Les quatre vérités

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : La foi c'est quoi ?
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

Une personne voulait récemment me convaincre qu'elle disait toujours la vérité.
Elle pensa m'en donner la preuve irréfutable en ajoutant : "d'ailleurs, c'est à tel point qu'on trouve souvent que je suis trop directe".

J'ai pensé alors que nous sommes plus habiles à dire aux autres leurs quatre vérités qu'à reconnaître une seule sur nous-mêmes. Et il est vrai que quand nous pointons un doigt sur quelqu'un pour l'accuser, trois autres nous dénoncent en silence.

Ainsi, voyez-vous, les quatre vérités que nous pouvons jeter à la face d'autrui ne sont bien souvent qu'un habile mensonge, un paravent derrière lequel sont camouflés les triste vérités que nous cachons sur nous-même.

C'est ce que Dieu dévoile dans Sa Parole contenue dans la Bible; il y est écrit : Ô homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable; car, en jugeant les autres, tu te condamne toi-même, et la vérité n'est point en nous (Rm 2.1).

Et nous pouvons encore lire plus loin : si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est pas en nous (1 Jn 1.8)

Voyez-vous, lorsque nous avons mal agi ou lorsque notre vie n'est pas conforme à ce que notre conscience exige, même si nous pensons être justifiés par nos raisonnements ou par notre entourage ou encore par l'évolution rapide de la société, notre conscience, elle, continue à nous accuser et à demander des comptes; elle est chargée. Cela créé un malaise au fond de nous-mêmes, une sorte de plaie vive qui se réveille chaque fois qu'une circonstance de la vie semble dévoiler à nos propre yeux notre culpabilité.

Alors, plutôt que de reconnaître ce que nous sommes, nous préférons naturellement rester cachés, faire la sourde oreille aux cris de notre conscience. Tournant nos regards ailleurs, nous cherchons inconsciemment à nous disculper sur le dos des autres.

Combien de manifestations de colère sont le signe d'une conscience chargée qui peut susciter parfois de terribles fureurs! On peut ainsi accuser toutes sortes de choses: nos antécédents familiaux, la société, les circonstances de notre passé, notre entourage.

Mais ce n'est pas ainsi que l'on peut régler les choses et apaiser sa conscience; au contraire, on s'enlise davantage. Dieu dit dans la Bible : celui qui cache ses fautes ne prospère pas, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde (Pv 28.13).

Ainsi, voyez-vous, chaque pensée, chaque parole, chaque acte que notre conscience peut nous reprocher, et que nous gardons caché au fond de nous-mêmes, ne peut être effacé, ni par le temps ni par les excuses que nous pouvons nous trouver, ni même par l'oubli. Consciemment ou inconsciemment, notre vie est marquée, polluée.

Beaucoup ont ainsi une existence minée dans bien des domaines, parce que leur vie recèle des fautes cachées, inavouées, dont ils auront plus tard à rendre compte devant Dieu, et pour lesquelles ils sont dès maintenant sous un jugement qui s'exerce parfois déjà dans leur vie.

Cher ami, si vous réalisez vous-même que votre vie n'est pas en ordre devant Dieu qui voit toutes choses, et devant votre conscience par laquelle Il vous avertit, si vous réalisez que jusqu'ici vous avez essayé de cacher aux autres et à vous-mêmes tout ce que votre conscience peut vous reprocher, alors, n'attendez plus; dès aujourd'hui mettez votre vie en ordre avec Dieu, en venant à la lumière devant Lui, en Lui avouant tout ce qu'Il peut désapprouver dans votre vie passée et présente, et en recevant Son pardon qu'Il donne gratuitement à qui le demande, parce que Jésus-Christ en a payé le prix à la croix pour nous tous. Puis acceptez de vivre désormais dans la vérité, tel que vous êtes, sans rien camoufler. Dieu vous en donnera la force si vous lui faites confiance.

Et lisez la Bible pour qu'elle vous conduise dans la vérité sur vous-même, et vous fasse connaître l'auteur du pardon que vous avez reçu: Jésus-Christ.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères