Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer 1 Pierre 2:13-25

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

1P 2:13-25 (Segond 1910)

   13 Soyez soumis, à cause du Seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain, 14 soit aux gouverneurs comme envoyés par lui pour punir les malfaiteurs et pour approuver les gens de bien. 15 Car c'est la volonté de Dieu qu'en pratiquant le bien vous réduisiez au silence les hommes ignorants et insensés, 16 étant libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté, mais agissant comme des serviteurs de Dieu. 17 Honorez tout le monde ; aimez les frères ; craignez Dieu ; honorez le roi. 18 Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais aussi à ceux qui sont d'un caractère difficile. 19 Car c'est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement. 20 En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes ? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c'est une grâce devant Dieu. 21 Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, 22 Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude ; 23 lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à celui qui juge justement ; 24 lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice ; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. 25 Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes.

1P 2:13-25 (Annotée Neuchâtel)

13 Soyez soumis à tout ordre humain, à cause du Seigneur ; soit au roi, comme souverain ; 14 soit aux gouverneurs, comme délégués par lui pour punir ceux qui font le mal et pour louer ceux qui font le bien. 15 Car telle est la volonté de Dieu, qu'en faisant le bien vous fermiez la bouche à l'ignorance des hommes dépourvus de sens ; 16 vous conduisant en hommes libres, et non en hommes qui font de la liberté un voile pour couvrir leur méchanceté, mais en esclaves de Dieu. 17 Honorez tous les hommes ; aimez les frères ; craignez Dieu ; honorez le roi.
   18 Domestiques, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement aux bons et équitables, mais aussi aux mauvais. 19 Car c'est une grâce si quelqu'un, par motif de conscience envers Dieu, endure des afflictions, en souffrant injustement. 20 En effet, quelle gloire y a-t-il si, étant frappés pour avoir commis des fautes, vous l'endurez ? Mais si vous souffrez tout en faisant le bien et que vous l'enduriez, c'est une grâce devant Dieu. 21 C'est à cela, en effet, que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces ; 22 lui qui n'a point commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude ; 23 qui, outragé, ne rendait point d'outrage, souffrant, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à Celui qui juge justement ; 24 qui lui-même a porté nos péchés en son corps sur le bois, afin qu'étant morts au péché, nous vivions pour la justice ; lui, par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. 25 Car vous étiez errants comme des brebis ; mais vous êtes maintenant retournés au berger et gardien de vos âmes.