Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Jésus dans l'Ancien Testament

Auteur :
Type : Enseignement
Thème : Jésus-Christ
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager
« Existant en forme de Dieu, il n'a pas regardé son égalité avec Dieu comme une proie à arracher, mais il s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes, et il a paru comme un vrai homme, .... »
(Philippiens 2:6-7)
« Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. »
(Colossiens 1:16-17)

Tous les chrétiens croient en la naissance surnaturelle de Jésus-Christ de la Vierge Marie, en sa mort sur la croix et en sa résurrection des morts. Mais tous ont-ils bien conscience que la conception de Jésus dans le ventre de Marie n'a rien de commun avec la conception de chacun d'entre nous? Nous sommes en effet tous des créations, alors que Jésus est le Créateur. Jésus n'a pas été créé neuf mois avant sa naissance, mais il existait depuis l'éternité, et a toujours été à la source de toute chose; sa conception dans le ventre de Marie était une incarnation du Fils de Dieu dans une chair humaine, mais en aucun cas la création d'un être nouveau. Jésus a simplement accepté de suivre pendant son séjour sur terre l'ensemble du cheminement d'un être humain ordinaire, de la conception à la mort.

Puisque Jésus était déjà à l'oeuvre dans l'univers avant de venir sur la terre, nous pourrions nous attendre à ce que l'Ancien Testament parle de Lui; en fait l'Ancien Testament parle constamment de Jésus-Christ, qui se manifestait avec Dieu le Père et avec le Saint-Esprit. Même si les hommes et les femmes de l'Ancien Testament n'avaient pas eu une révélation claire de qui est Jésus, nous pouvons aujourd'hui discerner, à la lumière du Nouveau Testament, de très nombreux passages de l'Ancien Testament qui parlent de Lui. Les prophètes qui ont écrit l'Ancien Testament étaient inspirés par le Saint-Esprit, et n'ont pas toujours compris la puissance de la révélation qu'ils transmettaient. La Nouvelle Alliance nous permet de mieux comprendre la réalité de la présence de Jésus-Christ dans les textes de l'Ancienne Alliance.

Nous allons étudier 3 passages de l'Ancien Testament dans lesquels la présence de Jésus est merveilleusement discernable aujourd'hui.

1 - La création de l'univers

« Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. ... Dieu dit: Que la lumière soit ... Dieu dit: Qu'il y ait une étendue entre les eaux, ... Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. ... Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; ... Dieu dit: Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre ... Dieu dit: Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. ... Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, ... »
(Genèse 1)

Ces versets, que nous trouvons dans le premier chapitre de la Genèse, sont expliqués par ceux du premier chapitre de l'Evangile de Jean: « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. ... Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. » (Jean 1:1-3; 14) Le Nouveau Testament (Jean) explique l'Ancien (Genèse). Chaque fois que Dieu parlait (Dieu dit: ...), c'était Jésus qui était à l'oeuvre, puisque Jésus est la parole de Dieu. Jésus-Christ était présent à la création de l'univers, Il est à l'origine de cette création et cette création est pour Lui. (Colossiens 1:16)

2 - La Sagesse

« [Moi, la sagesse,] j'ai été établie depuis l'éternité, dès le commencement, avant l'origine de la terre. ... Lorsqu'Il [l'Eternel] disposa les cieux, j'étais là; lorsqu'Il traça un cercle à la surface de l'abîme, lorsqu'Il fixa les nuages en haut, et que les sources de l'abîme jaillirent avec force, lorsqu'Il donna une limite à la mer, pour que les eaux n'en franchissent pas les bords, lorsqu'Il posa les fondements de la terre, j'étais à l'oeuvre auprès de Lui, et je faisais tous les jours Ses délices, jouant sans cesse en Sa présence, jouant sur le globe de Sa terre, et trouvant mon bonheur parmi les fils de l'homme. »
(Proverbes 8:23; 27-31)

Dans ce passage écrit par le roi Salomon, la Sagesse s'exprime comme une personne, et nous notons deux informations importantes qui nous sont données à son propos:
- la Sagesse fait tous les jours les délices de Dieu
- la Sagesse trouve son bonheur parmi les humains
Comment ne pas reconnaître en cette Sagesse personnifiée le Seigneur Jésus? Il faut lire l'ensemble du discours de la Sagesse (Proverbes 8:1 à 9:12) pour avoir une vision complète de la puissante révélation qui a été donnée à Salomon; il est même question du pain et du vin (9:5), c'est à dire du corps et du sang de Jésus!

Juste après, dans un court passage (Proverbes 9: 13-18), la folie, opposée à la sagesse, s'exprime à son tour; il est aisé d'y reconnaître la voix du diable.

3 - Abraham

« Alors l'ange de l'Eternel l'appela des cieux, et dit, Abraham! Abraham! Et il répondit: Me voici! L'ange dit: N'avance pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique. Abraham leva les yeux, et vit derrière lui un bélier retenu dans un buisson par les cornes; et Abraham alla prendre le bélier, et l'offrit en holocauste à la place de son fils. »
(Genèse 22:11-13)

Vous connaissez bien ce récit qui montre la foi d'Abraham mise à l'épreuve et Abraham vainqueur de cette épreuve. Sa foi était tellement grande qu'il pensait que Dieu ressusciterait Isaac (lire Hébreux 11:17-19). Ce texte parle bien-sûr de Jésus. Abraham allait sacrifier son fils unique, et ces évènements prophétiques annonçaient le sacrifice du Fils unique de Dieu, qui allait arriver plusieurs siècles plus tard. Abraham n'a peut-être pas eu la même connaissance de Jésus-Christ que celle au bénéfice de laquelle nous sommes aujourd'hui, mais, on peut tout de même penser qu'Abraham a eu, dès ce moment, une révélation de la compréhension de l'évènement prophétique qu'il a vécu, et donc une révélation de Jésus. En effet, Jésus lui-même a déclaré: « Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu'il verrait mon jour, et il l'a vu, et il s'est réjoui. » (Jean 8:56)

Nous avons donc présenté trois passages de l'Ancien Testament qui parlent de Jésus, mais en réalité ceux-ci sont innombrables. Nous voudrions vous encourager à lire l'Ancien Testament et à rechercher ces trésors cachés, les textes qui parlent de Jésus, alors que Celui-ci ne s'était pas encore montré dans le monde.

Commentaires (1)

par juvenal10juin

j'aime Jesus avec raison

Signaler un commentaire inapproprié

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères