La mort vaincue : l'échéance inévitable

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : La foi c'est quoi ?
Source : Mission des Traités   
Publié sur Lueur le
Partager

Le savez vous ? Certains personnages célèbres sont passés de vie à trépas de façon peu ordinaire :

- L'amiral Drake, par exemple, vainqueur de la Flotte espagnole l'Invincible Armada, fut dévoré par les crabes.
- Charles le Mauvais, roi de Navarre au 14ème siècle, périt dans l'alcool éthylique.
- Eschyle, poète grec de l'Antiquité, mourut écrasé par une tortue.
- Le pape Clément XIV est mort empoisonné par une pastèque.
- Bajazet, sultan ottoman, périt dans une cage de verre.
- Marguerite de Bourgogne, reine de France, femme de Louis X le Hutin, fut étranglée par ses cheveux.
- L'Arétin, poète licencieux, mourut de rire. Sophocle, poète tragique grec, succomba sous la joie.
- Et le duc de Clarence, qui avait trahi son frère Edouard IV, roi d'Angleterre, fut noyé sur sa demande dans un tonneau de vin de Malvoisie !

En lisant la Bible, le livre à travers lequel Dieu nous parle, on peut constater un nombre considérable de références à la mort : des centaines de passages en témoignent. Elle est le fait inéluctable qui ponctue la vie de tous les hommes. Personne ne peut prétendre ne pas passer par son seuil inquiétant. C'est la grande égalité...

Nous devons bien admettre que l'égalité sur notre planète est une utopie : la seule véritable est celle qu'opère cette faucheuse de vie qu'est la mort !

Illusions ou véritable espérance ?

Lorsqu'il fut condamné à être guillotiné, le célèbre révolutionnaire Danton eut le triste bonheur de passer ses dernières heures en compagnie de Fabre d'Eglantine, condamné également à l'échafaud. Les deux amis ne semblaient pas tellement détachés de ce qu'ils allaient quitter.
Les seules préoccupations du poète se rapportaient au manuscrit d'une de ses pièces en vers. Danton, plus terre à terre, lui aurait répondu : "Des vers, des vers ! Nous en ferons tous deux, dans le sépulcre !".
Peu après, il mourait décapité, sans avoir eu de véritable espérance.

Bien différente était la conviction d'un homme emprisonné uniquement à cause de sa foi qui a pu écrire, au soir de sa vie : Pour moi, la vie, c'est le Christ, et la mort m'est un gain (Ph 1.21). La Bible nous rapporte cette parole.

Telle est aussi la solide assurance du croyant qui a placé sa pleine confiance en Jésus Christ : il est sans crainte devant la mort. Est il victime de dangereuses illusions, ou d'un fanatisme outrancier ? Non, aucunement ! Il sait en qui il a mis sa foi. Il sait que Jésus-Christ a triomphé de la mort : s'il a expiré sur la croix, le Vendredi Saint, il est revenu à la vie au matin de Pâques. Désormais, la mort est un ennemi vaincu, même s'il n'est pas encore un ennemi détruit.

La mort n'est pas la fin de tout

La Bible montre clairement que la mort est la conséquence fatale de la désobéissance de l'être humain aux lois divines. Elle dit aussi que la mort n'est pas la fin de tout : l'esprit retourne à Dieu qui l'avait donné, même s'il y a eu cessation de vie sur la terre. Affirmant qu'après la mort vient le jugement, elle montre à chaque homme, chaque femme, sa propre responsabilité en ce qui concerne son sort éternel. Elle annonce que Jésus est venu donner la vie éternelle et qu'il la communique à ceux qui sont prêts à croire en lui.

C'est pour cela que lui, le Fils de Dieu, a accepté de mourir à notre place sur la croix, prenant à son compte tout le gâchis que nous avons fait. Et c'est aussi pour cela qu'il est ressuscité : il a remporté d'avance pour nous la victoire sur la mort.

Mais si la Bible se trompait... Si elle nous berçait de promesses illusoires... me direz vous peut être.
Non, elle ne se trompe pas, et elle ne nous trompe pas non plus ! Dieu n'est pas comme un homme qui ment ou qui induit volontairement en erreur. Il en sait infiniment plus que vous et moi en ce qui concerne le problème de la vie et celui de la mort. Vous pouvez découvrir dans la Bible le plan que votre Créateur a prévu à votre égard.

Si vous êtes sincère dans votre recherche, le Saint Esprit attestera à votre esprit que la Vérité ne se trouve nulle part ailleurs, et les certitudes de la foi envahiront votre coeur.

Car Dieu vous aime et il vous offre la vie éternelle. Préoccupez vous seulement de votre destinée future dès maintenant.

Une demeure éternelle

Il en sera alors pour vous comme pour moi. La joie d'être pardonné et d'avoir la vie éternelle vous inondera. La mort ne sera plus pour vous la funeste perspective du néant ou des affres de l'éternelle condamnation. Elle ne sera plus le redoutable passage vers l'inconnu, mais l'heureuse traversée vers le ciel. Elle aura perdu son caractère d'épouvante parce que vous aurez compris que si Jésus est remonté vers son Père, au jour de l'Ascension, c'était afin de vous préparer une demeure éternelle.

Alors ces paroles de la Bible résumeront votre espérance : Pour nous, nous sommes citoyens des cieux. Et nous attendons de tout notre être que vienne des cieux notre Sauveur, le Seigneur Jésus Christ. A son retour, il transformera le corps misérable que nous possédons sur la terre pour le rendre semblable à son corps resplendissant de gloire. Il le peut, car il a le pouvoir de soumettre l'univers entier (Ph 3.20-21).

Une telle assurance ne sera possible que si vous vous confiez en Jésus-Christ. Faites le sans tarder : c'est l'affaire la plus importante de toute votre vie.

Mettez vous à lire la Bible, en commençant par les Evangiles. Joignez-vous à des croyants qui se réunissent pour mieux se préparer à la rencontre de leur Dieu et pour mieux vivre leur foi.

Parce que la mort a été vaincue une fois pour toutes par Jésus Christ, vous vivrez de sa vie en abondance. Lui-même l'a solennellement promis :

Parce que je vis, vous vivrez aussi (Jn 14.19)

Commentaires (3)

par bricco

comment demander pardon et avoir lassurance que Dieu me pardonne?

Signaler un commentaire inapproprié
par

Bonjour,
Oui, tout est pardonnable car Dieu, dans sa grande miséricorde, efface tous les péchés qui lui sont remis au travers de Jésus-Christ. Nous devons en tant qu'humain suivre cet exemple. Le pardon est libérateur autant pour celui qui est pardonné que pour celui qui pardonne.
Certaines choses sont difficiles à pardonner et nous pouvons prier Dieu pour qu'il travaille nos coeurs et nous donne la force de le faire.
Ce qui est certain c'est que si on demande pardon à Dieu avec sincérité, il nous pardonne, c'est sûr !

Signaler un commentaire inapproprié
par bricco

chretien , le pardon est il possible a toute faille??? comment trouver la force de surpasser et croire que Dieu peut me pardonner 1 vice?
est il trop tard

Signaler un commentaire inapproprié

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères