Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

2 Chroniques 25 (Annotée Neuchâtel)

   1 Amatsia commença à régner à l'âge de vingt-cinq ans, et il régna vingt-neuf ans à Jérusalem. Et le nom de sa mère était Jéhoaddan, de Jérusalem. 2 Et il fit ce qui est droit aux yeux de l'Eternel, cependant pas avec un coeur intègre. 3 Et lorsque sa royauté fut affermie, il tua ceux de ses serviteurs qui avaient frappé le roi, son père ; 4 mais il ne fit pas mourir leurs fils, car [il agit] selon ce qui est écrit dans la loi, dans le livre de Moïse, où l'Eternel a donné ce commandement : Les pères ne seront pas mis à mort à cause des fils, et les fils ne seront pas mis à mort à cause des pères, mais chacun sera mis à mort pour son péché. 5 Et Amatsia rassembla ceux de Juda et les rangea d'après les maisons patriarcales, d'après les chefs de milliers et les chefs de centaines, pour tout Juda et Benjamin ; et il en fit le dénombrement depuis l'âge de vingt ans et au-dessus, et il les trouva au nombre de trois cent mille hommes d'élite, aptes au service, maniant la lance et le bouclier. 6 Et il prit à sa solde cent mille hommes d'Israël, forts et, vaillants, pour cent talents d'argent. 7 Et un homme de Dieu vint à lui et dit : O roi ! que l'armée d'Israël n'aille point avec toi, car l'Eternel n'est point avec Israël, avec tous les fils d'Ephraïm. 8 Mais va, toi ; agis et fortifie-toi pour le combat ; Dieu te ferait tomber devant l'ennemi ; car Dieu a le pouvoir d'aider et de faire tomber. 9 Et Amatsia dit à l'homme de Dieu : Et que faire à l'égard des cent talents que j'ai donnés à la troupe d'Israël ? Et l'homme de Dieu dit : L'Eternel peut te donner bien plus que cela. 10 Et Amatsia sépara la troupe qui lui était venue d'Ephraïm, afin qu'ils s'en allassent chez eux. Et ils furent très irrités contre Juda, et ils retournèrent chez eux avec une ardente colère. 11 Et Amatsia se fortifia et il emmena son peuple et se rendit dans la vallée du Sel ; et il frappa les fils de Séïr, dix mille hommes. 12 Et les fils de Juda prirent vivants dix mille hommes, et ils les menèrent au sommet de la roche et ils les précipitèrent du sommet de la roche, et tous furent mis en pièces. 13 Et les gens de la troupe qu'Amatsia avait renvoyés pour qu'ils n'allassent pas à la guerre avec lui, envahirent les villes de Juda depuis Samarie jusqu'à Beth-Horon, et ils frappèrent trois mille de leurs habitants, et ils firent un grand butin.
   14 Et après qu'Amatsia fut revenu d'avoir battu les Edomites, il fit venir les dieux des fils de Séir et se les établit pour dieux ; et il se prosterna devant eux et il fit fumer de l'encens pour eux. 15 Et la colère de l'Eternel s'enflamma contre Amatsia et il envoya vers lui un prophète, et il lui dit : Pourquoi as-tu recherché les dieux de ce peuple, qui n'ont pas délivré leur peuple de ta main ? 16 Et comme il lui parlait, Amatsia lui dit : Est-ce que nous t'avons fait conseiller du roi ? Retire-toi ! pourquoi te frapperait-on ? Et le prophète se retira et dit : Je vois que l'Eternel a résolu de te détruire, puisque tu as fait cela, et que tu n'as pas écouté mon conseil.
   17 Et Amatsia, roi de Juda, après s'être consulté, envoya dire à Joas, fils de Joachaz, fils de Jéhu, roi d'Israël : Viens, que nous nous voyions en face ! 18 Et Joas, roi d'Israël, envoya dire à Amatsia, roi de Juda : L'épine qui est au Liban a envoyé dire au cèdre qui est au Liban : Donne ta fille pour femme à mon fils. Et les bêtes des champs qui sont au Liban passèrent et foulèrent au pied l'épine. 19 Tu as dit : Voici, j'ai battu Edom, et ton coeur t'a porté à te glorifier ; maintenant, reste chez toi ! Pourquoi provoquerais-tu le malheur et succomberais-tu, toi, et Juda avec toi ? 20 Et Amatsia n'écouta pas, car cela vint de Dieu, pour les livrer parce qu'ils avaient cherché les dieux d'Edom. 21 Et Joas, roi d'Israël, monta, et ils se virent en face, lui et Amatsia, roi de Juda, à Beth-Sémès qui appartenait à Juda. 22 Et Juda fut battu devant Israël, et ils s'enfuirent chacun chez soi. 23 Et Joas, roi d'Israël, s'empara d'Amatsia, roi de Juda, fils de Joas, fils de Joachaz, à Beth-Sémès, et il le mena à Jérusalem, et il fit dans le mur de Jérusalem, depuis la porte d'Ephraïm jusqu'à la porte de l'angle, une brèche de quatre cents coudées. 24 Et [il prit] tout l'or et l'argent et tous les vases qui se trouvaient dans la maison de Dieu, chez Obed-Edom, et les trésors de la maison du roi, et des otages, et il s'en retourna à Samarie. 25 Et Amatsia, fils de Joas, roi de Juda, vécut quinze ans après la mort de Joas, fils de Joachaz, roi d'Israël. 26 Et le reste des actions d'Amatsia, les premières et les dernières, cela n'est-il pas écrit dans le livre des rois de Juda et d'Israël ? 27 Et à partir du moment où Amatsia se fut détourné de l'Eternel, on fit contre lui une conjuration à Jérusalem, et il s'enfuit à Lakis, et on le fit poursuivre à Lakis et on l'y mit à mort. 28 Et on le transporta sur des chevaux, et on l'enterra avec ses pères dans la ville de Juda.

Notes de la Bible Annotée Neuchâtel

A savoir : les notes ne font PAS partie du texte biblique. Plus d'informations
2 Chroniques 25
  • Note de section ou de chapitre
    Amatsia.
    Comparez 2Rois 14.1-20.
  • 25.1 1 à 4 Correspond exactement à 2Rois 14.1-6, sauf le verset 4 de 2 Rois qui manque ici.
  • 25.5 5 à 13 2 Rois résume le récit de cette expédition dans un seul verset (verset 7).
  • 25.6 On peut être étonné que le roi des dix tribus se prête à renforcer son rival, mais il s'agissait d'un ennemi commun. Le roi de Juda aurait au reste dû savoir que de telles alliances avaient toujours été mal vues par l'Eternel (verset 7).
  • 25.8 Ce verset est difficile; il faut probablement sous-entendre devant les mots : Dieu te ferait tomber..., l'idée : Si tu cherches ta force en Israël.
  • 25.10 Très irrités : ils se voyaient frustrés de la victoire et du butin qu'ils avaient espérés. Voir comment ils se vengent, verset 13.
  • 25.11 Comparez 2Rois 14.7 et la note.
  • 25.12 Au lieu de ce cruel massacre des prisonniers, 2 Rois raconte la prise de Séla, capitale de l'Idumée, et le changement de nom de cette ville.
    Au sommet de la roche. On pourrait traduire aussi : sur la hauteur de Séla.
  • 25.13 Depuis Samarie, où ils étaient retournés pour être licenciés, verset 10.
    Beth-Horon : comparez Josué 10.10; 16.3,5.
    Ils profitèrent sans doute, pour faire cette invasion, du fait qu'Amatsia était occupé avec ses troupes à combattre les Edomites dans le Midi.
  • 25.14 14 à 16 Ces versets sont propres à 2 Chroniques; ils indiquent la cause religieuse de la défaite d'Amatsia, racontée dans ce qui suit. Comparez une relation semblable 24.17 et suivants; 24.23 et suivants, à propos du péché et du châtiment de Joas.
    Cette idolâtrie d'Amatsia semble ne pas s'accorder avec le jugement porté sur lui 2Rois 14.3 et même dans notre chapitre, verset 2, et au chapitre suivant, verset 4. Mais ce désaccord parle en faveur de l'historicité de nos versets, car si l'auteur les avait inventés, il aurait eu soin de les harmoniser, sinon avec le récit de 2 Rois, du moins avec le sien propre. Il faut cependant remarquer que dans 2Rois 14.3, il y a une réserve : toutefois pas comme David son père, ainsi que dans notre verset 2 : cependant pas avec un cœur intègre.
  • 25.17 17 à 24 Comparez 2Rois 14.8-14 et les notes.
  • 25.19 J'ai battu. Le texte porte : Tu as battu. Il faut corriger hikkita en hikkiti.
  • 25.20 Cela vint de Dieu : réflexion propre à notre auteur et en corrélation avec le verset 14.
  • 25.23 Fils de Joachaz, c'est-à-dire d'Achazia; comparez 21.17. Ou bien, il faut placer les mots fils de Joachaz après Joas, roi d'Israël. Comparez versets 17, 25 et 2Rois 14.1).
    Il le mena à Jérusalem. 2 Rois dit : il vint à Jésusalem.
  • 25.24 Et [il prit]. Le verbe il prit qui dans 2 Rois se trouve en tête du verset, a été omis dans notre texte par une faute de copiste.
    Les mots chez Obed-Edom manquent dans 2 Rois. Notre auteur semble admettre que la garde de ces trésors était toujours, comme du temps de David (comparez 1Chroniques 26.15), confiée à la famille d'Obed-Edom.
  • 25.25 25 à 28 Comparez 2Rois 14.17-20 et les notes.
  • 25.27 A partir du moment où... Remarque de l'auteur, qui voit le châtiment du péché d'Amatsia (verset 14) non seulement dans son insuccès contre Joas (verset 20), mais encore dans sa mort violente. Ces mots ont une portée causale plutôt que temporelle, car si la conjuration avait pris naissance dès le moment où Amatsia s'adonna à l'idolâtrie (verset 14), elle aurait duré plus de 15 ans (versets 25).
  • 25.28 Dans la ville de Juda. Il faut plutôt lire, avec les LXX et 2 Rois : dans la ville de David. C'est une faute de copiste.