Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Avez-vous La Foi ?
5. La foi est un don de Dieu

Auteur :
Type : Livre en ligne
Thème : La Foi
Source : Carnets Croire & Servir
Réf./Date source : 17
  
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire :
  1. Avez-vous La Foi ?
  2. Sans la foi : dans la nuit du péché...
  3. La foi des premiers croyants
  4. La foi demande la confiance et la sincérité
  5. La foi est un don de Dieu
  6. La foi nous prend tout entiers
  7. Par la foi, je me donne au Christ

Ce serait se tromper fort que de croire qu'on vient à la foi comme on trouve la solution d'un problème d'arithmétique, uniquement à force de réflexion, de recherches, et de patience : « Ah ! enfin, j'ai trouvé la réponse ! »

La foi n'est pas une formule de chimie ; elle est une LUMIERE intérieure.
La foi n'est pas une science : elle est un DON de Dieu.

Pour arriver à la foi deux choses sont également nécessaires : la grâce de Dieu, et la bonne volonté de l'homme qui accueille librement cette grâce. Ou si vous voulez : la recherche de la Vérité par l'homme et la lumière divine qui illumine cette recherche.

" C'est mon Père qui t'a instruit "

Que la foi soit un don de Dieu, Jésus nous l'enseigne au cours de cette conversation que l'évangéliste Matthieu nous rapporte 1. Jésus demande à ses douze intimes : « Les gens, qui disent-ils que je suis ? » Les apôtres répètent bonnement ce qu'ils ont entendu dans la foule : « Il y en a qui racontent : c'est sûrement Jean-Baptiste qui est revenu. D'autres disent : c'est peut-être bien Elie. — Mais vous, qui dites-vous que je suis ? » Alors Simon-Pierre, tout d'un trait : « Tu es le Christ ! Tu es le Fils de Dieu ! »

C'est l'un des plus beaux actes de foi qu'on trouve dans l'Evangile. Mais Jésus proclame que cette foi n'est pas le résultat de la science humaine, qu'elle est un DON de son père : « Tu es heureux, Simon, car ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont fait connaître cela, c'est mon Père qui est dans les Cieux ».

Lumière de l'Ame

Jésus ne veut pas dire par là que Pierre vient d'avoir une révélation subite. Non pas.
Les miracles, les paraboles, les discours l'ont réellement instruit et ont servi à l'amener à la foi. Mais pour qu'il les comprenne il a fallu qu'une lumière vienne éclairer son âme. Lumière surnaturelle accordée par le Père.

Cette certitude que Jésus de Nazareth est le Messie attendu et le propre Fils de Dieu, s'est lentement formée dans l'âme de Pierre. A l'aide de tout ce qu'il a vu et entendu, cette certitude est montée en lui, comme s'élève une maison, une brique à la fois, mais toutes ces briques ensemble ne seraient rien s'il n'y avait pas de ciment qui les unit et les soude.

Mieux encore, cette certitude s'est enracinée en lui, comme grandit peu à peu une plante, avant de porter son fruit ; mais pour qu'elle vive et grandisse tous les sucs de la terre seraient insuffisants si elle n'était pas pénétrée par les rayons du soleil.

Remarquons-le, Pierre n'a pas vu plus de miracles que les autres, il n'a pas entendu d'enseignements spéciaux, mais il a reçu du Père une lumière plus vive qui lui a fait comprendre plus vite et plus complètement que les autres le sens divin des gestes et des paroles de jésus.

Les miracles ne donnent pas la foi ; tout au plus sont-ils des signes que Dieu nous donne pour nous mettre sur le chemin de la foi. Mais plus que ces signes visibles Dieu envoie aussi sa lumière invisible au-dedans de nous.

Ainsi, cette connaissance du Christ et de sa mission, Pierre l'a portée longtemps en lui sans même s'en rendre compte. Mais aujourd'hui la question de jésus : « Qui dites-vous que je suis ? » provoque comme un déclenchement et une suprême illumination, et le cri de foi jaillit, décisif.

Nous sommes tous attirés par le Père

Dire que la foi est un don de Dieu ne signifie pas que nous n'avons qu'à attendre qu'il nous l'envoie ! Cela signifie que l'acquisition de la foi dépasse nos seules ressources. La foi est une vertu surnaturelle.

A l'origine de la foi il y a le désir de connaître la Vérité religieuse pour la vivre. Ce désir est déjà un don de Dieu, une grâce, et je dois l'en remercier.

Ensuite, ce désir ne doit pas rester inactif. Beaucoup d'hommes ne se soucient pas de ce besoin religieux qui est en eux, ou même ils l'étouffent volontairement, alors que le devoir le plus important de tout homme est de se jeter à la recherche de la Vérité avec toute sa bonne volonté et de demander à Dieu la lumière.

La foi est le résultat de la coopération de Dieu et de l'homme. Mais, il ne faudrait pas croire que nous sommes les ouvriers qui bâtissent la charpente, Dieu venant seulement couronner l'édifice en y faisant la toiture. Nous sommes bien plutôt comme la plante qui fouille la terre de ses racines, mais qui ne pourrait rien assimiler des éléments qu'elle absorbe si elle ne baignait pas en même temps dans l'air, la chaleur et la lumière.

Tel vient à la foi après des années d'études dans les livres, de réflexion, d'angoisse, de conversations avec de savants théologiens. A tel autre Dieu se fera connaître simplement en lui faisant rencontrer un chrétien à la charité vivace. Dans les deux cas c'est

Dieu qui éclaire l'âme et qui l'amène au cri de foi : « Voilà ce que je cherchais ! Voilà ce que je pressentais ! J'ai trouvé la Vérité, maintenant, j'en suis sûr ! »

Mieux que nulle part ailleurs, c'est dans la Bible, la Parole de Dieu, que l'on découvre la réalité de la foi qui seule peut nous sauver. On y trouve d'ailleurs bien autre chose qu'une doctrine ; dans l'Ecriture, c'est une personne qui se révèle à nous, Jésus-Christ Sauveur, Seigneur aussi. Le chrétien ne croit pas en quelque chose mais en quelqu'un.

C'est un apôtre magnifiquement qualifié pour nous parler de la foi qui affirme : « La foi vient de ce qu'on entend et ce qu'on entend vient de la Parole de Christ » 2 . La Parole de Dieu nous révélera Jésus-Christ : cela est si vrai qu'on a pu dire : « Ignorer les Ecritures, c'est ignorer le Christ ».

Si la foi est un don de Dieu, la Bible, la Parole même de Dieu, est le principal chemin pour nous amener à la foi ; elle est indispensable pour une vraie foi !

Le Merci du Chrétien... et sa continuelle réponse

L'histoire vraie du monde, la plus importante et la plus belle, c'est l'histoire de ces cheminements de la lumière dans les coeurs, c'est l'histoire de Dieu penché sur chaque âme humaine, la sollicitant, l'invitant, l'éclairant, tout en respectant sa liberté. « Personne, dit Jésus, personne ne peut venir à moi si le Père qui m'a envoyé ne l'attire » 3 .

Nous avons été attirés par le Père, et déjà nous avons répondu. Mais nous sommes continuellement attirés, invités par lui, à mieux connaître son Fils et le Message de son Fils. Car la foi n'est pas un trésor que l'on possède dans une armoire, c'est une connaissance et un amour qui envahissent notre coeur et que l'on doit toujours augmenter.

Ami lecteur, ne savez-vous pas, ne sentez-vous pas qu'à travers ces pages, ici et maintenant, Dieu, votre créateur et votre Père, vous appelle et vous attire vers lui ?

Allons venez ! Reconnaissez en Jésus-Christ, votre Seigneur et votre Sauveur, et proclamez avec nous qu'il est le Christ, le Fils du Dieu vivant.

Ce sera votre salut, ce sera votre témoignage.


1 Matthieu 16 : 13-20
2 Romains 10 : 17
3 Jean 6 : 44

Commentaires (1)

par Joseph13

La grâce environne le bourreau comme la victime, nous sommes sous la grâce, un moment, une ambiance,un espace. Voilà pour la théorie, alors vivons la grâce, vis la grâce comme les petits enfants, ou le publicain et en contre exemple du pharisien et du jeune homme riche tablant sur le mérite tandis qu'une simple déclaration de Jésus justifie: l'amour surabondant...

Signaler un commentaire inapproprié

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères