, Et dressé sa table. 3 Elle a envoyé ses servantes, elle crie Sur le sommet des hauteurs de la ville: 4 Que celui qui est stupide entre ici ! Elle dit à ceux qui sont dépourvus de sens: 5 Venez, mangez de mon pain, Et buvez du vin que j'ai mêlé ; 6 Quittez la stupidité, et vous vivrez, Et marchez dans la voie de l'intelligence ! 7 Celui qui reprend le moqueur s'attire le dédain, Et celui qui corrige le méchant reçoit un outrage. 8 Ne reprends pas le moqueur, de crainte qu'il ne te haïsse ; Reprends le sage, et il t'aimera. 9 Donne au sage, et il deviendra plus sage ; Instruis le juste, et il augmentera son savoir. 10 Le commencement de la sagesse, c'est la crainte de l'Éternel ; Et la science des saints, c'est l'intelligence. 11 C'est par moi que tes jours se multiplieront, Et que les années de ta vie augmenteront. 12 Si tu es sage, tu es sage pour toi ; Si tu es moqueur, tu en porteras seul la peine.
   13 La folie est une femme bruyante, Stupide et ne sachant rien. 14 Elle s'assied à l'entrée de sa maison, Sur un siège, dans les hauteurs de la ville, 15 Pour crier aux passants, Qui vont droit leur chemin: 16 Que celui qui est stupide entre ici ! Elle dit à celui qui est dépourvu de sens: 17 Les eaux dérobées sont douces, Et le pain du mystère est agréable ! 18 Et il ne sait pas que là sont les morts, Et que ses invités sont dans les vallées du séjour des morts.

Pr 9 (Annotée Neuchâtel)

   1 La Sagesse a bâti sa maison,
Elle s'est taillé ses colonnes, au nombre de sept ;
   2 Elle a apprêté ses viandes, préparé son vin ;
Déjà elle a dressé sa table.
   3 Elle a envoyé ses servantes ;
Elle appelle du sommet des hauteurs de la ville :
   4 Que le simple se retire ici !
A qui manque de sens elle dit :
   5 Venez ! mangez de mon pain
Et buvez du vin que j'ai préparé !
   6 Simples, renoncez [à la sottise], et vous vivrez.
Marchez droit dans la voie de l'intelligence !
   7 Qui reprend un moqueur s'attire un affront ;
Qui censure un méchant en retire un outrage.
   8 Ne reprends pas le moqueur, car il te haïra ;
Reprends le sage, et il t'aimera.
   9 Donne au sage, et il sera plus sage encore ;
Instruis le juste, il en augmentera son savoir.
   10 Le commencement de la sagesse, c'est la crainte de l'Eternel,
La connaissance du Très-Saint, voilà l'intelligence.
   11 Car, par moi, tes jours seront multipliés,
Et les années de ta vie seront augmentées.
   12 Si tu es sage, c'est pour toi que tu es sage ;
Mais si tu es moqueur, tu en porteras seul la peine.
   13 La femme folle est turbulente ;
[Elle est] stupide, et ne sait rien.
   14 Elle se place à la porte de sa demeure,
Sur un siège, au plus haut de la ville,
   15 Pour appeler ceux qui passent,
Qui vont droit leur chemin :
   16 Que le simple se retire ici !
Et à qui manque de sens elle dit :
   17 Les eaux dérobées sont douces ;
Le pain mangé en cachette est délicieux !
   18 Et il ne sait pas que c'est le lieu des ombres,
Et que ses conviés sont dans le séjour des morts.