Lueur.org - Un éclairage sur la foi

Faire un don Facebook Twitter RSS

Agressions sexuelles et secrets douloureux
2. Les sans voix

Auteur :
Type : Dossier
Thème : Abus et Harcèlement
Source : Jean-Louis Lafont   
Publié sur Lueur le
Partager
Sommaire :
  1. Agressions sexuelles et secrets douloureux
  2. Les sans voix
  3. Secrets et silence sont facteurs de séquelles
  4. Une écoute qui délivre
  5. De la compassion, à l'action
  6. Plusieurs éléments sont guérissants
  7. Agressions et abus : Quelques définitions légales
  8. Le consentement
  9. Agressions sexuelles : exemples de prévention (1)
  10. Agressions sexuelles : Exemples de prévention (2)
  11. Qui n'a pas de secret douloureux
  12. Agression sexuelle : Pourquoi les victimes ne parlent pas.

Les victimes d'agressions sexuelles sont dans votre entourage immédiat, quartier, amis, au travail, vous leur parlez, les saluez, mais ignorez tout de leurs souffrances. Peut-être vous-même vivez ou avez vécu cela. Vidéo témoignage de la campagne : "Les Sans Voix". Ce film, réalisé par Catherine Zavlav et Cécile Nicouleaud, s‘inscrit dans le cadre de la campagne "Stop au déni" pour rendre hommage à ces enfants, ces femmes, et ces hommes, victimes de violences sexuelles https://www.youtube.com/watch?v=yNdsvsD8SfQ

Les médias sont encore timides pour se faire régulièrement l'écho de ces souffrances, et parler de la réalité de la maltraitance sur les bébés, des violences conjugales ou des mutilations sexuelles. Sur toutes ces thématiques si sensibles, nous ne sommes pas prêts dans notre pays à voir une réalité si dérangeante.

Lorsque l'on touche aux agressions sexuelles et au tabou de l'inceste par exemple,  les médias préfèrent utiliser le mot pédophilie plutôt qu'inceste. La pédophilie est extérieure à la famille, ce qui évite de s'attaquer à l'intouchable famille. L'inceste brise l'image de "havre de paix" associé à la famille. Le mot pédophilie évoque souvent un étranger sur le chemin de l'école qui propose à un enfant des bonbons, le fait monter dans sa voiture pour le violer, voir le tuer. Cela arrive mais c'est rarissime. Ce qui est très fréquent par contre, c'est que 80% des infractions sexuelles sur mineurs sont commises au sein même de la famille. Le loup ne cherche pas à rentrer dans la bergerie, il y vit. Si la famille est le lieu de violences, aucun groupe humain n'est épargné.

Les agresseurs sont majoritairement des hommes censés protéger les enfants (95%), connus des victimes, membre de leur famille.  Les enfants sont les principales victimes des violences sexuelles, les filles bien plus que les garçons, mais également les personnes vulnérables, handicapés, SDF, etc.

Une femme sur trois a déjà été victime de violences dans le monde Dans certains pays ce sont près de sept femmes sur dix, d'après l'ONU Femmes. Il reste toujours difficile de parler sur certains sujets. Les agressions sexuelles subies dans le cadre conjugal par exemple, sont celles dont les femmes parlent le moins facilement.

En France une femme décède tous les 2,5 jours sous les coups de son mari, conjoint ou ex conjoint. Les pires violences s'exercent après les ruptures. Des viols de "vengeance" peuvent survenir après des années de séparation. Conséquences pour ces femmes: grossesses non voulues et IVG, elles vivent dans la peur, avec de la dépression ou des idées suicidaires. Des associations comme la FNSF (Fédération Nationale Solidarité Femmes) les aident à préparer leur départ et à trouver des lieux d'hébergement secrets, où elles pourront reconstruire leur vie à l'abri du conjoint. Vous trouverez cette adresse et bien d'autres sur mon site web à la rubrique "CONTACT".

Pour certaines femmes, qui font référence à des idées religieuses sur le mariage et la famille, toute démarche pénale demande un certain cheminement d'idées.  D'autant plus qu'au sentiment de honte s'ajoute la peur du jugement, et celle de se retrouver rejetées du groupe pratiquant, sans savoir vers qui se tourner.

D'autres quasiment séquestrées, surveillées par leur conjoint, ne peuvent ni sortir seules, ni téléphoner. Il y a le cas des couples étrangers où les deux sont sans papiers et la femme a peur qu'une plainte conduise à l'expulsion. Comment faire appel à la police ou à la loi, pour une femme sans papier ou en attente d'être régularisée, si on vous dissuade de le faire sous la menace de signaler votre situation irrégulière ?

Les victimes adultes et les enfants disent : "on m'a demandé de ne pas parler". Pour l'agressé parler est une prise de risque pour lui-même, sa famille et l'entourage. Le dilemme est de taille, car parler revient à "faire le sale boulot" et se taire est impossible. Parler créera la division et ne sera pas plus facile que le silence. Il est vrai également qu'en cas de dépôt de plainte au tribunal, les paroles peuvent avoir des conséquences pénales pour les responsables.

 

Pour les victimes, Parler, oui, mais à qui ? Comment briser la peur de dire ?

Même si cela est difficile et risqué le plus souvent, parler est toujours le meilleur choix. S'il est vrai que, quand on prend des risques on peut perdre, si on n'en prend pas, on perd à tous les coups. Le silence est pire que tout et ne protège que l'agresseur. Il faut parler, à un(e) amie, à un tiers digne de confiance, au du médecin de famille, à un parent.

Pour l'enfant quelques soit le contexte, il est plus difficile de parler de ce qu'il endure car il est menacé si jamais il envisage de révéler ce qu'il vit.  

Je vous propose de poser une question précise, chaque fois qu'il vous semble qu'un enfant ou un adulte, par son comportement ou ses paroles, semble être en grande souffrance : "As-tu subi des violences ou du harcèlement chez toi ou ailleurs ?"  Tous, pouvons poser cette question que nous soyons médecin, enseignant, parents, ami, voisin.

Soyez de ceux qui entendent ces souffrances, croient et aident.

 

© Jean-Louis Lafont

Thérapeute, conférencier, auteur du livre "Agressions sexuelles et secrets douloureux" lire l'intro et commander sur www.jeanlouislafont.com  Esaïe 61:1-4

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Merci de ne mettre que des commentaires cordiaux et constructifs. Tout commentaire abusif sera supprimé et le compte bloqué.
Pour ajouter un commentaire, connectez-vous.
Reste 2000 caractères