Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comprendre les dérèglements nutritionnels
6. Relations entre troubles du comportement alimentaire et sexualité

Auteur :
Type : Dossier
Thème : Santé & Psychologie
Source : Aimer & Servir
Réf./Date source : 107-109
  
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire :
  1. Comprendre les dérèglements nutritionnels
  2. L'anorexie : causes et effets
  3. La boulimie : causes et effets
  4. L'obsession de manger ou la compulsion alimentaire
  5. Le contexte familial
  6. Relations entre troubles du comportement alimentaire et sexualité
  7. Témoignage de Helena WILKINSON
  8. La décision de changer
  9. Le processus de guérison

Attitude du patient

Il y a plusieurs années, on appelai toujours l'anorexie "la peur de grandir". Mais ce n'est pas la seule explication, même si elle est importante, L'enfant qui devient anorexique n'a pas son âge affectif et sexuel, mais souvent une intelligence supérieure ; lorsque son corps commence à changer, la honte peut alors l'envahir, ce qui entraîne la peur de grandir. A ce stade, si elle a la possibilité de s'ouvrir à quelqu'un à propos de cette crainte, et de trouver un moyen de s'adapter progressivement à ce changement, il est probable qu'elle ne développera pas une anorexie. Dans la pensée de la boulimique existe un lien entre alimentation et sexualité. Elle a peur de perdre le contrôle de ce qu'elle mange de la même façon qu'elle craint de perdre le contrôle des relations sexuelles. Les personnes souffrant de compulsion alimentaire, elles, ont tendance à utiliser la nourriture pour satisfaire des besoins d'ordre sexuel. Un des principaux avantages retirés de l'obésité est une certaine forme de protection d'ordre sexuel.

Attitude des parents

Elle peut être déterminante à ce stade : l'exemple d'une jeune fille le prouve. Lorsque je l'ai rencontrée, elle avait 20 ans, et souffrait d'une forme grave d'anorexie; personne jusqu'alors n'avait pu découvrir pourquoi. Finalement, on a découvert qu'elle provenait de l'attitude de sa mère lors de sa croissance pendant l'adolescence. Cette jeune fille était intelligente et très sensible, mais nullement prête à devenir adulte ; elle aurait eu besoin d'aide lors de la puberté. Au lieu de cela, sa mère la taquinait à propos de ses seins qui commençaient à se développer

"Ce ne sont pas des seins, seulement des piqûres de moustiques" disait elle ; autrement dit : "Ce n'est rien du tout". Cette jeune fille a développé alors un grave problème d'identité sexuelle ; elle ne savait pas si elle était un homme ou une femme. Lorsqu'elle entrait quelque part, elle voyait sa tête se fixer sur le corps d'une autre femme, ce qui signe une atteinte sévère de l'identification. D'aucuns pensèrent qu'il s'agissait d'une psychose, d'autres d'une démonisation. Mais, en fait c'était un problème affectif profond dont l'origine était une moquerie.

Abus sexuels

Ils sont souvent en relation avec les troubles du comportement alimentaire. Ces abus peuvent être d'ordre affectif, physique ou plus spécifiquement sexuel. Dans un grand nombre de cas, leurs victimes développeront un trouble du comportement alimentaire, mais le plus remarquable est qu'aucune, ou presque, ne fera la relation entre les deux. Une personne qui a été abusée doit faire face à des sentiments terribles ; il faut absolument faire quelque chose de ces sentiments et les troubles du comportement alimentaire sont un de ces moyens d'y faire face.

Les raisons de développer un trouble du comportement alimentaire dans ces cas sont entre autres :

• Une forme de protection ; la personne abusée fuit les risques de blessures, craint l'intimité ; ne veut plus faire confiance. Elle a le sentiment de ne plus appartenir à personne. Si elle est obsédée par l'idée de manger, elle a plus de relation avec la nourriture qu'avec les gens, et, croit elle, plus de possibilités de se protéger. L'anorexique et le mangeur compulsif modifient leur aspect corporel, pour être moins attirants sexuellement ; c'est une manière de se protéger.

• Une façon de résoudre l'horreur des sentiments engendrés par une telle situation ; la souffrance, la colère, l'impuissance, la honte. L'anorexique affronte ces sentiments en s'anesthésiant. Son mot préféré est "non"; "je ne veux pas manger". La boulimique, elle, se coupe de ces sentiments, elle les recouvre. La personne mangeuse compulsive, elle, les refoule.

• Une manière de détourner l'attention des vrais problèmes. Lorsqu'une personne souffre d'un trouble du comportement alimentaire, elle voit ce comportement ; ses amis le lui disent, son médecin, aussi ; et si elle a été victime d'abus sexuel, ce comportement le cache. Reconnaître qu'on a été victime d'abus, c'est douloureux ; mais si tout le monde ne voit que le trouble du comportement alimentaire, c'est une "couverture":

• La neutralisation du sentiment de salissure. La victime d'abus sexuel se sent souillée, dévalorisée,mauvaise. Les troubles du comportement alimentaire sont souvent accompagnés de rituels de propreté : par exemple lavage obsessionnel des mains, obsession de la propreté, de (ordre. L'anorexique punit son propre corps, se débarrasse de toute la graisse pour être mieux à l'intérieur, pour se défaire de tous ses mauvais sentiments. Cela crée un sentiment de maîtrise. Lorsqu'une personne a été blessée, traumatisée, c'est qu'elle a été dominée par un autre ; elle a alors besoin de reprendre le contrôle d'elle même pour survivre. Nous avons évoqué précédemment ce besoin pour l'anorexique de dominer la situation ; cela se traduit par un contrôle sévère de l'alimentation. Chez la boulimique et la mangeuse compulsive, c'est un peu plus complexe; ces dernières se mettent dans une situation incontrôlable, puis la boulimique reprend le contrôle en vomissant, et la mangeuse compulsive en faisant un régime.

Cette jeune fille avait juste 20 ans lorsqu'elle a dessiné ceci ; sa mère était alcoolique, et lui a laissé la responsabilité de la maison dès son très jeune âge.

C'est elle qui s'occupait de sa mère le soir, qui veillait à ce qu'elle ne s'étouffe pas en vomissant lorsqu'elle avait bu. Elle s'est acheté elle même son cadeau de Noël pour que sa famille ne remarque rien lorsqu'elle leur ferait une visite. Elle avait été violée à l'âge de 5 ans à l'école par un garçon plus âgé, et avait subi encore d'autres sévices.

Ces dessins ne sont pas agréables à voir. Mais ils donnent une idée de ce que ressent une anorexique. Qu'y voit on ? La mort, l'angoisse, la destruction, l'agression extrême.

Remarquez les trous dans le corps comme si quelqu'un l'avait dévorée Elle n'a pas de bouche. "Ne parle pas, ne dis rien, tu dois supporte tout cela : Voilà ce qu'elle ressent pour faire face.

Et voici comment elle fait face ; elle met des masques pour cacher tout cela: "Personne ne doit savoir, voilà ce avec quoi je dois me promener".

Les gens se mettent parfois en colère contre les anorexiques, mais pouvez vous vous représenter ce que cela peut faire que de se réveiller le matin en éprouvant cela ? Il y a une lutte terrible en elle. Si elle veut guérir ces masques doivent disparaître.

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères