Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Vivre, à quoi bon ?
3. La chute de l'homme

Auteur :
Type : Dossier
Thème : Santé & Psychologie
Source : FEEBF
Réf./Date source : Sujets d'Actualité
  
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire :
  1. Vivre, à quoi bon ?
  2. La création de l'homme
  3. La chute de l'homme
  4. Le jugement futur
  5. Le salut éternel
  6. Deux chemins, Deux destinées
  7. Quel chemin ?

Noble par ses capacités, l'homme peut être vil dans sa conduite. Plus ses capacités sont grandes, plus ses oeuvres peuvent être mauvaises et terribles. Ces contradictions font de l'homme un mystère pour lui-même.

"Car je sais que le bien n'habite pas en moi, c'est à dire dans ma faiblesse humaine. En effet, quoique le désir de faire le bien existe en moi, je suis pourtant incapable de l'accomplir. Je ne fais pas le bien que je veux, mais je fais le mal que je ne veux pas. Si je fais ce que je ne veux pas, alors ce n'est plus moi qui agis, mais le péché qui habite en moi. "

Romains 7.18-20

Dieu nous révèle le mystère de ces contradictions. Il nous apprend que l'homme créé bon et droit a perdu son innocence. Il a écouté la voix de Satan créé avant lui et déchu avant lui. L'homme a désobéi à son créateur. Il est devenu pécheur.

Qualifié pour dominer sur les autres créatures terrestres, sous la dépendance de son Dieu, l'homme a voulu s'élever comme Dieu. Il s'est laissé séduire par le malin qui a flatté son orgueil par ces propos :

"Mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des dieux, possédant la connaissance du bonheur et du malheur."

Genèse 3.5

L'orgueil l'a perdu. Sa chute a perturbé même son environnement. Le sol même a été maudit à cause de lui.

"Il (Dieu) dit à Adam : Parce que tu as écouté la voix de ta femme et que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais formellement prescrit de ne pas manger, le sol sera maudit à cause de toi... à la sueur de son visage, tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes au sol, car c'est de lui que tu as été pris. Oui tu es poussière et à la poussière tu retourneras."

Genèse 3.17-19

Cette explication biblique correspond bien à ce que chacun peut observer. Qui ne connaît la souffrance : Tous nous mourrons ! Nier le péché qui nous avilit tous est aussi insensé que nier la mort qui nous fauche tous.

L'asservissement de la création à la souffrance, à la mort et à la corruption, est une conséquence directe du péché. La Bible y fait allusion peu après la chute :

"La terre était corrompue, devant Dieu, la terre était pleine de violence. Dieu regarda la terre, et voici elle était corrompue : car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre."

Genèse 6.12

Pour juger de la gravité du péché, il faut se placer devant la sainte loi de Dieu résumée en ces deux commandements :

"Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta pensée"

et :

"Tu aimeras ton prochain comme toi-même. "

Matthieu 22.37-39

Personne n'a obéi à ces commandements sauf Jésus-Christ. Lorsque la conscience des hommes, même les meilleurs, est atteinte par la lumière de ces deux préceptes, ils sont convaincus de leur culpabilité et se prennent en horreur.

"Aussi, j'ai horreur de moi et je me désavoue sur la poussière et sur la cendre. "

Job 42.6

"Le dégoût vous montera au visage à cause de tous les méfaits que vous avez commis."

Ezéchiel 20.43

Ce que la Bible vient de nous révéler ou de nous rappeler amène de nouvelles questions. Tant qu'elles ne sont pas pernicieuses ou malveillantes, Dieu répond. Il se plaît à renseigner les consciences sincères et les coeurs droits.

Les maux qui affligent certaines personnes innocentes et la prospérité de certains méchants notoires tiennent de nombreux esprits en perplexité. Beaucoup trouvent dans ce désarroi des raisons de mettre en doute la bonté de Dieu, sa justice, ou son existence même.

Il y a longtemps que la Bible a constaté que sous le soleil un même événement arrive au juste et au méchant. Il y a des justes auxquels il arrive selon l'oeuvre des méchants et des méchants auxquels il arrive selon l'oeuvre des justes.

"Tout est pareil pour tous, un sort identique échoit au juste et au méchant, au bon et au pur comme à l'impur."

Ecclésiaste 9.2

"Car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et les injustes."

Matthieu 5.45

A ce problème, apparemment insoluble, de la répartition désordonnée des biens et des maux terrestres, la Bible répond. Elle révèle un jugement futur.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères