Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Chemins de pardon, voies de guérison
5. Conséquences du pardon

Auteur :
Type : Dossier
Thème : Santé & Psychologie
Source : Aimer & Servir
Réf./Date source : 114  
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire du dossier :
  1. Chemins de pardon, voies de guérison
  2. Exemples de pardon, voies de guérison
  3. Qu'est-ce que le pardon ?
  4. Conséquences du pardon

Les effets du pardon psychologique.

Pardonner, c'est accomplir une démarche de soins par rapport à l'une de mes blessures pour prendre la responsabilité de ma guérison.

Pardonner, c'est reconnaître ma dimension émotionnelle, lui accorder toute sa place et rien que sa place, sa juste place.

Pardonner, c'est non seulement refuser de vivre dans mon passé, mais le structurer de façon telle qu'il fonde la richesse de mon présent et l'ouvre largement sur mon avenir.

Pardonner, c'est réaffirmer avec force qu'aucun être humain n'est jamais réductible à la pauvreté et à la misère de tel ou tel de ses actes.

Pardonner, c'est prendre le risque d'admettre et d'expérimenter que ma faiblesse, tout autant que ma force, peut être un lieu privilégié de la rencontre de l'autre.

Pardonner, c'est me choisir en donnant sens à mon passé.

Toutes ces étapes peuvent se passer en dehors de toute considération chrétienne. Elles se vivent comme moyen de survie pour avancer. Mais pour moi, je pense que le Christ apporte une dimension supplémentaire et une aide certaine au pardon. Je voudrais noter que la puissance du pardon que Dieu nous donne, si je le reçois, me permet de pardonner à mon tour.

C'est aussi une loi en psychologie on donne facilement à ses enfants ce que l'on a reçu de ses propres parents. La création d'un nouveau schéma, d'une nouvelle manière de faire est toujours plus difficile. Si j'ai reçu et appris le pardon de Dieu le Père, moi, son enfant, je peux aussi pardonner. Par ailleurs, face à Dieu le Père, nous sommes avec notre offenseur sur un pied d'égalité : tous deux pécheurs, sauvés par Sa pure grâce. Christ a donné Sa vie pour moi, mais aussi pour mon offenseur. Pénétré par Son Amour, je peux laisser germer la Grâce en moi, et engendrer le Pardon. Cette démarche me permet d'accueillir la grâce de Dieu jusqu'au plus profond de ma chair. Par le moyen de la prière, je pourrai dire et redire ma peine et ma souffrance à mon Père céleste. Je laisserai une à une me: émotions mourir, vaincu par la force de Son Amour, et je laisserai Ce même Amour élargir et transformes au plus profond le regard que je portais sur mon agresseur.

Ce pardon me permet de goûter déjà aux fruits de la résurrection ; je serai envahi d'une joie et d'une paix profonde en réalisant qu'en me laissant réconcilier avec mon frère, je suis devenu plus proche du coeur de l'Amour de Dieu. Je découvrirai ainsi une nouvelle dimension d'amour que je pourrai vivre et partager.

C'est certainement une raison nécessaire et suffisante pour vivre et pour pardonner.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères