Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Comparer Ecclésiaste 9

La versification des traductions pouvant varier, l'alignement ne correspond parfois pas à la même phrase.

Ec 9 (Segond 1910)

   1 Oui, j'ai appliqué mon coeur à tout cela, j'ai fait de tout cela l'objet de mon examen, et j'ai vu que les justes et les sages, et leurs travaux, sont dans la main de Dieu, et l'amour aussi bien que la haine ; les hommes ne savent rien: tout est devant eux. 2 Tout arrive également à tous ; même sort pour le juste et pour le méchant, pour celui qui est bon et pur et pour celui qui est impur, pour celui qui sacrifie et pour celui qui ne sacrifie pas ; il en est du bon comme du pécheur, de celui qui jure comme de celui qui craint de jurer. 3 Ceci est un mal parmi tout ce qui se fait sous le soleil, c'est qu'il y a pour tous un même sort ; aussi le coeur des fils de l'homme est-il plein de méchanceté, et la folie est dans leur coeur pendant leur vie ; après quoi, ils vont chez les morts. Car, qui est excepté ?
   4 Pour tous ceux qui vivent il y a de l'espérance ; et même un chien vivant vaut mieux qu'un lion mort. 5 Les vivants, en effet, savent qu'ils mourront ; mais les morts ne savent rien, et il n'y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oubliée. 6 Et leur amour, et leur haine, et leur envie, ont déjà péri ; et ils n'auront plus jamais aucune part à tout ce qui se fait sous le soleil. 7 Va, mange avec joie ton pain, et bois gaiement ton vin ; car dès longtemps Dieu prend plaisir à ce que tu fais. 8 Qu'en tout temps tes vêtements soient blancs, et que l'huile ne manque point sur ta tête. 9 Jouis de la vie avec la femme que tu aimes, pendant tous les jours de ta vie de vanité, que Dieu t'a donnés sous le soleil, pendant tous les jours de ta vanité ; car c'est ta part dans la vie, au milieu de ton travail que tu fais sous le soleil. 10 Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le ; car il n'y a ni oeuvre, ni pensée, ni science, ni sagesse, dans le séjour des morts, où tu vas.
   11 J'ai encore vu sous le soleil que la course n'est point aux agiles ni la guerre aux vaillants, ni le pain aux sages, ni la richesse aux intelligents, ni la faveur aux savants ; car tout dépend pour eux du temps et des circonstances. 12 L'homme ne connaît pas non plus son heure, pareil aux poissons qui sont pris au filet fatal, et aux oiseaux qui sont pris au piège ; comme eux, les fils de l'homme sont enlacés au temps du malheur, lorsqu'il tombe sur eux tout à coup.
   13 J'ai aussi vu sous le soleil ce trait d'une sagesse qui m'a paru grande. 14 Il y avait une petite ville, avec peu d'hommes dans son sein ; un roi puissant marcha sur elle, l'investit, et éleva contre elle de grands forts. 15 Il s'y trouvait un homme pauvre et sage, qui sauva la ville par sa sagesse. Et personne ne s'est souvenu de cet homme pauvre. 16 Et j'ai dit: La sagesse vaut mieux que la force. Cependant la sagesse du pauvre est méprisée, et ses paroles ne sont pas écoutées. 17 Les paroles des sages tranquillement écoutées valent mieux que les cris de celui qui domine parmi les insensés. 18 La sagesse vaut mieux que les instruments de guerre ; mais un seul pécheur détruit beaucoup de bien.

Ec 9 (Annotée Neuchâtel)

   1 En effet, tout ceci, je l'ai pris à coeur, et j'ai cherché à me le rendre clair ; à savoir que les justes et les sages et leurs actes sont dans la main de Dieu ; l'homme ne sait pas s'il aimera ou s'il haïra ; tout est possible ; 2 tout peut arriver à tous : même sort pour le juste et pour le méchant ; pour l'homme bon et pur, et pour celui qui est souillé ; pour celui qui fait des sacrifices, et pour celui qui n'en fait pas ; il en est de l'homme de bien comme du pécheur, de celui qui jure comme de celui qui craint de jurer. 3 C'est là une chose lâcheuse dans tout ce qui a lieu sous le soleil, qu'un même sort soit pour tous. Aussi le coeur des fils des hommes est-il plein de méchanceté ; la folie est dans leur coeur tant qu'ils vivent ; et, après cela, chez les morts !
   4 Quelque exemple qu'on choisisse, pour tous les vivants il y a espérance ; en effet, un chien vivant vaut mieux qu'un lion mort. 5 Car les vivants savent qu'ils mourront ; mais les morts ne savent absolument rien. Pour eux, plus de salaire. Leur mémoire même est oubliée ; 6 leur amour, leur haine, leur jalousie ont péri depuis longtemps ; il n'y a plus désormais de part pour eux en tout ce qui se fait sous le soleil. 7 Va, mange ton pain avec joie et bois gaiement ton vin, car dès longtemps Dieu prend plaisir à ce que tu fais. 8 Qu'en tout temps tes vêtements soient blancs et que l'huile ne manque point sur ta tête. 9 Jouis de la vie avec la femme que tu aimes, tous les jours de la vie de vanité qui t'est donnée sous le soleil, toute ta vie de vanité. Car c'est ta part dans la vie et dans le labeur dont tu te fatigues sous le soleil. 10 Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le ! Car il n'y a plus ni oeuvres, ni calculs, ni science, ni sagesse, dans le séjour des morts où tu vas.
   11 Je me remis à considérer que sous le soleil la course n'est pas aux agiles, ni la guerre aux vaillants, ni le pain aux sages, ni la richesse aux habiles, ni la faveur aux intelligents, car tous dépendent du temps et des circonstances. 12 Car l'homme ne connaît pas plus son heure que les poissons pris au filet funeste, ou que les oiseaux pris au piège ; comme eux, les fils des hommes sont enlevés à l'heure funeste quand elle tombe sur eux tout à coup.
   13 J'ai aussi vu sous le soleil ce trait de sagesse qui m'a paru frappant : 14 Il y avait une petite ville, peu populeuse. Un grand roi marcha contre elle ; il l'investit et éleva contre elle de grands ouvrages, 15 et il s'y trouva un homme pauvre qui était sage et il sauva la ville par sa sagesse ; et personne ne garda le souvenir de cet homme qui était pauvre. 16 Et j'ai dit : Mieux vaut sagesse que force, mais la sagesse du pauvre est méprisée et ses paroles ne sont pas écoutées. 17 Les paroles du sage écoutées avec calme valent mieux que les clameurs de celui qui domine parmi les insensés. 18 Mieux vaut la sagesse que les engins de guerre ; mais un seul pécheur anéantit beaucoup de bien.