Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Stress, angoisse, dépression, y a-t-il un espoir ?
9. Les besoins de l'homme représentent un équilibre délicat

Auteur :
Type : Dossier
Thème : Santé & Psychologie
Source : Aimer & Servir
Réf./Date source : 130-131
  
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire :
  1. Stress, angoisse, dépression, y a-t-il un espoir ?
  2. Le stress ou syndrome général d'adaptation
  3. L'angoisse
  4. Les dépressions
  5. Stress, angoisse, dépression : point de vue biblique
  6. Solitude, rejet et révolte
  7. La culpabilité
  8. Les tempêtes et les blessures du coeur
  9. Les besoins de l'homme représentent un équilibre délicat
  10. Stress, angoisse, dépression : un remède ?

Cet équilibre est différent pour chaque personne et Dieu seul peut l'accomplir parfaitement. Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse en Jésus-Christ (Ph 4.19).

Des ersatz de réponses conduisent à la dépendance et à l'asservissement à des « citernes crevassées. » Nos angoisses et leurs conséquences proviennent souvent de nos besoins profonds non satisfaits par Dieu. Ne confondons pas besoins et désirs !

L'homme n'a pas de réponse à ses vrais besoins, il ne peut répondre qu'aux besoins superficiels.

Satan essaie de donner des réponses fausses et mensongères :

  • il propose la convoitise (Eros) à la place de l'amour (Agape) ;
  • la rébellion au lieu de la soumission biblique ; le mensonge en guise de vérité;
  • l'amertume plutôt que le pardon ;
  • la tyrannie, la violence ou une fausse puissance à la place de l'autorité spirituelle ;
  • la licence et l'esclavage plutôt que la liberté ;
  • l'hyperactivisme ou la passivité au lieu d'une activité équilibrée, "du zèle que donne l'Evangile de paix" ;
  • l'ivresse au lieu de l'adoration authentique.
Tout cela n'apporte pas la paix, la louange, l'amour, la sécurité de l'âme. Des prisons, des forteresses se construisent au lieu du vrai Refuge que Dieu nous offre en Jésus-Christ. Ces forteresses bâties au niveau du coeur avec les murs de la rébellion et du rejet, ces paradis artificiels deviennent tôt ou tard des prisons, un enfer (argent, alcool, drogues, travail, sexe...). Pour le professeur Sivadon : « L'angoisse est une manière de réagir de quelqu'un qui n'a pas trouvé de Refuge... ». Nous avons besoin d'un vrai refuge, « d'un mur de salut » et non de moyens de fuite, de mécanismes de défense basés sur le mensonge (larmes, crise de nerf...).

Le seul authentique
et éternel refuge
se trouve en Dieu

Dans Josué 20, il est question de six villes de refuge, symboles de ce que l'homme a besoin et qui ne se trouve qu'en Dieu :

  • Betser: sécurité ;
  • Ramoth en Galaad : élévation (la hauteur et la profondeur de l'amour de Dieu : un baume pour les blessures) ;
  • Golan : manifestation (de la grâce) ;
  • Kédesh : sainteté ;
  • Sichem: épaule (image du secours) ;
  • Hébron : communion (la présence de Dieu en nous est le meilleur des remèdes).

Les faux refuges isolent la personne qui a besoin d'être aidée à sortir de son narcissisme pathologique (préoccupation excessive de soi, tentative vaine de se protéger et de reconstruire sa personnalité). Cet état altère les relations avec le monde environnant et emprisonne les sujets dans leur sentiment et pensées de rejet.

C'est là que les chrétiens, seuls ou en groupes, pourront écouter, accueillir, entourer avec tact chaleur. leur, enseigner, prier et conduire à la repentance et à la foi ceux qui en ont besoin.

D'après Freud, les deux besoins fondamentaux de l'homme seraient « Eros et Thanatos » (amour et mort, symbolisés par l'idole du taureau) alors que, pour Larry Crabb. ils se nomment sécurité (surtout pour les femmes) et raison d'être (pour les hommes principalement).

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères