Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Psaumes 42

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Ps 42 (Segond 1910)

   1 (42:1) Au chef des chantres. Cantique des fils de Koré. (42:2) Comme une biche soupire après des courants d'eau, Ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu ! 2 (42:3) Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant: Quand irai-je et paraîtrai-je devant la face de Dieu ? 3 (42:4) Mes larmes sont ma nourriture jour et nuit, Pendant qu'on me dit sans cesse: Où est ton Dieu ? 4 (42:5) Je me rappelle avec effusion de coeur Quand je marchais entouré de la foule, Et que je m'avançais à sa tête vers la maison de Dieu, Au milieu des cris de joie et des actions de grâces D'une multitude en fête. 5 (42:6) Pourquoi t'abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi ? Espère en Dieu, car je le louerai encore ; Il est mon salut et mon Dieu.
   6 (42:7) Mon âme est abattue au dedans de moi: Aussi c'est à toi que je pense, depuis le pays du Jourdain, Depuis l'Hermon, depuis la montagne de Mitsear. 7 (42:8) Un flot appelle un autre flot au bruit de tes ondées ; Toutes tes vagues et tous tes flots passent sur moi. 8 (42:9) Le jour, l'Éternel m'accordait sa grâce ; La nuit, je chantais ses louanges, J'adressais une prière au Dieu de ma vie. 9 (42:10) Je dis à Dieu, mon rocher: Pourquoi m'oublies-tu ? Pourquoi dois-je marcher dans la tristesse, Sous l'oppression de l'ennemi ? 10 (42:11) Mes os se brisent quand mes persécuteurs m'outragent, En me disant sans cesse: Où est ton Dieu ? 11 (42:12) Pourquoi t'abats-tu, mon âme, et gémis-tu au dedans de moi ? Espère en Dieu, car je le louerai encore ; Il est mon salut et mon Dieu.

Ps 42 (Annotée Neuchâtel)

   1 Au maître chantre. Méditation des fils de Koré.
   2 Comme une biche brame après les eaux courantes,
Ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu !
   3 Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant.
Oh ! quand irai-je me présenter devant la face de Dieu ?
   4 Jour et nuit je me nourris de mes larmes,
Parce que sans cesse on me dit : Où est ton Dieu ?
   5 Il m'en souvient, et je fonds en pleurs,
Je m'avançais avec la foule,
Je conduisais le cortège à la maison de Dieu,
Aux cris joyeux et au chant des cantiques
D'une multitude en fête.
   6 Pourquoi, mon âme, t'abattre et pourquoi gémir ?
Espère en Dieu ! Oui, je le louerai encore :
Il est mon salut et mon Dieu.
   7 Dans l'abattement de mon âme, il me souvient de toi,
Dans ce pays du Jourdain et des Hermons,
Dans cette montagne de Mitsar.
   8 Au milieu des gouffres retentissants qui s'entre-répondent,
Au grondement de tes cataractes,
Tous tes flots, tous tes torrents ont passé sur moi.
   9 [Pourtant], le jour, l'Eternel me dispense sa grâce,
Et, la nuit, un cantique est dans mon coeur.
Ma prière monte au Dieu qui est ma vie.
   10 Je dirai donc au Dieu qui est mon rocher :
Pourquoi m'as-tu oublié ?
   11 Pourquoi dois-je marcher, menant deuil, devant l'ennemi qui me presse ?
C'est comme si tout se brisait dans mes membres,
Quand mes oppresseurs m'outragent
Et me disent sans cesse : Où est ton Dieu ?
   12 Pourquoi, mon âme, t'abattre et pourquoi gémir ?
Espère en Dieu ! Oui, je le louerai encore :
Il est mon salut et mon Dieu.