Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Néhémie 6

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Ne 6 (Segond 1910)

   1 Je n'avais pas encore posé les battants des portes, lorsque Sanballat, Tobija, Guéschem, l'Arabe, et nos autres ennemis apprirent que j'avais rebâti la muraille et qu'il n'y restait plus de brèche. 2 Alors Sanballat et Guéschem m'envoyèrent dire: Viens, et ayons ensemble une entrevue dans les villages de la vallée d'Ono. Ils avaient médité de me faire du mal. 3 Je leur envoyai des messagers avec cette réponse: J'ai un grand ouvrage à exécuter, et je ne puis descendre ; le travail serait interrompu pendant que je quitterais pour aller vers vous. 4 Ils m'adressèrent quatre fois la même demande, et je leur fis la même réponse. 5 Sanballat m'envoya ce message une cinquième fois par son serviteur, qui tenait à la main une lettre ouverte. 6 Il y était écrit: Le bruit se répand parmi les nations et Gaschmu affirme que toi et les Juifs vous pensez à vous révolter, et que c'est dans ce but que tu rebâtis la muraille. Tu vas, dit-on, devenir leur roi, 7 tu as même établi des prophètes pour te proclamer à Jérusalem roi de Juda. Et maintenant ces choses arriveront à la connaissance du roi. Viens donc, et consultons-nous ensemble. 8 Je fis répondre à Sanballat: Ce que tu dis là n'est pas ; c'est toi qui l'inventes ! 9 Tous ces gens voulaient nous effrayer, et ils se disaient: Ils perdront courage, et l'oeuvre ne se fera pas. Maintenant, ô Dieu, fortifie-moi !
   10 Je me rendis chez Schemaeja, fils de Delaja, fils de Mehétabeel. Il s'était enfermé, et il dit: Allons ensemble dans la maison de Dieu, au milieu du temple, et fermons les portes du temple ; car ils viennent pour te tuer, et c'est pendant la nuit qu'ils viendront pour te tuer. 11 Je répondis: Un homme comme moi prendre la fuite ! Et quel homme tel que moi pourrait entrer dans le temple et vivre ? Je n'entrerai point. 12 Et je reconnus que ce n'était pas Dieu qui l'envoyait. Mais il prophétisa ainsi sur moi parce que Sanballat et Tobija lui avaient donné de l'argent. 13 En le gagnant ainsi, ils espéraient que j'aurais peur, et que je suivrais ses avis et commettrais un péché ; et ils auraient profité de cette atteinte à ma réputation pour me couvrir d'opprobre. 14 Souviens-toi, ô mon Dieu, de Tobija et de Sanballat, et de leurs oeuvres ! Souviens-toi aussi de Noadia, la prophétesse, et des autres prophètes qui cherchaient à m'effrayer !
   15 La muraille fut achevée le vingt-cinquième jour du mois d'Élul, en cinquante-deux jours. 16 Lorsque tous nos ennemis l'apprirent, toutes les nations qui étaient autour de nous furent dans la crainte ; elles éprouvèrent une grande humiliation, et reconnurent que l'oeuvre s'était accomplie par la volonté de notre Dieu. 17 Dans ce temps-là, il y avait aussi des grands de Juda qui adressaient fréquemment des lettres à Tobija et qui en recevaient de lui. 18 Car plusieurs en Juda étaient liés à lui par serment, parce qu'il était gendre de Schecania, fils d'Arach, et que son fils Jochanan avait pris la fille de Meschullam, fils de Bérékia. 19 Ils disaient même du bien de lui en ma présence, et ils lui rapportaient mes paroles. Tobija envoyait des lettres pour m'effrayer.

Ne 6 (Annotée Neuchâtel)

   1 Et lorsque Samballat et Tobija et Guésem, l'Arabe, et le reste de nos ennemis eurent appris que j'avais bâti la muraille, et qu'il n'y restait plus de brèche, quand même jusqu'à ce temps-là je n'avais pas encore posé de battants aux portes, 2 Samballat et Guésem envoyèrent vers moi pour me dire : Viens, et ayons une entrevue dans les villages qui sont dans la vallée d'Ono. Or, ils méditaient de me faire du mal. 3 Et je leur envoyai des messagers pour leur dire : Je suis occupé à un grand ouvrage et ne puis descendre ; pourquoi cet ouvrage serait-il interrompu, si je l'abandonnais et descendais vers vous ? 4 Et ils me firent dire la même chose quatre fois, et je leur fis la même réponse. 5 Et Samballat envoya vers moi de la même manière une cinquième fois son serviteur, ayant en main une lettre ouverte, 6 dans laquelle était écrit : On entend dire parmi les nations, et Gaschmou affirme que toi et les Juifs vous méditez de vous révolter et c'est pour cela que tu bâtis la muraille ; et tu veux te faire leur roi, à ce qu'on dit. 7 Et de plus tu as établi des prophètes pour te proclamer à Jérusalem roi de Juda. Et maintenant ces propos arriveront aux oreilles du roi. Viens donc et consultons ensemble. 8 Et je lui envoyai dire : Les choses ne sont pas comme tu dis, mais c'est toi qui les inventes. 9 Car tous ces gens voulaient nous effrayer, se disant : Leurs mains se relâcheront et le travail ne se fera pas. Et maintenant fortifie mes mains !
   10 Et j'allai dans la maison de Sémaïa, fils de Délaïa, fils de Méhétabéel, où il s'était enfermé ; et il me dit : Rencontrons-nous dans la maison de Dieu, à l'intérieur du temple, et fermons les portes du temple, car il y a des gens qui viendront pour te tuer, et ils viendront de nuit pour te tuer. 11 Et je dis : Un homme comme moi s'enfuirait-il ? Et quel homme comme moi entrerait dans le temple et resterait en vie? Je n'entrerai pas. 12 Et je reconnus que ce n'était pas Dieu qui l'avait envoyé, mais qu'il avait prononcé sa prophétie contre moi, et que Tobija et Samballat l'avaient soudoyé. 13 Il était soudoyé pour m'effrayer et me faire agir en conséquence et me faire pécher, et cela leur aurait servi à me faire une mauvaise réputation, pour qu'ils pussent me couvrir d'opprobre. 14 Souviens-toi, ô mon Dieu, de Tobija et de Samballat, selon leurs oeuvres ; ainsi que de Noadia, la prophétesse, et des autres prophètes qui ont cherché à m'effrayer.
   15 Et la muraille fut achevée le vingt-cinquième jour d'Elul, en cinquante-deux jours. 16 Et lorsque tous nos ennemis l'apprirent, toutes les nations d'alentour craignirent et furent fort diminuées à leurs propres yeux, et reconnurent que cette ceuvre s'était faite de par notre Dieu. 17 En outre, dans ces jours-là, des principaux de Juda envoyaient de nombreuses lettres à Tobija, et en recevaient de Tobija, 18 car beaucoup en Juda lui étaient liés par serment, car il était gendre de Sécania, fils d'Arach, et Johanan, son fils, avait épousé la fille de Mésullam, fils de Barachie ; 19 ils disaient même du bien de lui en ma présence, et lui rapportaient mes paroles. Tobija avait envoyé des lettres pour m'effrayer.