Vivre sa foi en famille

Auteur :
Type : Réflexion
Thème : La famille
Source : Construire Ensemble   
Publié sur Lueur le
Partager

Si la famille est le lieu privilégié entre tous pour vivre les principes de l'Évangile, force est de constater qu'elle est aussi le plus redoutable. C'est en famille en effet que nous sommes vraiment nous-mêmes, et surtout rien n'échappe au regard de ceux qui nous côtoient au jour le jour à la maison. Le foyer est malheureusement trop souvent le théâtre de nos échecs les plus lamentables. Pourtant dans l'intention de Dieu, il devrait être le premier lieu et non le dernier où l'on vit sa foi. C'est certainement là que le témoignage porte le plus de fruit.

Des exhortations actuelles

Au premier siècle, la famille ne fonctionnait pas de la même manière qu'aujourd'hui. Dans la société romaine, le père avait droit de vie ou de mort sur ses enfants. Son autorité était absolue. Nous sommes loin de notre époque où c'est parfois l'enfant qui est investi de l'autorité suprême. Pourtant les exhortations de Paul sur les relations au sein de la famille(Ep 5.22-6.4; Col 3.18-21) n'ont pas pris une ride. Elles nous préservent même de certaines dérives qui caractérisent trop souvent notre comportement moderne. Ces recommandations nous incitent par exemple à considérer la famille non pas comme un lieu où chacun défend ses droits en se demandant: quel avantage puis-je en tirer? (comme on aurait tendance à le faire dans notre société individualiste) mais où chacun considère d'abord ses devoirs en se posant la question: qu'attend-on de moi à la maison? (Voir à ce sujet le commentaire de Stuart Olyott sur Éphésiens: La force est en Christ (Genève: Europresse, 2001), p. 146) Paul a une parole pour chacun: époux, épouse, parents, enfants… Personne n'est oublié, ni l'esclave, ni même son maître. Pour que le foyer fonctionne correctement, chacun est invité à se demander ce que Dieu attend d'abord de lui et non des autres.

Encourager

Concernant l'éducation, Paul pointe du doigt d'autres dérives comme celle d'irriter ses enfants, de les exaspérer au point de les décourager(Vous, pères, n'exaspérez pas vos enfants de peur qu'ils ne se découragent Col 3.21). Paul souhaite sans doute corriger l'autoritarisme du père omnipotent de son temps. Mais sur la base de certains textes bibliques(Pv 13.24, Pv 23.13-14, Pv 29.15. Ces passages de la sagesse d'Israël nous rappellent que l'enfant a besoin d'un cadre pour grandir.), nous pouvons être tentés nous aussi de donner à nos enfants une éducation uniquement répressive. Si l'éducation se résume à des remarques négatives, abaissantes, humiliantes, l'enfant risque de grandir avec un manque d'assurance, voire un complexe d'infériorité. Si l'obéissance est le mot clé pour l'enfant, pour les parents c'est celui d'encourager.

Prendre soin et avertir

La première façon d'encourager l'enfant est d'en prendre soin. Quand Paul exhorte les pères à élever leurs enfants en les éduquant (Ep 6.4), il utilise un verbe qui signifie aussi alimenter, nourrir, prendre soin et qu'il vient d'appliquer peu avant à l'amour conjugal: celui qui aime sa femme s'aime lui-même car jamais personne n'a haï sa propre chair mais il la (i)nourrit(/i) et en prend soin, comme le Christ le fait pour l'Église (Ep 5.29). C'est ce même soin que Paul réclame à présent dans l'éducation des enfants. Celui que Christ lui-même nous a témoigné en se donnant pour nous. L'apôtre poursuit ses recommandations sur l'éducation en exhortant les pères à instruire l'enfant(Ep 6.4). Le verbe signifie à la fois conseiller, éduquer mais aussi avertir, admonester. Prendre soin ne suffit pas, encore faut-il montrer la voie à l'enfant, le mettre en garde contre les dangers qui pourraient l'écarter de la voie que le Seigneur lui trace. Nul doute que dans ce domaine l'exemple vécu par les parents parlera beaucoup mieux que de longs discours. Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre, et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas (Pv 22.6).

Questions pour aller plus loin:

- Dans quel(s) domaine(s) êtes-vous amenés à changer pour que votre famille fonctionne mieux?

- Qu'est-ce qui est le plus important pour vous dans l'éducation des enfants?

- D'après la Bible, qui a le plus grand impact dans l'éducation de l'enfant: la famille ou la société?

- Lisez le Psaume 78. Les premiers versets de ce Psaume décrivent la transmission de la foi aux enfants. Que faites-vous dans ce sens?

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères