Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Vues chrétiennes de l'avortement jusqu'à l'euthanasie
2. La vie humaine, objet technique et de consommation

Auteur :
Type : Dossier
Thème : Santé & Psychologie
Source : Aimer & Servir
Réf./Date source : 142
  
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire :
  1. Vues chrétiennes de l'avortement jusqu'à l'euthanasie
  2. La vie humaine, objet technique et de consommation
  3. Relativisme dans la vie de l'être humain
  4. Les réponses chrétiennes à l'avortement
  5. Euthanasie et foi chrétienne

Technologie

Il s'agit du rôle de la technologie dans tous les aspects des soins de santé, reproduction comprise. Si on remonte aux cinquante dernières années et au-delà, l'impact majeur de la technologie a été de transformer et contrôler notre environnement. Mais maintenant, nous savons utiliser la technologie médicale et la biotechnologie pour transformer et contrôler la nature de notre humanité elle-même. Un nombre croissant de nos contemporains pense : « Nous n'avons plus besoin d'accepter nos limites humaines. Nous avons la technologie, nous comprenons le fonctionnement de la machine humaine. Nous pouvons en prendre le contrôle. » En fait, plusieurs personnes commencent à voir dans la technologie une solution à nombre de problèmes fondamentaux de l'humanité. Les humains ont lutté, depuis le début de l'histoire et pendant des milliers d'années, avec des questions comme la mort, la peur de la mort, le handicap, la stérilité, la dépression et le désespoir, la fatigue, le vieillissement. Mais pour la première fois, les peuples contemporains disent : « Nous ne sommes pas obligés d'accepter cela. Nous devrions trouver une solution technologique. » Bien sûr, il y a des aspects positifs à ces affirmations. Mais il y en a d'autres aspects inquiétants.

Certains philosophes et savants encouragent fortement l'usage de la technologie afin d'améliorer la condition humaine.
« Les "transhumanistes" perçoivent la nature humaine comme un travail en cours : un début à moitié cuit qui peut être remodelé de diverses manières souhaitées par l'usage judicieux de technologies de pointe... Il y a une limite aux possibilités qu'on peut atteindre dans le développement humain par la "basse-tech" tels l'enseignement et la contemplation philosophique. Le développement technologique de l'organisme humain est un moyen nécessaire, si nous voulons atteindre notre but. » Telles sont les paroles de Nick Bostrom, un philosophe de l'Université d'Oxford. Ainsi, les buts de la médecine technologique commencent à passer très subtilement du traitement de la maladie au développement technologique de l'humanité.

Consommation

On observe une consommation croissante dans le domaine de la santé. La consommation est la religion du moi.
« Je suis le Dieu de mon propre univers. J'ai le droit de choisir un mode de vie qui corresponde à mes besoins et à mes désirs. Et votre rôle, en tant que professionnel de la santé, est de satisfaire les moindres désirs du consommateur. »

Les patients deviennent des consommateurs de la santé. Les médecins et les professionnels de santé sont alors les fournisseurs de la santé. Comme pour tous les prestataires de service, ce qui compte, c'est de satisfaire le client ! Nous devons répondre aux attentes du consommateur et offrir un large éventail de choix, rester à l'écoute de la satisfaction du consommateur, en évaluer les résultats et modifier notre pratique en conséquence. Nous devons nous assurer du fonctionnement, de l'uniformité et du contrôle des pratiques cliniques. A la place de l'ancienne charte de soins entre praticien et patient, il y a un contrat légal liant fournisseurs et consommateurs. Bien sûr, il y a des bénéfices réels provenant de l'audit et de l'activité clinique, mais nous devons nous méfier du génie des prestataires de services modernes.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères