Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Dépendances relationnelles et troubles de la personnalité
3. Les dépendances relationnelles excessives et aliénantes

Auteur :
Type : Dossier
Thème : Les dépendances
Source : Aimer & Servir
Réf./Date source : 103  
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire du dossier :
  1. Dépendances relationnelles et troubles de la personnalité
  2. Les dépendances relationnelles excessives et aliénantes
  3. Pourquoi changer ?
  4. Les bénéfices du changement
  5. Conclusion

Il existe, selon les psychiatres français François Lelord et Christophe André, spécialistes des personnalités pathologiques, des facteurs contributifs induisant des traits durables de personnalité dépendante.

Comportements parentaux :

  • modèle donné par les parents, par rapport aux enfants, concernant leur propre expérience d'autonomie ;
  • apprentissage par imitation.

Attitudes éducatives :

  • un enfant ne peut se montrer autonome que s'il est convaincu que ceux qui l'aiment, l'aiment suffisamment pour accepter et supporter son éloignement ;
  • effort d'autonomie renforcé, encouragé, ou plutôt inhibé, empêché par ceux-là même dont on s'éloigne.

Evènements de vie :

  • expérience de séparation précoce et prolongée dans la petite enfance, par rapport à l'un des deux parents ou des deux, pouvant induire chez l'enfant une culpabilité et la conviction de ne pas s'être suffisamment accroché à eux, d'où leur départ et ultérieurement la tendance à s'arrimer fermement à toute relation qui passe.

Qui sont ces dépendants relationnels ? Sont-ils tous les mêmes, hyperoccupés à leur passion ? Une foule d'hommes, de femmes de tout âge et de toute condition sociale apparaissent et gravitent autour de leur dépendance favorite où leur plaisir est focalisé sur un « objet totalitaire » qui monopolise leur temps, leur énergie et leur raison d'être. Si, pour les uns, il s'agit, en utilisant son corps, d'ingérer à outrance alcool, psychotropes, nourriture... ; visuellement : images sexuelles et pornographiques, Internet, télévision, cinéma, lecture ; auditivement : son du portable, du walkman, pour d'autres, le corps se métamorphose en machine à plaisir ou à performance (sexuelle, sportive, au travail) et pour d'autres encore, le corps sera conçu comme monnaie d'échange que l'on donne à n'importe qui pour pourvoir à sa ration d'amour. D'autres, enfin, pris dans les filets des relations affectives aliénantes, personnalités vulnérables à la dépendance relationnelle, vont retenir notre attention maintenant. Effectuons un arrêt sur image sur ce type de personnalités « accros » aux relations carencées de l'amour qui cherchent à soutenir leur propre valeur dans des relations interpersonnelles.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères