Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Réussir sa vie de couple
3. Les conditions de la réussite

Auteur :
Type : Dossier
Thème : Le couple
Source : FEEBF
Réf./Date source : Sujets d'Actualité  
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire du dossier :
  1. Réussir sa vie de couple
  2. Les conditions de la réussite
  3. La relation avec Dieu, image de notre vie de couple
  4. Les dix règles d'or du dialogue

La plénitude de cette vie de couple passe par le respect de conditions. La Bible est formelle sur ces points et l'expérience vient toujours confirmer son enseignement.

Se préparer au mariage devient une tâche sérieuse qui demande un sens de la responsabilité.

1. La fidélité

S'il est une valeur aujourd'hui bafouée, c'est bien la fidélité entré époux : Tous les verrous cherchant à la protéger ont sauté. Les pressions sociologiques la ridiculisent et présentent cette valeur comme dépassée.

"Que le mariage soit respecté par tous, que les époux soient fidèles l'un à l'autre. Dieu Jugera les gens immoraux et ceux qui commettent l'adultère. "

Hébreux 13.4

Le mariage doit reprendre tout son sens, celui de l'engagement mutuel et à vie "pour le meilleur et pour le pire".

Il y a un don total de soi-même , et ce qui est donné ne peut être repris.

"La femme ne peut pas faire ce qu'elle veut de son propre corps : son corps est à son mari ; de même, son mari ne peut pas faire ce qu'il veut de son propre corps : son corps est à sa femme. Ne vous refusez pas l'un à l'autre, à moins pue, ; d'un commun accord, vous n'agissiez ainsi momentanément pour ; vous appliquer à la prière ; mais ensuite, reprenez une vie conjugale i normale, sinon vous risqueriez de i ne plus pouvoir vous maîtriser et de céder aux tentations de Satan. "

1 Corinthiens 7. 4-5

La recherche de sécurité n'est-elle pas naturelle ? Cette sécurité garantie n'est-elle pas source d'épanouissement pour les époux comme pour les enfants? Que de drames aux conséquences insondables autour de nous, dont l'origine est l'abandon de la famille par l'un des parents ! Notre société est sinistrée par ce fléau.

Accepter l'infidélité, les "aventures", c'est laisser libre cours à la convoitise. Rien n'offre plus de déception que de toujours arrêter son attention sur ce que l'on ne possède pas. La convoitise excite et offre des plaisirs mais ne peut proposer un bonheur profond.

"Quelqu'un prend il sur lui du feu sans que son vêtement s'enflamme ? ou, s'il marche sur des braises, ses pieds ne brûleront ils pas ? Ainsi en est il de qui va vers la femme de son prochain : quiconque la touche n'en sortira pas indemne. "

Proverbes 6.27-29

En outre, un homme ou une femme qui excite son attirance vers le partenaire d'un autre couple, ne manquera pas de le déstabiliser pour son malheur.

La fidélité demande bien sûr une maîtrise de soi et si nous voulons aider nos enfants à avoir une vie équilibrée, il est nécessaire de les y éduquer.

Enfin, cet engagement mutuel inconditionnel implique que les conjoints fournissent des efforts incessants pour donner à cette fidélité tous les fruits qu'ils sont en droit d'en attendre.

"Le mari doit remplir son devoir d'époux envers sa femme et la femme, de même, doit remplir son devoir d'épouse envers son mari."

1 Corinthiens 7.3

2. L'amour et l'attention particulière du mari pour sa femme

La Bible insiste sur la différence entre l'homme et la femme.

La femme, l'aide de l'homme, est plus faible et a besoin de la sécurité et de la protection que lui donne son mari. Le mari doit avoir à son égard un amour total et une attention intense.

"Maris, aimez vos femmes de la même façon que le Christ a aimé l'Eglise et donné sa vie pour elle. Les maris doivent donc aimer leur femme comme ils aiment leur propre corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. "

Ephésiens 5.25;28

"Vous de même, maris, vivez avec vos femmes en tenant compte de leur nature plus délicate : traitez les avec respect, car elles doivent recevoir avec vous le don de la vie de la part de Dieu. "

1 Pierre 3.7

3. L'autorité du mari sur la femme

Dans toute société organisée, il y a définition de celui qui est revêtu de l'autorité. La Bible a clairement défini ce qu'il devait en être dans le couple.

Elle attribue à l'homme l'autorité spirituelle et pratique, ainsi que le devoir de protéger matériellement et spirituellement son épouse. Cette "position" doit être considérée comme un facteur de bénédiction qui contribue au bien de la femme et qui répond à son besoin de protection.

"Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur. Car le mari est le chef de la femme, tout comme le Christ est le chef de l'Eglise. "

Ephésiens 5.22-23

"Mais que le plus grand parmi vous prenne la place du plus jeune et celui qui commande la place de celui qui sert."

Luc 22. 26

Que de conflits sont immédiatement éliminés par le respect de ce principe qui s'accompagne, rappelons-le, de l'amour du mari.

Cette notion fait sourire notre siècle de femmes libérées, on le comprend ! Tant de femmes ont sacrifié leur vie à des hommes qui les ont asservies, les considérant plus comme esclaves que comme épouses, et tant d'autres totalement dépendantes, ont dû supporter absences, égoïsme ou violences.

4. Le dialogue

"On éprouve de la joie à donner une réponse de sa bouche, et combien est agréable une parole dite à propos !"

Proverbes 15.23

Le couple, comme un arbre qui pousse pendant de longues années, à besoin d'être arrosé et nourri.

Tout ce qui resserre son union doit être privilégié.

La communication entre les époux doit être entretenue. Le dialogue y tient la première place. Ce n'est pas chose toujours facile.

Le climat de dialogue peut disparaître progressivement et amener des conjoints à cohabiter sans avoir rien à dire.

Attention à ce qui accélère l'extinction du dialogue tel que la télévision ou la présence permanente dans la maison de personnes extérieures à la famille. (Cf. Annexe)

5. indépendance par rapport aux parents

Le mariage doit se traduire par un changement des rapports vis-à-vis des parents.

"Aussi l'homme laisse-t il son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et ils deviennent une seule chair. "

Genèse 2.24

Ce n'est pas remettre en cause le respect des parents que de résister à certaines pressions possessives de leur part, qui empêcheraient le couple de prendre son indépendance. Il a besoin de toute son autonomie et de son intimité pour pouvoir se forger dans les meilleures conditions.

6. Cela se prépare

Il est évident que si les fruits de la vie de couple sont formidables, toutes ces conditions à respecter doivent être réunies et ne sont pas spontanées.

Etre "fait l'un pour l'autre" ne veut pas dire que l'on peut se lancer dans la vie et que les difficultés s'aplaniront.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères