Aimer son prochain (Luc 10.27)

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : Amour du prochain
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

Une réflexion sur le deuxième commandement de Jésus-Christ : Tu dois aimer ton prochain comme toi même ! (Lc 10.27).

Nous ne pouvons aimer notre prochain que si nous, nous aimons-nous même dans le Christ. S'aimer soi-même est un commandement .

Jonathan, le meilleur ami de David, nous montre une réalité (peut-être pour certain choquante) mais qui est en fait pleine de bon sens (une amitié, un amour pur). Jonathan fit alliance avec David parce qu'il l'aimait comme son âme (1 Sam 18.3; 2 Sam 1.23-26). La beauté de cette amitié tient dans le fait que Jonathan aimait David comme son âme. C'est une relation fondée sur une solide estime de soi.

Une amitié est uniquement durable et profonde que lorsqu'elle est nourrie de l'intérieur (notre âme) pour l'estime que chaque ami tient à sa propre âme.

Le prochain commence en soi-même. Les relations que nous entretenons avec ce prochain – soi-même – sont imprégnées, influencées, voire dictées, par des dialogues intérieures.

Les relations que nos avons avec une personne du sexe opposé, avec les étrangers, avec les pauvres ou les riches etc. viennent de nos dialogues intérieurs.

Le racisme par exemple est un dialogue intérieur maladif.

Si nous pouvons dire : Je te loue (Seigneur) de ce que je suis une créature si merveilleuse (Ps 139.14), nous devons comprendre, si nous pouvons dire cela de notre âme, que ce n'est pas nous qui sommes glorifié, mais le créateur de cette âme.

Celui qui rabaisse son âme, rabaisse Celui qui l'a faite.
Dieu ne flatte personne. Il se glorifie dans ses oeuvres.
Nous devons aimer cette création que nous sommes, pour pouvoir aimer notre prochain.

Aime ton prochain !

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères