Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Jean 7:37-44

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Jn 7:37-44 (Segond 1910)

   37 Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s'écria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive. 38 Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture. 39 Il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l'Esprit n'était pas encore, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié. 40 Des gens de la foule, ayant entendu ces paroles, disaient: Celui-ci est vraiment le prophète. 41 D'autres disaient: C'est le Christ. Et d'autres disaient: Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ ? 42 L'Écriture ne dit-elle pas que c'est de la postérité de David, et du village de Bethléhem, où était David, que le Christ doit venir ? 43 Il y eut donc, à cause de lui, division parmi la foule. 44 Quelques-uns d'entre eux voulaient le saisir, mais personne ne mit la main sur lui.

Jn 7:37-44 (Annotée Neuchâtel)

   37 Or, le dernier, le grand jour de la fête, Jésus se tenait debout, et il s'écria disant : Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive. 38 Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Ecriture. 39 Or il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l'Esprit n'était pas encore, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié.
   40 Des gens donc de la foule, ayant entendu ces paroles, disaient : Celui-ci est véritablement le prophète. 41 D'autres disaient : Celui-ci est le Christ. Mais d'autres disaient : Le Christ viendra-t-il donc de la Galilée ? 42 L'Ecriture n'a-t-elle pas déclaré que c'est de la postérité de David et du bourg de Bethléem, où était David, que le Christ viendra ? 43 Il y eut donc, à cause de lui, division parmi la foule. 44 Or quelques-uns d'entre eux voulaient le saisir ; mais personne ne mit la main sur lui.