Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Deutéronome 26 (Annotée Neuchâtel)

   1 Quand tu seras entré dans le pays que l'Eternel ton Dieu te donne en héritage, que tu en auras pris possession et y seras établi, 2 tu prendras les prémices de tous les fruits du sol que tu auras récoltés dans ton pays que l'Eternel ton Dieu te donne, tu les mettras dans une corbeille, et tu iras au lieu que l'Eternel ton Dieu aura choisi pour y faire habiter son nom. 3 Tu viendras vers le sacrificateur qui sera en charge en ces jours-là, et tu lui diras : Je déclare aujourd'hui à l'Eternel ton Dieu que je suis entré dans le pays que l'Eternel a juré à nos pères de nous donner. 4 Et le sacrificateur prendra la corbeille de ta main et la déposera devant l'autel de l'Eternel ton Dieu. 5 Et tu prendras la parole, et tu diras devant l'Eternel ton Dieu : Mon père était un Araméen prêt à périr ; et il descendit en Egypte avec peu de gens et il y vécut en étranger, et il devint là une nation grande, puissante et nombreuse. 6 Et les Egyptiens nous maltraitèrent, nous opprimèrent et nous imposèrent un dur servage. 7 Et nous criâmes à l'Eternel, le Dieu de nos pères, et l'Eternel entendit notre voix et vit notre misère, notre labeur et notre oppression, 8 et l'Eternel nous fit sortir d'Egypte à main forte et à bras étendu, par une grande terreur, avec des signes et des miracles. 9 Et il nous a fait venir en ce lieu et nous a donné cette terre, terre découlant de lait et de miel. 10 Et maintenant voici, j'ai apporté les prémices des fruits du sol que tu m'as donné, ô Eternel ! Tu les déposeras devant l'Eternel ton Dieu, et tu te prosterneras devant l'Eternel ton Dieu. 11 Et tu te réjouiras avec le Lévite et l'étranger qui sera au milieu de toi de tous les biens que t'aura donnés l'Eternel ton Dieu, à toi et à ta maison.
   12 Quand tu auras achevé de prélever toute la dîme de tes produits la troisième année, l'année de la dîme, et que tu l'auras donnée au Lévite, à l'étranger, à l'orphelin et à la veuve, et qu'ils auront mangé dans tes portes et se seront rassasiés, 13 tu diras devant l'Eternel ton Dieu : J'ai ôté de ma maison ce qui était consacré, et je l'ai donné au Lévite, à l'étranger, à l'orphelin et à la veuve, conformément à l'ordre que tu m'as donné ; je n'ai transgressé aucun de tes commandements, et je ne les ai point oubliés. 14 Je n'ai point mangé de ces choses pendant mon deuil, je n'en ai rien ôté en état d'impureté, je n'en ai rien donné pour un mort ; j'ai obéi à la voix de l'Eternel mon Dieu, j'ai agi conformément à tout ce que tu m'as prescrit. 15 Regarde de ta demeure sainte, des cieux, et bénis ton peuple d'Israël et le sol que tu nous as donné, le rendant tel que tu l'as juré à nos pères, une terre découlant de lait et de miel.
   16 Aujourd'hui, l'Eternel ton Dieu te commande de pratiquer ces lois et ces ordonnances. Tu les garderas et les pratiqueras de tout ton coeur et de toute ton âme. 17 Tu as fait déclarer aujourd'hui par l'Eternel qu'il serait ton Dieu, toi t'engageant [de ton côté] à marcher dans ses voies, à garder ses statuts, ses ordonnances et ses commandements et à obéir à sa voix. 18 Et l'Eternel a fait déclarer aujourd'hui par toi que tu lui serais un peuple particulier, ainsi qu'il te l'a dit, obéissant à tous ses commandements, 19 lui s'engageant [de son côté] à t'élever au-dessus de toutes les nations qu'il a faites, en gloire, en renommée et en éclat, en sorte que tu sois un peuple saint à l'Eternel ton Dieu, comme il te l'a dit.

Notes de la Bible Annotée Neuchâtel

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique. Plus d'informations
Deutéronome 26
  • Note de section ou de chapitre
    Formules liturgiques pour certaines offrandes, et conclusion de l'alliance entre Dieu et le peuple nouveau.
    Ce chapitre relatif aux prémices et à la troisième dîme complète les ordonnances précédentes (28.4; 14.22-29; Nombres 18.12), en prescrivant les formes liturgiques avec lesquelles devaient être présentées de telles offrandes (versets 1 à 15). Suit un passage qui est la conclusion de toute cette partie législative depuis le chapitre 5 ou du moins depuis le chapitre 12.
  • 26.1 1 à 11 Les prémices.
  • 26.2 Tu prendras des prémices : Toutes les prémices doivent être apportées au sanctuaire (12.11), mais un échantillon seulement sera présenté dans une corbeille avec la déclaration ici prescrite.
  • 26.3 Le sacrificateur, spécialement désigné pour recevoir les offrandes.
    Je déclare. Les prémices sont la preuve à la fois de la prise de possession du pays et de la reconnaissance du peuple.
  • 26.5 Un Araméen. Ce père est Jacob, issu d'Abraham qui avait émigré du pays d'Aram (Charan en Mésopotamie). Sa mère, Rébecca, était de ce même pays. Il avait demeuré lui-même chez Laban pendant vingt ans. C'était de là qu'il était revenu dans la terre de Canaan, d'où, pour échapper à la famine, il avait émigré en Egypte avec une famille encore peu nombreuse. Et maintenant le peuple né de ses douze fils possédait cette terre qu'il avait habitée en étranger et en rendait hommage comme d'un don de Dieu.
  • 26.11 Tu te réjouiras... dans le repas de fête qui accompagne le sacrifice et auquel sont invités le Lévite, (12.12; 14.29) et l'étranger (16.11,14). Ce n'étaient pas les prémices qui étaient consommées dans ce repas, puisqu'elles étaient données au sacrificateur (Deutéronome 18.4; Nombres 18.12 et suivants); mais ici s'appliquait l'emploi de cette dîme annuelle dont il a été parlé au chapitre 12.
  • 26.12 12 à 15. La dîme.
    La troisième année, il s'agit ici de la seconde dîme mentionnée dans le Deutéronome; comparez 12.17, note. Cette troisième année, on prélevait, outre la dîme annuelle, la dîme de charité; c'est pourquoi elle est appelée ici l'année de la dîme; elle terminait un cycle de trois ans. Au terme de ce cycle, quand l'Israélite aura achevé de prélever les dîmes successives de cette année-là (blé, moût, etc.), il devra examiner devant Dieu si rien n'a manqué à ses offrandes. Le contrôle humain, impossible dans ce domaine, est remplacé par un acte de prière solennelle qu'un coupable hésitera à accomplir.
  • 26.13 Devant l'Eternel : devant le sanctuaire, où devaient être apportées les dîmes ou leur équivalent en argent (15.23).
    J'ai ôté de ma maison : il n'est rien resté chez moi de ce qui était consacré à Dieu; je n'ai rien réservé pour ma propriété particulière; j'ai employé le tout au but pour lequel il était destiné.
    Ce qui était consacré, littéralement le saint, ce qui ne doit être consommé que dans des repas sacrés de réjouissance et de bienfaisance offerts au Lévite et au pauvre.
  • 26.14 Pendant mon deuil : dans les jours où le contact d'un mort appartenant à ma parenté me rendait impur.
    En état d'impureté : toute espèce de souillure légale; le deuil n'est qu'un des cas possibles de souillure.
    Pour un mort. La dîme ou sa valeur en argent ne doit pas être employée aux achats rendus nécessaires par un deuil, ou pour faire les présents de condoléance que l'on envoie à une famille en deuil (2Samuel 3.35; Jérémie 16.7; Ezéchiel 24.17; Osée 9.4; Tobie 4.17).
  • 26.16 16 à 19 Exhortation finale.
    Ce passage fait ressortir toute la solennité de l'engagement nouveau que Dieu et le peuple sorti du désert contractent l'un vis-à-vis de l'autre. Le peuple, en se présentant aujourd'hui à Dieu, le contraint en quelque sorte à s'engager envers lui, tout en se liant lui-même par la promesse d'une fidèle obéissance. Et Dieu à son tour, en venant au-devant de son peuple, contraint celui-ci à s'engager envers lui, tout en se liant lui-même par la promesse de sa bénédiction et de son secours. Israël en ce moment fait de Dieu son Dieu, comme Dieu fait du peuple son peuple. Par cette relation d'intime réciprocité, ce passage a un caractère unique. Il convient admirablement à la situation (aujourd'hui, versets 16, 17, 18). Comme à Sinaï l'alliance avait été conclue entre Dieu et le vieux peuple sorti d'Egypte, ainsi elle est en ce temps renouvelée entre Dieu et son peuple rajeuni, prêt à entrer dans Canaan.
  • De tout ton cœur : comparez 6.5; 10.12.
  • 26.18 Un peuple particulier : Exode 19.5, note.