Noël et les prophéties qui l'accompagnent

Auteur :
Type : Enseignement
Thème : Jésus-Christ
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager

Ou pourquoi les prophéties annonçant la venue de Jésus nous concernent autant aujourd'hui !

La venue de Jésus dans notre monde a été annoncée par divers prophètes bien des siècles auparavant. En voici quelques-unes mais il y en a bien davantage

Les prophéties se réalisent.

Dans le livre du prophète Esaie 9.5 (760 av JC) nous lisons : Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la souveraineté (reposera) sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

Dans ce même livre Esaie 7.14 : C'est pourquoi le Seigneur, lui, vous donnera un signe, Voici, la vierge concevra et elle enfantera un fils, et appellera son nom Emmanuel. Sa réalisation nous est rapportée dans l'évangile de Matthieu 1.15 Mais il ne la connut pas jusqu'à ce qu'elle eût enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus.

Le livre du prophète Michée 5.1 (750 av JC) nous donne même un détail intéressant sur le lieu de sa naissance : Et toi, Bethlehem Éphrata Toi qui es petite parmi les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël Et dont l'origine remonte au lointain passé, Aux jours d'éternité.

Matthieu 2.1 : Jésus était né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode. Des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem et dirent: Où est le roi des Juifs qui vient de naître? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus l'adorer. A cette nouvelle le roi Hérode fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ. Ils lui dirent: A Bethléhem en Judée, car voici ce qui a été écrit par le prophète: Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre Parmi les principales villes de Juda; Car de toi sortira un prince, Qui fera paître Israël, mon peuple.

L'évangéliste de Luc 2.25 écrit : Et voici qu'il y avait à Jérusalem un homme du nom de Siméon. Cet homme était juste et pieux; il attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit Saint était sur lui. Il avait été divinement averti par le Saint-Esprit qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Christ du Seigneur. Il vint au temple, (poussé) par l'Esprit. Et, comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qui était en usage d'après la loi, il le reçut dans ses bras, bénit Dieu et dit: Maintenant, Maître, tu laisses ton serviteur S'en aller en paix selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, Que tu as préparé devant tous les peuples, Lumière pour éclairer les nations Et gloire de ton peuple, Israël. Son père et sa mère étaient dans l'admiration de ce qu'on disait de lui. Siméon les bénit et dit à Marie, sa mère: Voici: cet enfant est là pour la chute et le relèvement de beaucoup en Israël, et comme un signe qui provoquera la contradiction, et toi-même, une épée te transpercera l'âme, afin que les pensées de beaucoup de coeurs soient révélées.

Jésus lui-même annonce en Luc 4.18 dans la synagogue de Nazareth ce pourquoi il est venu et cite une autre parole du prophète Esaie 61.1: L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint Pour guérir ceux qui ont le coeur brisé; Pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres; Il m'a envoyé pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour proclamer une année de grâce du Seigneur. Puis Jésus roula le livre, le rendit au serviteur et s'assit. Toutes les personnes présentes dans la synagogue fixaient les yeux sur lui. Alors il se mit à leur dire: "Ce passage de l'Écriture est réalisé, aujourd'hui, pour vous qui m'écoutez." Tous exprimaient leur admiration à l'égard de Jésus et s'étonnaient des paroles merveilleuses qu'il prononçait. Ils disaient: "N'est-ce pas le fils de Joseph?"

Et ces paroles prophétiques vont même dans le détail avec cette parole que l'on peut lire dans le livre du prophète Zacharie 11.12 : Je leur dis: Si vous le trouvez bon, donnez-moi mon salaire; sinon, ne le donnez pas. Et ils pesèrent pour mon salaire trente sicles d'argent. L'Eternel me dit: Jette-le au potier, ce prix magnifique auquel ils m'ont estimé! Et je pris les trente sicles d'argent, et je les jetai dans la maison de l'Eternel, pour le potier.

Enfin et j'arrêterai là la liste avec ce magnifique texte d'Esaie 53.1 :
Qui a cru à ce qui nous était annoncé? Qui a reconnu le bras de l'Eternel? Il s'est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n'avait rien pour nous plaire. Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas.
Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, C'est de nos douleurs qu'il s'est chargé; Et nous l'avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l'Eternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous. Il a été maltraité et opprimé, Et il n'a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n'a point ouvert la bouche. Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu'il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple? On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu'il n'eût point commis de violence Et qu'il n'y eût point de fraude dans sa bouche. Il a plu à l'Eternel de le briser par la souffrance… Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours; Et l'oeuvre de l'Eternel prospérera entre ses mains. A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes, Et il se chargera de leurs iniquités. C'est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu'il s'est livré lui-même à la mort, Et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu'il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, Et qu'il a intercédé pour les coupables.

A la méditation de ces passages, plusieurs commentaires me viennent à l'esprit :

Dieu est le Dieu du temps

Ce n'est pas les siècles qui le dérange. Le deuxième livre de Pierre 3:8 nous invite nous aussi à la patience tout comme Habakuk : Mais il est un point que vous ne devez pas oublier, bien-aimés: c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour. Habakuk 2:3 Car c'est une vision dont l'échéance est fixée, Elle aspire à son terme, Elle ne décevra pas. Si elle tarde, attends-la, Car elle s'accomplira certainement, Elle ne sera pas différée. Pour nous qui sommes des impatients c'est une épreuve que de devoir attendre surtout lorsque nous sommes dans les difficultés ou l'épreuve – mais Dieu, qu'est-ce que tu fais, pourquoi n'agis-tu pas ?

Savoir pourquoi il n'intervient pas de suite est souvent une question sans réponse mais tout comme il a placé Siméon et Anne dans le temple, de même il sait quand et comment placer telle ou telle circonstance pour apporter la délivrance ou la bénédiction. A nous de ne pas nous enfermer dans nos revendications mais disons-lui "ce que tu veux - quand tu veux – comme tu veux – où tu veux !" Nous ne savons pas combien de temps Siméon a attendu la réalisation de ce qu'il avait reçu en son coeur … mais il est fort probable que cela se compte en dizaines d'années

Dieu sait toute chose nous concernant et les connaît d'avance

Le Psaumes 139 nous le décrit si bien : Seigneur, tu regardes jusqu'au fond de mon coeur, et tu sais tout de moi: Tu sais si je m'assieds ou si je me lève; longtemps d'avance, tu connais mes pensées. Tu remarques si je suis dehors ou chez moi, tu es au courant de tout ce que je fais. La parole n'est pas encore arrivée à mes lèvres, que tu sais déjà tout ce que je vais dire. Tu es derrière moi, devant aussi, tu poses ta main sur moi. Que tu me connaisses à ce point est trop merveilleux pour moi, et dépasse tout ce que je peux comprendre Où pourrais-je aller loin de toi? Où fuir loin de ta présence? Mon corps n'avait pas de secret pour toi, quand tu me façonnais en cachette et me tissais dans le ventre de ma mère… Quand j'y étais encore informe, tu me voyais; dans ton livre, tu avais déjà noté toutes les journées que tu prévoyais pour moi, sans qu'aucune d'elles ait pourtant commencé.

Dieu te connaît, il connaît ton coeur, tes pensées, ta vie – est-ce rassurant ou est-ce que ça doit faire peur ? Si cette pensée nous fait peur ou nous met mal à l'aise c'est bien souvent parce que nous ne sommes pas clairs – Dieu a mis en nous ce que l'on appelle la conscience mais nous pouvons si vite l'étouffer ou lui donner de mauvais paramètre. J'ai une maxime pour moi-même qui dit "ce n'est pas ce que je pense mais ce que Dieu dit qui est important"

Cela dit, c'est rassurant de savoir que Dieu nous connaît car il sait aussi dans quelle situation nous sommes

Dieu est le Dieu de l'impossible

C'est au travers d'une femme vierge que Jésus est né – certain en doute mais quoi de + simple pour le Dieu créateur de l'univers - Cela devrait nous pousser, nous fortifier dans notre foi

L'amour de Dieu pour nous

Cadeau de Dieu cadeau du Père, Jésus est venu sur terre nous dit un chant – Mat 23 Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous. Quand à la définition du prénom Jésus, il signifie "sauve"

Jean 8:12 Jésus leur parla de nouveau et dit: Moi, je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

Jean 6:35 Jésus leur dit: Moi, je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif.

Jésus est venu, entre autres pour :

Révéler le Père (Jean 1.18) Personne n'a jamais vu Dieu. Mais le Fils unique, qui est Dieu et demeure auprès du Père, lui seul l'a fait connaître.

Pour avoir part à chaque expérience humaine à l'exception du péché (Hébreux 2.17-18) C'est pourquoi il devait devenir en tout semblable à ses frères, afin d'être leur grand-prêtre plein de bonté et fidèle au service de Dieu, pour assurer le pardon des péchés du peuple. Et maintenant, il peut secourir ceux qui sont tentés, parce qu'il a passé lui-même par la tentation et la souffrance.

Pour ôter le péché (Marc 10 45) Car le Fils de l'homme lui-même n'est pas venu pour se faire servir, mais il est venu pour servir et donner sa vie comme rançon pour libérer une multitude de gens."

Pour détruire les oeuvres du diable (1 Jean 3. 8) Celui qui continue à pécher appartient au diable, car le diable a péché dès le commencement. Le Fils de Dieu est apparu précisément pour détruire les oeuvres du diable.

Pour nous prendre avec lui (Hébreux 9 28) De même, le Christ aussi a été offert en sacrifice une seule fois pour enlever les péchés d'une multitude de gens. Il apparaîtra une seconde fois, non plus pour éliminer les péchés, mais pour accorder le salut à ceux qui attendent sa venue.

Dieu, en effet, a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils, son unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Jean 3.13

Personne ne m'ôte la vie dit Jésus, c'est moi qui la donne Jean 10.18

Reste à nous poser cette question "pourquoi moi ?"
- Parce que Dieu m'aime et veut vivre l'éternité avec moi
- Afin que ma vie, par ma louange, par mon service, par mon témoignage auprès des autres, je puisse réjouir son coeur et l'honorer

Noël, c'est Jésus qui vient me faire connaître le Père afin que je vive avec lui dès aujourd'hui

Que Dieu vous bénisse

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères