Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Les Langages de l'Amour
2. Le Burn-out et le Stress

Auteur :
Type : Dossier
Thème : Santé & Psychologie
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire :
  1. Stress et burn-out : les moyens d'y échapper
  2. Le Burn-out et le Stress
  3. Apprendre à gérer le stress
  4. Dépasser le stress
  5. Stress et burn-out : conclusion

1. Le burn-out (ou épuisement professionnel)

1.1 Définition

Le burn-out, c'est le fait de s'user ou d'être épuisé après avoir réclamé trop d'énergies ou de ressources. C'est donc l'épuisement de nos ressources physiques, mentales et émotionnelles. Il s'installe progressivement, même s'il donne l'impression de survenir tout d'un coup.
Le burn-out se rencontre surtout chez la personne qui poursuit des idéaux élevés dans sa vie personnelle, familiale ou professionnelle, puisqu'elle consacre tout son énergie à atteindre un but irréaliste dans les conditions actuelles, mais il peut aussi être le résultat d'un travail où on a l'impression de répéter la même routine, de tourner en rond, jour après jour, semaine après semaine, de s'ennuyer, de sembler désorienté, de soupçonner les autres de ne pas nous apprécier...

1.2 Signes et symptômes

L'épuisement professionnel n'est pas attribuable à un seul incident. C'est un processus cumulatif de plusieurs sources d'anxiété. Celui-ci est discret et ses signes sont peu fréquents au commencement. Ils tendent à s'accroître et à devenir plus évidents si on laisse la situation se détériorer.

Les signes de l'épuisement professionnel incluent :

  • la fatigue chronique
  • la frustration
  • l'insatisfaction
  • la rage
  • l'anxiété chronique
  • la culpabilité
  • la peur
  • la dépression
  • et dans les cas extrêmes, le désespoir.

L'irritabilité et une humeur changeante sont parmi les premiers signes d'un épuisement professionnel à venir à court terme. Nécessairement, ces signes sont en même temps les causes de difficultés dans les relations interpersonnelles et du manque de communication avec les coéquipiers et les amis.
Les autres symptômes incluent l'évitement des activités sociales, l'état chronique de tension, les problèmes de santé fréquents, l'insomnie et l'épuisement total.
Pour la victime du burn-out, le travail n'a plus de valeur, n'offre plus la motivation et ne présente plus la satisfaction personnelle d'autrefois. L'épuisement professionnel remplace l'enthousiasme par une attitude négative et des remarques cyniques.

1.3 Facteurs favorisant le burn-out

Dans le monde d'aujourd'hui, pour les hommes d'affaires, ce qui est important c'est de faire de l'argent. Cependant, on en est à un point tel que les employeurs font des profits au détriment de la santé de leurs employés. L'être humain a des capacités qu'il peut difficilement dépasser sans en payer le prix et parfois, celui-ci se trouve à être le burn-out. Malheureusement, ce n'et pas l'entreprise qui aura à subir les dommages physiques et psychologiques que cela peut causer, souvent, ils préféreront même laisser aller l'employé n'ayant pas été capable de supporter la lourde charge de travail. Les nombreuses coupures que font les entreprises privées et le gouvernement, dans le domaine public, sont souvent responsables de l'épuisement professionnel puisque le même nombre de tâches doit être accompli par moins de personnel.

1.4 Moyens d'en sortir

Nécessairement, si la plus grande cause de burn-out est le stress (dont on parlera plus tard)., il faut en connaître les causes pour l'éviter Il n'existe pas de recette miracle pour être complètement à l 'abri du stress, il faut seulement découvrir des moyens et des outils pour apprendre à mieux le gérer.
Nous allons donc aborder plus précisément le stress et lorsque nous étudierons les solutions pour vaincre le stress, nous verrons qu'elles sont par conséquent les moyens de sortir du burn-out (épuisement) et donc de ce passage à vide.

2. Le Stress

2.1 Définitions

1. Le mot stress, est un terme anglais qui signifie effort, tension. Au sens médical, le stress est le taux de fatigue et d'usure du corps. Le stress est toujours une réaction mais qui a des répercussions sur l'organisme. Ces modifications provoquent ce que l'on appelle le syndrome de stress, ou syndrome général d'adaptation ( S.G.A. ). Ces changements corporels présentent trois phases : (que nous allons voir plus en détail après)

  1. la réaction d'alarme
  2. le stade de résistance
  3. l'épuisement.

Dans tous les cas de stress, le travail du système nerveux et des glandes endocrines est accru.

2. Le Stress est une réponse non spécifique du corps à toute demande qui lui est faite.
Qu'entend-t-on par réponse non spécifique ?
Pour répondre à la question, il faut d'abord que je vous donne quelque exemples de réponses spécifiques du corps :

EX : quand nous sommes exposés au froid, nous frissonnons pour produire de la chaleur, les vaisseaux sanguins de la peau se contractent pour diminuer la perte de chaleur des surfaces du corps, pour le chaud c'est l'inverse qui se produit, quand nous faisons un effort, notre coeur pompe plus rapidement pour nous fournir plus d'oxygène et de sucre nécessaire à notre effort...les exemples sont légion et ce sont toutes des réponses de notre corps pour rétablir la normalité
Toutes les réactions spécifiques ont comme but de s'adapter aux changements (ou déséquilibre) (intérieur ou extérieur) afin de rétablir la normalité.

Pour les réactions non spécifiques, Lascombe(1997, p 11) dira : "la différence est que cette réaction est la même quelque soit l'événement ou la personne qui le vit"
C'est-à dire que ce soit pour une opération, un accident de voiture, une séparation, un coup de foudre, un déménagement.... "toutes ces situations vont provoquer une seule et même réaction : celle de s'adapter aux changements introduits par la brusque rupture d'équilibre produite dans le cours normal de la vie. Cette réaction non spécifique ne variera qu'en fonction de l'intensité du phénomène stressant. Plus celui-ci sera fort ou brutal, plus la réaction sera massive". On peut appeler cette réaction non spécifique : STRESS

3. Le stress, c'est une réaction d'adaptation au changement, tant physique que psychologique, face aux évènements extérieurs, le plus souvent négatifs (mais aussi positifs), qui surgissent dans notre vie.
En lui même il n'est ni positif, ni négatif, c'est seulement le mode de fonctionnement de notre organisme. A dose modérée, le stress peut avoir une fonction positive et même être indispensable. Par exemple, pour le sportif, ce sera l'énergie qui le fera gagner.
C'est seulement lorsque la quantité est trop importante que le stress deviendra inhibant, gênant, destructeur et sera une importante cause de mal-être.
En Bref il n'y a pas de bon ou mauvais stress : il y a le stress dont le niveau peut-être supportable ou dangereux

2.2 Quelques éléments causant le stress ?

Juste avant de vous donner quelque éléments stressants, j'aimerais juste faire une remarque concernant les 2 réactions chimiques dans le cerveau qui sont produites pour lutter contre le stress :
1) l'hypophyse (glande à la base du cerveau secrète une hormone ACTH qui va déclencher la production de cortisol (qui aura pour effet d'augmenter la tension musculaire ainsi qu'augmenter le taux de sucre et combattre l'infection)
2) Ensuite l'Adrénaline va être secrétée. L'adrénaline a pour but d'activer le muscle du coeur, augmenter les pulsations cardiaques, envoyer du sucre dans le sang et augmenter la tension artérielle (je crois que même sans savoir quelle était son action, on a déjà tous ressenti son effet, nous avons tous eu au moins une fois un coup de panique comme on dit, une poussée d'adrénaline..)
L'adrénaline au début est donc comme un "boost" qui va nous permettre de réagir plus efficacement que d'habitude mais si nous vivons souvent des situations stressantes et que l'adrénaline s'accumule dans le sang, elle aura un effet négatif : notre coeur battra trop vite, l'augmentation de sucre dans notre sang va abîmer nos artères....bref pas mal de problèmes physiques en perspective...

2.3 Les 3 phases de la réponse (ou syndrome) d'adaptation

Face à une réaction stressante il y a 3 réactions (1). Nous allons voir ces 3 réactions à l'aide d'un exemple :
Vous apprenez que vous n'avez pas la promotion attendue mais on peut appliquer ces phases à n'importe quel exemple : quelqu'un de proche vous a trahi ou encore vous venez de rater un examen qui vous permettait d'avoir un meilleur job...les ex sont nombreux....)

- Réaction d'alarme : vous n 'avez pas la promotion, cela vous atteint, vous éprouvez de la nervosité, de la tristesse, de l'anxiété, de la colère, peut-être de la peur, bref vous vous sentez un peu déprimé...

- Phase de résistance : si l'exposition au stress est continue, vous entrerez dans une phase de résistance, et cela vous demandera beaucoup d'énergie. Vous décidez de ne rien laisser voir à personne de votre déception...vous niez vos sentiments. C'est le repli sur soi...l'isolement émotionnel, la démotivation, le désinvestissement.

- Epuisement : Ca dure et c'est dur !... Vous êtes encore exposé à ce stress, et là votre énergie d'adaptation commence à s'épuiser.

Si au bout de qq semaines il n' y a tjs pas de changement dans votre situation, vous perdez confiance en vous, manquez de sommeil, avez des cpts bizarres, le "burn-out" vous guette.

2.4 Les effets du stress

Le stress a des effets à la fois sur l'organisme, les émotions et le comportement.

- sur l'organisme : Irruptions cutanées, Frilosité, Doigts et pieds agités, Grincements de dents, Augmentation ou diminution de l'appétit Prise ou perte de poids, Diarrhée - constipation, Palpitations cardiaques, Tremblement des paupières, mains moites, Front plissé, Visage crispé, Maux de dos, Transpiration plus abondante, Ballonnement, gonflement, Syndrome prémenstruel, Douleurs musculaires, douleurs articulaires, tics nerveux, bégaiement mineur, Rhumes et grippes fréquents, Digestion plus difficile, nausées, vomissements, mauvaise haleine, difficulté à avaler, bouche sèche, etc.

- sur les émotions et le comportement : Perte de mémoire, Manque de concentration, Insomnie, Réveil à 3:00 du matin, Suspicion, Dévalorisation, Frustration, Se sentir inadéquat(e), Négativisme, Sentiment de rejet, Anticipation du pire, anxiété, panique, Colère, Irritabilité, Se sent prisonnier(e), Difficulté à prendre des décisions, Inconscience des changements de sa personnalité, Baisse du désir sexuel, Mauvaise humeur

Ces symptômes physiques et psychologiques dus au stress sont bien réels, ils ne sont pas le fruit de l'imagination. Ils correspondent à une détérioration de votre état de santé. Toute thérapie qui ne tient pas compte de ce facteur important passe à coté du problème et ne peut qu'avoir des résultats mitigés.

Pour contrer ces problèmes physiques et émotionnels et réduire leurs conséquences à moyen et court terme, il est primordial d'avoir recours à une thérapie nutritionnelle. Des changements alimentaires, un apport supplémentaire en vitamines et minéraux, un mode de vie adapté permettront de retrouver cet équilibre perdu.


1 3 réactions tirées du livre de Lascombe (1997) page 18-19.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères