Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Martin Luther King, pacifiste
7. Martin Luther King et la doctrine de Dieu

Auteur :
Type : Dossier
Thème : Personnalités protestantes
Source : Lueur   
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire du dossier :
  1. Comment Martin Luther King est-il devenu pacifiste?
  2. Les parents de Martin Luther King
  3. L’Eglise de Martin Luther King, l’Eglise Noire Américaine
  4. Les études de Martin Luther King
  5. De la théorie à la pratique : le pastorat de MLK
  6. Martin Luther King et la doctrine de Dieu

Nous avons donc vu que de nombreuses personnes ainsi que des évènements divers ont contribué à l'évolution de MLK vers la non-violence, qu'il lui a fallu non seulement apprendre à l'intégrer intellectuellement et spirituellement, mais aussi concrètement, dans la pratique de tous les jours: ses parents et grands-parents, ses professeurs de la Faculté de Théologie, Gandhi, sa femme, Coretta, des militants pacifistes blancs et noirs de la première heure, certains de ses collègues pasteurs...

En fait, tout s'est fait progressivement dans la vie de King. Les cours auxquels il a assisté, les lectures qu'il a faites, les discussions auxquelles il a participé, tout cela est venu alimenter sa réflexion et lui donner les éléments dont il avait besoin pour faire ses choix de vie, pour savoir comment orienter son existence. Et cela ne s'est pas fait sans tâtonnements, sans erreurs, sans expériences malheureuses, sans échecs... A chaque fois, il lui a fallu faire le point afin de trouver un moyen d'améliorer sa démarche et de rebondir pour faire mieux ensuite. En tous cas, une chose qu'il faut retenir de son cheminement personnel, c'est qu'on "ne peut bien comprendre ni King ni son éthique de la non-violence sans avoir une prise de conscience de sa doctrine de Dieu. En fin de compte, la foi de King était fondée non sur le pouvoir de la non-violence en tant que telle, mais sur la puissance de Dieu. L'éthique de la non-violence de King était basée sur les présuppositions théologiques inhérentes à sa doctrine de Dieu." (17)

Et nous terminerons avec quelques mots de son témoignage:

"Les moments douloureux par lesquels je suis passé durant des années m'ont aussi porté plus près de Dieu. Plus que jamais, je suis convaincu de la réalité d'un Dieu personnel. En vérité, j'y ai toujours cru. Mais autrefois, l'idée d'un Dieu personnel n'était pas beaucoup plus qu'une catégorie métaphysique que je trouvais théologiquement et philosophiquement satisfaisante. Désormais, c'est une réalité vivante, confirmée par les expériences quotidiennes. Dieu a été profondément réel pour moi, ces dernières années. Au milieu des dangers extérieurs, j'ai ressenti la paix intérieure. Dans les jours solitaires et dans les nuits lugubres, j'ai entendu une voix intérieure qui disait: "Voici, je serai avec toi." Lorsque les chaînes de la peur et les entraves de la frustration avaient presque paralysé mes efforts, j'ai senti la puissance de Dieu, transformant la lassitude du désespoir en élan d'espérance.

Oui, je suis convaincu que l'univers est contrôlé par un dessein d'amour et que dans le combat pour la justice l'être humain a une compagnie cosmique (...)

(J'ai compris que) toute crise comporte à la fois ses dangers et ses chances. Elle peut tourner soit au salut soit à la condamnation. Dans un monde livré aux ténèbres et au désordre, le royaume de Dieu peut encore régner dans le coeur des êtres humains.

" (18)

17 Watley, op.cit., p.36
18 Martin Luther King, "Pèlerinage à la non-violence", La force d'aimer, Casterman, Paris, 1964, pp.230-231

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères